Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

Noël - 3/4 - Banlieusardises

Quand les lutins du Père Noël débarquent en banlieue

16 décembre 2012 | 18

Avez-vous entendu parler des lutins du Père Noël? Selon la légende, après avoir bien travaillé toute l’année à construire des jouets, les lutins quittent le Pôle Nord et se promènent de par le vaste monde. Pour passer le temps jusqu’à … Suite

En décembre dans mon iPad: 12 applications pour attendre Noël

1 décembre 2011 | 10

Chose promise, chose due! Après mes dix applications éducatives favorites pour le iPad, en voici une douzaine bien de saison, pour se mettre dans l’ambiance des Fêtes. Vous cherchez un calendrier de l’Avent, des jeux dans la thématique des Fêtes … Suite

L’incroyable tourte des Fêtes (et un conte de Noël en banlieue)

26 décembre 2010 | 13

Il était une fois, dans un petit bungalow de Rosemère, une banlieusarde qui avait les yeux plus grands que la panse et qui acheta un énorme faisan ET une pintade pour un souper de Noël. Le tout pour nourrir deux … Suite

Le grand vide laissé par Noël…

12 décembre 2010 | 17

Vous vous attendiez à un billet dégoulinant d’émotions? Passez votre chemin. Le « grand vide » dont j’ai à vous parler n’a rien à voir avec une perte ou une disparition… c’est tout bêtement celui laissé entre deux rideaux devant la grande … Suite

Le grelot du p’tit renne au nez rouge

26 décembre 2008 | 4

Sans doute trop pressé de distribuer les cadeaux des petits banlieusards, l’an dernier, l’attelage du Père Noël a perdu trois grelots sur notre terrain. C’est Fanny qui les a retrouvés, le lendemain matin, et les a conservés précieusement pour les lui remettre.

Sur le comptoir, le 24 au soir, on lui a laissé le traditionnel verre de lait, deux biscuits, ses trois grelots et quelques bricolages de Fanny. Et puis dodo pour tous.

Le 25 au matin, devinez ce qu’on a trouvé? Des cadeaux, bien sûr. Des bas de Noël bien remplis, aussi. Mais sur le comptoir, il y avait…

grelot_pere_noel.jpg

Un verre vide, des miettes de biscuits et un grelot!
Suite

Tourt… euh… pâté à la viande des Fêtes (à l’hydromel!)

19 décembre 2008 |

Comme à chaque année, LA question ne se pose pas: il faut une tourte à la viande hachée, une tradition bien de chez nous. Mais comme à chaque année aussi, L’AUTRE question se pose: comment l’appeler? Petite, on disait tourtière. Mais en vieillissant on croise tôt ou tard sur sa route des défenseurs de la Tourtière A.O.C. Et croyez-les: elle n’a rien à voir avec un petit pâté de rien du tout. Et de fait, une « vraie » tourtière, c’est pas mal impressionnant (voyez ma version par-là): de gros morceaux de viande, une épaisseur délirante… Bref, c’est quelque chose!

Cela dit, je continue d’être fan de la tourt… euh… du pâté… tourte… whatever de mon enfance. Et quand vient le temps des Fêtes, c’est celle-là que j’ai envie de retrouver.

J’en ai cuisiné une (ou un… argh, vous voyez le problème?) avec Fanny la semaine dernière. Voici ce que ça a donné:

pate-a-la-viande.jpg

«Ooooooh! La belle tourtière!», a lancé mon doux en voyant cette drôle de tête à table le soir. «C’est pas une tourtière, papa… c’est un pâté à la viande!», de rétorquer la grande. Le papa était un brin découragé (l’appellation « pâté à la viande », il déteste: pour lui, ça évoque les p’tits pâtés tartinables plus qu’une tarte à la viande).

Mais bon, au moins, pour la prochaine génération, L’AUTRE question ne se posera plus… ne restera qu’à décider de l’essentiel: quand est-ce qu’on LE cuisine et combien on en fait? ;-)
Suite