Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

34 commentaires

L’armoire à pharmacie des parents: tout pour soigner petits et gros bobos

Martine Gingras

J’ai envie de jaser pharmacie. Allez savoir ce qui me prend… C’est peut-être la grosse grippe qui courbature ma grande et la rend fiévreuse qui m’inspire? Ou alors son début d’otite d’il y a deux semaines? Ou la g****o qui ne nous a pas épargnés en janvier? Ou encore les petits rhumes, si nombreux qu’on a arrêté de les compter?

Certains me demandaient pourquoi j’étais moins loquace et publiais peu de recettes. Vous connaissez maintenant la vérité: j’étais occupée à faire du lavage et préparer des litres et des litres de bouillon maison. Bon.

Ne sachant pas d’où viendra la prochaine attaque, ici, on ne prend plus de risques: la pharmacie est pleine de trucs utiles pour passer à travers les petits et les grands maux. Voici ma liste: n’hésitez pas à la compléter en partageant vos «musts» dans les commentaires :-)

thermometre.jpg1. Thermomètre à lecture rapide: Cinq secondes d’immobilité, c’est pas mal le maximum qu’on peut obtenir d’un enfant malade… et encore moins que ça s’il n’est pas vraiment malade! Si vous avez encore un modèle qui met deux minutes à vous donner la température (c’était mon cas quand ma grande est née), il est grand temps de le changer. J’aime bien le Vicks Flex: la température s’affiche dans un cercle lumineux dont la couleur varie — vert, jaune, rouge — selon le degré de fièvre. Inutile? Que non: découvrir la couleur du cercle motive grandement l’enfant à accepter qu’on prenne ENCORE sa température. Pour éviter que les petits malades se contaminent les uns les autres, il faut aussi prévoir des couvre-sonde, du lubrifiant si vous prévoyez faire une utilisation rectale (avouez que la dernière fois que vous avez magasiné ça, vous aviez autre chose en tête!) et de l’alcool à friction 70% (même avec l’utilisation des couvre-sonde, j’sais pas pour vous, mais moi, je préfère vraiment désinfecter…)

2. Acétaminophène en solution orale: Un must, en plusieurs saveurs pour renouveler le plaisir…

3. Onguent antibiotique: Pour soulager et traiter les coupures et éraflures. Genre Polysporin pour enfants. Il y a quelques mois, mon doux a lu une recommandation à propos d’un autre produit que «j’aurais donc dû découper». Ne se souvient vraiment plus de ce que c’était. Il aurait donc dû, hein?

4. Pansements: Inutile de vérifier les propriétés révolutionnaires des uns et des autres: l’efficacité varie en fonction du héros du moment… ici, Dora a fait place à Hello Kitty qui doit maintenant céder la sienne aux princesses…

5. Poire nasale: Essentielle pour débloquer le nez tant que l’enfant ne sait pas se moucher. Très efficace aussi pour apprendre rapidement l’art de se moucher (comme dans «essaie, et si tu n’y arrives pas, on va devoir prendre la poire nasale…»

6. Vaporisateur nasal: Une solution saline, pour hydrater le nez. Même quand l’enfait sait se moucher, c’est vraiment utile pour décongestionner. Celui qu’on a choisi: Hydrasense pour bébé. Même moi, je l’utilise parfois!

7. Solutions électrolytiques: À avoir sous la main pour éviter la déshydratation lors de vomissements et diarrhées. Durement éprouvés en début d’année, on a fait des provisions: une bouteille d’un litre, deux quarts de litre et aussi la version congelée. Vous me direz que même en choisissant une date d’expiration lointaine, il y a toujours le risque qu’on doive jeter les stocks en trop… je vous répondrai que je ne considère pas ça tant comme un « risque » qu’une bonne nouvelle ;-)

curly.jpg8. Compresses chaudes/froide: Du chaud pour soulager les maux de ventre, les douleurs musculaires ou juste pour réconforter. Du froid pour faire baisser la fièvre, apaiser les blessures… La bouillotte a bien évoluée et on trouve aujourd’hui bon nombre de produits sur le marché qui peuvent aussi bien être congelés que réchauffés au micro-ondes: l’ourson Béké-bobo, le sac magique… à la maison, j’utilise l’ourson Gelly Belly Bear (modèle Curly, vraiment trop mignon): on y glisse un sachet de gel thérapeutique, on referme le dos à velcro et l’enfant n’est donc pas en contact direct avec une chaleur ou du froid trop intense. J’ai toujours un sachet à température pièce, prêt à être réchauffé, et un autre au congélo pour utilisation glacée.

9. Lampe frontale: Celle-là, vous ne l’attendiez pas. C’est un truc maison et méconnu, adopté par tous les parents à qui on l’a refilé. Il faut un modèle avec lampe rouge, pour la vision nocturne. Idéale pour aller évaluer l’état d’un petit malade sans le réveiller! Encore plus efficace lorsque combinée à des chaussons de ballerine, pour marcher sans bruit, sur la pointe des pieds… Bon d’accord, j’avoue qu’on ne l’utilise jamais en situation optimale…

10. Le machin truc qui manque: Une armoire à pharmacie n’est jamais complète sans… le truc, le machin, l’affaire qui, justement manque, en plein au moment où on en a le plus besoin. C’est la vie, et c’est pour ça qu’on se demande pourquoi, au fond, on emmagasine tout le reste: puisque de toute façon, il faudra aller en pharmacie, à quoi bon? ;-)

Commentaires

  1. Delph B.

    Je rajouterais à ta liste deux onguents qu’on aime bien chez nous: un spécial nez rouge-carton pâte à utiliser après les journées à essuyage répété, du type Homeoplasmine, et une pommade à l’Arnica pour les bleus et petits bobos en tous genres.

  2. J’ajoute la solution électrolytique et le thermomètre à lecture rapide sur ma liste.
    Pour les grippes, ce que j’aime bien avoir sous la main en cas d’urgence, ce sont des suppositoires décongestionnants pour bébé. Ça agit rapidement sur la congestion du nez et des bronches (on dirait une pub lol).
    Bonne chance pour la fin de l’hiver :)
    Julie

  3. Martine, tu me fais mourir de rire avec ta lampe frontale. Le pire, c’est que je suis certaine que tu l’as fait. Tu es tellement unique! Je vais refiler l’idée à une amie.

  4. genevieve

    Toujours avoir une méga provision de boîte de papier mouchoirs. Les boîtes sont toujours vides partout en même temps et quand on en a le plus besoin et comme à 2 ans on essuie plus qu’on mouche… le fond de la boîte vient vite.

    Idem pour le papier de toilette surtout lors de l’apprentissage de la propreté… que de plaisir à dérouler le rouleau pour faire comme les plus grands.

  5. Elise

    Mon numéro 1 : le même thermomètre Vicks que toi… Je sais pas pour toi, Martine, mais chez moi, il est très très très utile dans les cas où c’est papa qui prend la température… ça évite les « C’est quoi déjà (compléter la phrase) qui est invariablement demandée à maman alors qu’elle est hyper occupée (c’est sûr qu’elle est occupée puisque papa est obligé de prendre lui-même la température…) hi hi hi…

    Mon numéro 2 : Le tempra à saveur de banane INCOLORE!!!! Pratique pour ne pas avoir à repeindre la chambre du p’tit qui veut rien savoir de prendre le précieux sérum la nuit!!!!

    Et mon numéro 3 : La lanoline pure… Oui, oui… celle que les mamans se mettent sur les mamelons! Ça fait des miracles sur toutes les fesses rouges, les lèvres gercées et les mains craquées de papa… à condition d’être capable de l’extraire du tube…

    Et finalement mon gros problème! Est-ce que mon plus vieux (2 et demi passé) est le seul à vouloir faire une plainte à la DPJ lorsque je n’ai pas le choix de lui mettre un pansement??? C’est la crise à chaque fois qu’il est obligé d’en porter un!!!!

  6. Elise

    Ah! j’oublais… le must de la poire nasale! La pumpernel!!! Géniale!!!

  7. livan

    Message de ma pharmacienne: le polysporin pour enfants contients un léger anesthésiant, ce produit « engourdit » le mal. Le bémol, plusieurs enfants sont allergiques à un tel produit, on se retrouve donc avec un gros bobo doublé d’une réaction allergique cutané…

  8. Je craque pour ton no. 9! Et j’y vois un tas d’autres utilités… comme fouiner au fond du garde-manger avec la dite lampe!

    Et ton no.10… ça j’en ai toujours plein! ;-)

    J’ajoute un no.11 que j’ai expérimenté en urgence l’an dernier; du Bactigras. Miraculeux en cas de brûlure. Une de mes filles s’est mis une main sur le poêle à bois à 700 degrés (non pas une petite; elle avait 13ans!)… Ma grande qui est sauveteure me disait qu’il fallait agir SUR LE CHAMP pour que l’action donne des résultats… et les urgences étant ce qu’elles sont, j’ai préféré contacter un pharmacien (qui est devenu « mon » pharmacien à partir de ce moment) qui m’a préparé un « kit » avec bactigras, gaze stérile et bandage pour faire tenir le tout. Elle n’a même plus de cicatrice! On a réexpérimenté depuis, malheureusement, mais heureusement avec succès.

  9. Sylvie

    Je rajouterais à ta liste, un aloès. Oui, oui, la plante ! J’ai un énorme aloès qui pousse à qui mieux mieux dans la salle de bain. J’utilise le jus visqueux des tiges pour soigner les brûlures et coupures avec une efficacité redoutable. En plus d’apaiser la douleur, ça accélère la cicatrisation. À preuve, j’ai renversé un bol de soupe fumant sur ma main il y a quelques mois. J’ai badigeonné ma main avec des feuilles d’aloès fendues en deux pendant une heure ou deux. Pfff, la douleur est disparue le soir même et ma main (rouge-vin!)a guéri sans laisser de cicatrice visible en quelques semaines. Génial. Écologique et renouvelable en plus !

  10. Chez nous, il y a 2 thermomètres identifiés des initiales des 2 enfants. Quand on veut être vraiment vraiment sûrs de ne pas refiler les microbes!
    Oh! que j’aime ton Vicks Flex! Je vais certainement surconsommer dès que j’en trouverai… deux! Les miens, bien qu’ils mentionnent «lecture en 5 secondes», ne respectent pas ce délais.

  11. annie76

    solution de glycérine et eau de rose, pour les gerçures et les peaux « sèches ». Ça sent bon et c’est pratique.

  12. Delph, en effet, l’huile d’Arnica est réputée pour soigner les bleus et les bosses. Je l’ai utilisée à une certaine époque sur mes petites cascadeuses… et puis finalement, j’ai opté pour une solution moins huileuse: un bec, un câlin, et c’est reparti… en version un peu bleutée, mais c’est aussi ça, la vie :-)

    Tarzile, of course qu’on l’a fait! C’est pas moi qui le porte, toutefois: c’est mon doux :) En passant, la lampe frontale est aussi très utile pour bien éclairer les p’tits ongles à couper! En version blanche et non pas rouge, toutefois. À moins de vouloir profiter de leur sommeil…

    Elise, change de super héros sur tes pansements!

    baguette, je note pour Bactigras…

    Sylvie: j’ai tué un plant il y a dix ans et n’ai jamais osé en racheter… faudrait bien!

    Joa, j’ai tapé 5 juste parce que ça faisait beau dans la phrase, sans vérifier si mon thermomètre était vraiment si rapide… en fait, c’est 8… mais je t’assure que les 3 secondes en extra passent vite vite vite quand on attend de voir la couleur ;-)

  13. Elise

    Martine… même son super héros (Flash McQueeeeeeeeeeeeen) n’y fait pas!

  14. Ah ben là, c’est un grand mystère! Ici, c’est l’inverse: plus jeune, elle s’inventait des bobos et il n’était pas rare qu’elle en mette cinq ou six les uns à côté des autres. On aurait dit une petite momie, version Dora l’exploratrice… et quand elle les enlevait: bonjour, les plaques rouges! Heureusement, ça lui a passé. Mais elle ne va JAMAIS refuser un pansement, au contraire ;-)

  15. Jalix

    Chez nous la lanoline pure est un must pour « graisser » les petites joues gercées par le froid et l’air sec de la maison. En traitement et en prévention. Après avoir essayé un peu de tout (Glysomed, beurre de karité, etc.), c’est finalement LA solution. Maintenant, les joues sont rouges non pas d’irritation mais de bonheur. En plus, il n’y a aucun de ces agents de conservation controversés.

    En passant, j’ai jeté dernièrement le thermomètre 5 secondes que j’avais acheté pour ma petite deuxième (j’ai un 10 secondes pour mon grand…) Raison : à mon avis, il offre une lecture de la température peu fiable. Un exemple : un matin, la première lecture (rectale) me donne… 40°C!!! Légère panique dans mon coeur de mère. Je reprends tout de même la lecture à peine 30 secondes plus tard, car ma fille, bien qu’enrhumée, est souriante et enjouée. Deuxième lecture (rectale toujours) : 38,9°C. Une « petite » différence, quand même…! Est-ce que le modèle Vicks est plus fiable?

  16. Nope, Jalix, malheureusement! Si on prend la température trois fois, la première est toujours plus basse que les deux suivantes, comme si le thermomètre se « réchauffait » à la longue. Ça ne donne toutefois pas d’énormes écarts, alors je ne m’en fais pas trop: quand je prend la température, je veux surtout savoir si elle en fait un peu, beaucoup ou passionnément…

  17. Ici aussi nous sommes des fans de la lampe frontale depuis longtemps. Même que l’infirmière du CLSC venue nous rendre visite après la naissance de fiston était impressionnée et en voulait une! Je ne savais pas qu’il y avait des versions avec fonction rouge, j’en veux une!

    Pour ce qui est des liquides contenant de l’acétaminophène ou de l’ibuprofène, j’ai mes préférences. Au compte-gouttes, j’aime mieux une solution qu’une suspension, cette dernière étant trop visqueuse pour bien se mesurer à mon goût. Malheureusement, seules les suspensions sont offertes sans colorant dans la version compte-gouttes. Quand on est rendu au liquide qui se mesure dans un mini-verre gradué, j’aime mieux un liquide coloré que je trouve plus facile à mesurer (et c’est la fille qui a rushé pour mesurer 6 mL de suspension sans colorant hier soir qui parle!). Il faut dire que quand on donne ces produits à mon fils, il en redemande… alors pas trop de risque qu’il en envoie revoler ;-)

    En passant, pour avoir utilisé moi-même l’ibuprofène en suspension (une fois où il ne restait plus de comprimés pour adultes…), maudit que ça a un mauvais arrière-goût! Je suis impressionnée que mon fils en prenne sans rechigner…

    Enfin, moi je rajouterais à ta liste de conserver les petits godets gradués des bouteilles vides. En avoir plus d’un est très utile pour ne pas avoir à les laver en pleine nuit! Parfois aussi, je lui ai donné son médicament directement dans une cuiller à mesurer de cuisine et mon fils a semblé trouver ça le fun. Sauf que mesurer 6 mL (la dose actuelle d’ibu pour mon fils…), soit 1+1/4 cuil. à thé, avec deux cuillers, ça commence à être compliqué à 2h du matin!

  18. Martine, ma fille faisait exactement comme la tienne pour ce qui est des bandages et des rougeurs.

    À 14 ans, elle a encore des bandages Hello Kitty dans sa pharmacie. Tu vois, ça ne passe pas vite. Sauf qu’elle ne se colle plus une foule de bandages sur elle pour le plaisir.

  19. J’utilise aussi la lampe frontale et tout le monde à qui j’en parle me regarde d’un air perplexe avant de l’adopter à leur tour.

    J’ajoute à ta liste du Benadryl en cas de réaction allergique de nature inconnue, de l’huile de molène et ail pour les otites qui se déclarent la nuit, du bleu de méthylène pour les maux de gorge (et ils sont tout fier de leur bouche de monstre ensuite)et tout plein de fécule de mais pour les petites fesses parfois rouges.

    Mme M

  20. GenevièveR

    Ma fille détestant le goût des médicaments, aussi bien en goutte qu’en comprimés à croquer, j’ai pris l’habitude de garder sous la main des suppositoires d’acétaminophène. C’est aussi très pratique en cas de g****o ;) pour des raisons évidentes!!

    Sinon, je dirais aussi du Benadryl. Quand mon fils a eu des réactions allergiques alimentaires à un an, j’étais bien contente d’en avoir sous la main…

  21. Andrée

    Voici mes musts manquant à cette liste: parfois, l’acétaminophène doit malheureusement être administrée sous forme de suppositoires… En cas de g***o, ou bien lorsque la fièvre trop élevée fait vomir… Ce n’est pas si pire que ça (en tous cas, pour les petits!) et terriblement efficace!

    À part ça, ma formule miracle pour les fesses et/ou nez rouges: pâte d’ihle + vitamine E.

    Bonne chance à toutes! ;-)

  22. Pour les bleus: de l’essence de vanille! Testé sur moi-même à plusieurs reprises avec beaucoup d’efficacité. Le bleu ne devient pas bleu (mais il devient quand même jaune par la suite). En plus, ça sent bon!

  23. Cachou

    Je confirme pour l’essence de vanille, ça m’a permis de passer à travers plusieurs années de gymnastique sans avoir l’air d’un schtroumpfette…

    Un petit truc que ma mère utilisait pour doser les solutions et suspensions: les seringues (sans aiguille bien sûr!). Très précis dans la mesure, presque sans dégâts si renversées, et surtout, je me rappelle que toute petite, j’adorais presque prendre mes médicaments juste pour presser dessus. En plus, la plupart du temps ils les donnent quand on le demande au CLSC ou à son médecin.

  24. Cachou

    Pour Elise: Peut-être que les pansements en spray pourraient marcher. Par contre, ça fait longtemps que je n’en ai pas utilisés, je ne sais plus s’ils sont indiqués pour les enfants… mais ils restent très utiles pour les grands aussi.

  25. J’ajouterais une petite bouteille de solution pour contrer les allergies… On a découvert l’allergie à la pénicilline de mes enfants lors de leur traitement et on était bien heureux que quelqu’un nous ait fait la recommandation d’avoir cette petite bouteille dans la pharmacie!

  26. Elise

    Cachou, je retiens la recommandation. Toutefois, c’est sur les rebords d’orteils et de d’ongles que je dois souvent appliquer du polysporin… (que voulez-vous, j’ai « scrapé » ces extremités lors de la gestation hi hi) et je me demande si les pansements en spray seront efficace? Mais bon… pour les pieds, on cache le vilain pansement sous un bas et il fini par oublier.

  27. @Élise: Ma mère à les bouts des doigts (au coin de l’ongle) qui craquent carrément en hiver. Elle met du pansement liquide et c’est quasi-miraculeux…

  28. Elise

    Bulle… alors j’en ferai peut-être mon « must » numéro 1 :)

  29. Nathalie

    Pour ma part, après maintes frustrations de me retourver avec de médicaments périmés… (On le réalise généralement en pleine nuit quand la panique est à bord )je me suis tourné vers les plantes pour une pharmacie verte. Pour nous ça fonctionne à merveille. Que vous soyez vert ou non, je vous recommande fortement un tonique à l’ail et de l’argyle. Ces deux choses guérissent à peu près n’importe quoi. Deux merveilles !!
    Nathalie

  30. Chère Martine, je sympathise avec toi en ces moments de dures souffrances! ;-)

    Pour ma part, je ne jure que par le fameux mouche-bébé qui succionne tellement bien les petits nez! Cent fois plus efficace que les poires traditionnelles, je peux en témoigner!

    J’ajoute également à ma pharmacie:
    – De la sauge pour purifier la maison (à faire bouillir dans un gros chaudron d’eau)
    – Du charbon actif en capsules à donner dès les premiers signes de g*!$?tro. Cela empoigne le vilain virus, le jète à la toilette et diminue le temps de je-m’en-passerais de beaucoup! Un must!
    – Les supers probiotiques. Les vrais. Avec plusieurs souches actives. Il y en a version croquable pour les enfants et version poudre pour nourrissons. Les adultes aussi y ont droit!;-)

    Je garde mes autres trucs pour moi! (non, c’est une blague, je suis trop fatiguée pour me les rappeler!)

    Vive la santé! Vive les docteurs mamans!

  31. Renée-Claude

    J’ajouterais une pince à échardes, Dans notre vieille maison, ça sert drôlement souvent !

    Et une bouteille de solution saline (habituellement pour rincer les verres de contact) pour rincer les yeux qui viennent d’attraper une poussière, une bébitte ou tout autre irritant non identifié. En tant que rénovatrice, je peux te dire que ça sert souvent aussi ! ;0)

  32. jojoh

    Nous ne pouvons pas nous passer de la TM (teinture mère de Calendula !
    excellent pour les maux de gorge (en gargarisme, 16 gouttes dans 1/2 verre d’eau), les aphtes, pour les piqûres d’insectes (verser pur dessus), pour les imflammations et même les mycoses mal placées (verser environ 30 gouttes dans un bidet)
    Et enfin les doses d’Arnica en 5CH pour les mauvaises chutes ou en 30ch et en 15ch pour les gros accidents. J’en ai même toujours dans mon sac une dose de chaque ! Mais c’est curieux je n’arrive pas à les garder LOL tellement tout le monde fait appel à ma réserve ! Il sert aussi aux bleus de l’âme d’ailleurs…

  33. marie

    Bonjour, …belle pharmacie bien garnie !!!Félicitation pour votre prévoyance ….
    Je suis de la très vieille école et je crois qu’il vous manque 3 choses importantes…Petit sourire ???? Vous trouvez que vous en avez déja assez comme ça? Vous allez me dire que vous ne voulez pas faire dans votre maison, un entrepôt pour médicaments, que vous n’êtes pas un commerce ?
    C’est dans le frigo que vous trouverez ces 3 choses importantes : toujours des carottes, du chou et des feuilles de plantain (celle qui pousse partout dans votre cour ) Feuille de chou pour en faire des cataplasmes pour foulures, entorses et faire aboutir une plaie suppurante etc. plantain pour brûlure et arrêter le sang et faire se souder les lèvres de la peau lors de coupure Maintenant la carotte … Quoi faire avec ????lollllllll Problème de sirop pour la toux parce que l’enfant est trop jeune et le sirop d’oignon trop mauvais ???? Prenez une grosse carotte pas cuite pas congelée creusez la en son centre a partir de l’endroit ou est le feuillage avec un couteau a légumes, emplir le trou de sucre en poudre (glaçage )
    Mettre la carotte dans un verre pour ne pas qu’elle se vide. Au bout de quelques heures dans le trou de la carotte, il va y avoir un merveilleux sirop, bon pour tout age et sans contre indication avec d’autre médicament. La carotte ou les tronçons si elle est longue vous aura donné toutes ses propriétés curatives.
    Il n’y a rien de dangereux dans ces 3 choses puisque nous les mangeons. Le jeune plantain, comme les feuilles de pissenlit se mange en salade. De ces 3 choses, ce que je préfère c’est le plantain : guérissant, nourrissant, plein de vitamine, pratique et facile a trouver….pas besoin de l’acheter il est gratuit, dans ma cours. On peut en faire un onguent antiseptique pour toutes mauvaises plaies.

    Bien a vous________________ Marie

  34. Merci .. Le Vaporisateur nasal est vraiment très utile

Soumettre un commentaire