Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

6 commentaires

La chasse-galerie en plat de terre cuite

Martine Gingras

Belle soirée hier avec des amis qu’on ne voit pas assez, tous conviés à célébrer Noël avec quelques jours d’avance au chalet de mon ex-voisin, SCV. C’était ma première visite à son chalet depuis qu’il a pris de l’expansion verticale (c’est SCV, avec l’aide d’un ami, qui a lui-même construit son deuxième étage cet été — la chose est d’autant plus impressionnante que le bricolage et la rénovations sont de simples loisirs dans la vie déjà bien remplie de ce réalisateur télé.) Un jour, il faudrait que je consacre un chapitre complet à mon ex-voisin dans la section « rénovation » des Banlieusardises. Un jour.

J’avais préparé une petite entrée toute simple qui sait toujours charmer les palais: mes feuilletés poire et chèvre. Comme je n’avais pas de confiture sous la main, j’ai simplement fait chauffer du sirop d’érable aditionné de feuilles de menthe séchée et ai versé une cuiller à table sur chaque feuilleté.

J’ai aussi réinterprété mes zucchinis au Brie (cette fois aditionnés de tomates, zébrés à l’économe et coupés en larges rondelles, ils étaient encore plus présentables!) pour accompagner la véritable découverte de la soirée: le rôti de palette de EB, longuement cuit à basse température dans un plat de terre cuite Römertopf. Tendre, succulent… malgré qu’on ait un peu forcé la fin de la cuisson pour réussir à souper à une heure décente!

Chasse GalerieLa suite paraîtra incroyable… mais dans le temps des Fêtes, qu’est-ce qui ne l’est pas? Toujours est-il qu’une fois le grand plat de terre cuite vidé, je jurerais que nous y sommes montés tous les sept, avec les deux chats, Fripou et Cocotte, et les deux chiens, Panda et Putchi, attelés tels des rennes devant le traineau du Père Noël. Les deux hibous de bois confortablement installés sur le manteau de la cheminée se sont soudain animés et ont ouvert le chemin pour nous guider contre vent et froidure.

Moi qui pensais arriver au pays de la Maudite, je me suis éveillée perchée au deuxième étage du chalet et avais dû ronfler toute la nuit sous le regard impassible des deux hibous, tout comme mes autres comparses. Le plat Römertopf attendait sagement sur le coin du lavabo qu’une bonne âme se décide à le laver plus tard en matinée.

En faisant quelques recherches au retour, j’ai appris qu’on appelait « cuisson au diable » cette manière de faire cuire les mets très lentement dans en plat de terre cuite… Peut-être n’était-ce donc pas que dans ma tête que j’ai couru la chasse galerie toute la nuit!

RömertopfBien sûr, il m’en faut un. Mon doux et moi avons écumé trois magasins d’articles de cuisine aujourd’hui, pour ne trouver sur notre route que des Schlemmertopf, que je trouve beaucoup moins attrayants.

Le Römertopf que je convoite est Der große RÖMERTOPF… Quelqu’un sait où le trouver/commander au Canada? Danke Shön…

Commentaires

  1. Mon associée, S., m’a suggéré de voir chez Arthur Quentin. Ceux-ci m’ont surprise par la rapidité à laquelle ils ont répondu à mon courriel (je ne les imaginais pas d’emblée très « branchés »!): quelques minutes après mon message, ils m’ont répondu qu’ils vendaient du Römertopf, mais que le seul modèle en stock était le #117 (trop grand pour mon petit four à convection). Ils recevront le #113 à la fin janvier et m’en mettront un de côté.

    DOSSIER (presque) RÉGLÉ!

  2. Eldimo

    Martine,
    Vu aujourd’hui le Römertopf en forme de poisson (http://www.roemertopf.de/de/classic/classic3.htm) à la quicaillerie Dante (coin St-Dominic/Dante dans la Petite-Patrie).
    Bonne chance et bravo pour ton site,
    Eldimo :)

  3. Merci Eldimo! Depuis le temps que mes amis me parlent de la Quincaillerie Dante, j’ai enfin un prétexte pour aller y faire un tour… Le plat « fish » est pas mal… mais as-tu vu le « superfish »? Quel bel objet!

    Il y a décidément trop de belles choses dont j’aurais envie de remplir ma cuisine… ;-)

  4. houziaux

    bonjour,

    je suis en France donc je ne peux pas vraiment vous aider !
    Par contre, je vien de m’acheter un diable (un petit car mon four est petit !) et je suis à la recherche de recettes à faire avec. Je cherche sur internet mais je ne trouve pas vraiment mon bonheur ! Est ce que vous pourriez m’aider ?

    Merci

    Magali

  5. Patrick BESSET

    Ces plats en terrre cuite sont de vraies merveilles ! Lors de mon exil parisien, j’en avais fait l’achat d’un au Bon Marché avec une joie toute sensuelle, et j’avais pu cuisiner un ou deux poulets qui entraient tout à fait bien à l’intérieur de leur ventre jusqu’au jour où… Bing ! La bêtise d’avoir fait couler de l’eau froide sur l’ustensile encore chaud, a provoqué l’éclatement de la coque dans un bruit sec comme une noix de coco qui tombe de l’arbre. Depuis lors, souvent j’ai imaginé en acheter une autre mais à chaque fois la crainte de sa fragilité m’a retenu…

  6. nathalie

    je viens d’avoir un plat enterre cuite, très joli, malheureusement je n’ai pas de recette. Le petit livre n’est pas arrivé jusqu’à moi, pouvez-vous me donner une adresse ou je pourrais en trouver ? Merci

Soumettre un commentaire