Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

9 commentaires

Escalopes de porc sucrées-salées et sauté de carottes au basilic thaï

Escalopes de porc sucrées-salées et sauté de carottes au basilic thaï
Martine Gingras

Tenez-vous le pour dit: le basilic thaï rend heureux. On en met un peu pour relever un sauté, et soudain, ça goûte le bonheur. Les visages s’illuminent. On sourit béatement.

Tout comme la coriandre fraîche, c’est une herbe qui perd de l’intérêt à la cuisson: le basilic thaï est à son meilleur quand on le savoure bien frais. On peut l’incorporer en fin de cuisson, ou alors on en parsème les plats avant le service. Pour le repas d’hier, j’ai fait les deux: et hop, un peu dans la poêle, et encore un peu pour décorer. Et en manger!

Recette

Ingrédients

  • 10-12 fines escalopes de porc (j’ai acheté celles de la marque du Breton, sans antibiotiques; on pourrait aussi prendre un filet, coupé en tranches qu’on écrase ensuite avec le plat du couteau)
  • 3 c. à table de sauce soya
  • 2 c. à thé de cassonade
  • Nouilles aux oeufs pour chow mein (environ 2 tasses)
  • Huile de pépins de raisin
  • 4 carottes pelées et tranchées minces, en biseau
  • 15-20 feuilles de basilic thaï
  • 2 c. à table de ciboulette fraîche, hachée
  • 150 ml de bouillon de poulet
  • 1/2 c. à thé de fécule de maïs délayée dans un peu d’eau
  • Huile de sésame grillé (au goût)

Préparation

  • Dissoudre la cassonade dans la sauce soya, ajoutez les escalopes et laissez mariner une demi-heure au frais.
  • Faire bouillir les nouilles en suivant les instructions sur l’emballage, égoutter bien et faire revenir dans un peu d’huile pendant 5-6 minutes pour les rendre croustillante; réserver.
  • Égoutter les escalopes (conservez la marinade), ajouter un peu d’huile dans la poêle et faire dorer des deux côtés (mieux vaut en faire cuire seulement 5-6 à la fois dans une grande poêle, sans quoi la viande va bouillir au lieu de dorer), et réserver.
  • Faire revenir les carottes une minute, puis ajouter la ciboulette, le bouillon, la fécule délayée et la marinade des escalopes et cuire pour attendrir légèrement les carottes (laissez-leur quand même un peu de croquant, hein!)
  • Remettre les nouilles et les escalopes dans la poêle, parsemer de basilic thaï et parfumer d’un peu d’huile de sésame grillé. Mélanger et servir, avec quelques feuilles de basilic thaï pour décorer.

escalopes-fines-sur-nouilles

Commentaires

  1. j’adore le basilic thaï : belle recette !

  2. Ah oui, quel parfum! Je me souviens la première fois que j’ai goûté. Je ne m’attendais pas du tout à ça. Je croyais que c’était comme « l’autre » basilic. Depuis je l’ai utilisé et utilisé encore, et j’adore. Ça donne tout de suite un « wow » à ce à quoi c’est associé.

  3. hum un plat sucré salé j’adore !

  4. Nicolas

    J’en salive sur mon clavier

  5. Peux-tu essayer de me décrire la différence de goût d’avec le basilic traditionnel ??

    Merci.

    • Ah, bichonne, ce que je ne ferais pas pour toi: j’ai croqué une feuille avant même de finir le café (qui goûte maintenant tout drôle!) pour mieux te le décrire ;-)

      Le basilic thaï, donc… il a une saveur anisée que je trouve semblable à celle de l’estragon, mais relevée d’un fond d’épices (girofle… épices de la Jamaïque… tu vois le genre?) Bref, c’est *très* savoureux.

  6. super belle recette!

  7. Merci, Martine. Je vais donc ajouter un plant à mon jardin de fines herbes… ;) Mes gars vont sûrement aimé puisqu’ils aiment bien le basilic et capotent carrément sur l’anis (surtout l’étoilé qu’Isaac me demande sans cesse dans son chocolat chaud !).

  8. Waaaaa! Ça semble bon! J’essaierai de trouver de ce basilic au marché :)

Soumettre un commentaire