Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

2 commentaires

Cloches pour semis: quelques essais printaniers

Cloches pour semis: quelques essais printaniers
Martine Gingras

Avec la courte saison de jardinage qu’on a au Québec, toutes les astuces sont bonnes pour la prolonger un petit peu. Les semis intérieurs servent précisément à devancer mère nature en offrant un peu de chaleur et de l’éclairage artificiel à nos petites pousses, quelques semaines avant que la météo printanière puisse les accueillir à l’extérieur. Mais l’expérience prend du temps, de l’espace, et beaucoup de patience: par exemple, mes plants de tomates démarrés en mars seront encore petits et chétifs au moment de la mise en terre, début juin, et ne produiront pas avant le mois d’août.

Les «vrais» finissent par s’offrir ou bâtir une belle grande serre, qui permet de démarrer et sortir les semis beaucoup plus tôt. J’avoue que j’en rêve, surtout depuis qu’on fréquente LE fournisseur des Botanix de la région en matière de tomates et fines herbes: il faut voir la vigueur des plants qu’il a démarrés en même temps que les miens. Bien sûr, outre la serre, il y a l’expérience, le travail acharné pour offrir les conditions de croissance et le suivi optimal aux jeunes pousses, mais quand même… il y a la serre!

Et chez moi, il n’y aura pas de serre. En tout cas, pas de grande ampleur! Mais au détour d’une rangée de soldes dans un centre de jardin, l’an dernier, j’ai déniché des petites cloches pour semis (semblable à celles qu’on trouve sur LeeValley, mais à une fraction du prix), qui permettent de créer un petit effet de serre. Tout petit, mais à l’échelle de mes cultures, c’est bien parfait! C’est ce printemps que je les inaugure en tentant quelques essais.

Essai #1: semis extérieurs hâtifs

Cette année, j’ai semé des tomates tant et si bien que l’étagère à semis était pleine à la fin mars. Une fois que j’ai repiqué toutes mes plus belles pousses, c’était devenu ingérable. Plus d’espace pour démarrer à l’intérieur mes melons, concombres, courgettes, que je sème habituellement 4 semaines avant les derniers gels (semis intérieurs début mai pour ma région).

Cloche pour semis.

Cloche pour semis extérieurs.

Donc un premier essai: des semis de melons, concombres et haricots en pleine terre la première semaine de mai, mais protégés par les cloches. La tendance météo annonce qu’on frôlera le zéro dans la nuit de lundi à mardi: est-ce que le petit dôme suffira à bien protéger les jeunes pousses? À suivre!

Comme je n’ai pas de plants «témoins» des mêmes variétés démarrées en semis, il sera évidemment difficile d’évaluer le succès de l’expérience. Mais si je me sauve du travail en semant directement dehors ce que j’avais l’habitude de semer en caissettes, dans mon livre à moi, ce sera une réussite!

Essai #2: acclimatation accélérée des tomates

Un test un peu plus scientifique: comme j’avais semé beaucoup trop de certaines variétés de tomates (notamment mon éternelle favorite, la verte zébrée), j’ai décidé de faire deux groupes, traités selon deux méthodes d’acclimatation:

  • Méthode classique: Des pousses que j’acclimaterai de la façon habituelle (les exposant progressivement à l’air extérieur, puis au soleil, et les rentrant au moindre signe de gel).
  • Méthode paresseuse: Des pousses que j’ai envoyé directement sous les cloches début mai, sans faire d’effort d’acclimatation. J’ai placé les cloches à l’ombre et je commencerai à leur donner du soleil la semaine prochaine.

Déjà, les pousses qui vivent à l’extérieur depuis maintenant une semaine semblent plus vigoureuses… on verra au fil des semaines comment tout ce beau monde progressera.

Commentaires

  1. Salut Martine!
    Tu imagines bien que je vais suivre de près ton expérience!
    Moi aussi, mon étagère et mes bords de fenêtres sont envahis de petites pousses que j’ai vraiment hâte de voir dehors!
    Si ça fonctionne bien ton semis direct de cucurbitacées et ta plantation de petites tomates sous cloche, j’essaierai aussi l’an prochain! J’adore les méthodes paresseuses…
    Bon début de jardinage!

    • En tout cas, on a eu du gel au sol la nuit dernière, et tout le monde semble pimpant! Il y aura peut-être un petit retard de croissance? À suivre :-)

Soumettre un commentaire