Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

tourtière - Banlieusardises

L’incroyable tourte des Fêtes (et un conte de Noël en banlieue)

26 décembre 2010 | 13

Il était une fois, dans un petit bungalow de Rosemère, une banlieusarde qui avait les yeux plus grands que la panse et qui acheta un énorme faisan ET une pintade pour un souper de Noël. Le tout pour nourrir deux … Suite

Tourt… euh… pâté à la viande des Fêtes (à l’hydromel!)

19 décembre 2008 |

Comme à chaque année, LA question ne se pose pas: il faut une tourte à la viande hachée, une tradition bien de chez nous. Mais comme à chaque année aussi, L’AUTRE question se pose: comment l’appeler? Petite, on disait tourtière. Mais en vieillissant on croise tôt ou tard sur sa route des défenseurs de la Tourtière A.O.C. Et croyez-les: elle n’a rien à voir avec un petit pâté de rien du tout. Et de fait, une « vraie » tourtière, c’est pas mal impressionnant (voyez ma version par-là): de gros morceaux de viande, une épaisseur délirante… Bref, c’est quelque chose!

Cela dit, je continue d’être fan de la tourt… euh… du pâté… tourte… whatever de mon enfance. Et quand vient le temps des Fêtes, c’est celle-là que j’ai envie de retrouver.

J’en ai cuisiné une (ou un… argh, vous voyez le problème?) avec Fanny la semaine dernière. Voici ce que ça a donné:

pate-a-la-viande.jpg

«Ooooooh! La belle tourtière!», a lancé mon doux en voyant cette drôle de tête à table le soir. «C’est pas une tourtière, papa… c’est un pâté à la viande!», de rétorquer la grande. Le papa était un brin découragé (l’appellation « pâté à la viande », il déteste: pour lui, ça évoque les p’tits pâtés tartinables plus qu’une tarte à la viande).

Mais bon, au moins, pour la prochaine génération, L’AUTRE question ne se posera plus… ne restera qu’à décider de l’essentiel: quand est-ce qu’on LE cuisine et combien on en fait? ;-)
Suite

Ma tourtière laurentienne

13 décembre 2004 |

tourtiere_rosemere.jpgS’attaquer aux classiques culinaires a toujours quelque chose d’insécurisant, surtout quand on popote en dilettante. Bien sûr, un chef comme Daniel Vézina peut faire mille et une entorses à la tradition et personne ne s’en plaindra.

Sur le Web, c’est autre chose: outre les habitués d’un site qui lisent les ajouts comme une histoire, au fur et à mesure, la plupart de ceux qui découvrent la recette au fil des années y arrivent via un moteur de recherche; ils étaient à la recherche de LA recette traditionnelle, celle que leur mère a cuisinée comme sa grand-mère avant elle, et gare à vos fesses si ce n’est pas ce qu’ils trouvent au bout de l’hyperlien!

Tout ceci pour vous dire que j’ai fait ma première tourtière hier soir. Une vraie de vraie, de plusieurs pouces de hauteur, et non pas un pâté à la viande, dont vous trouverez une recette par là-bas. Même si c’est la comparaison de différentes recettes de tourtières des différentes régions du Québec, mais surtout du Lac-Saint-Jean, qui m’a inspirée, je n’irai cependant pas l’appeler comme telle: j’y ai fait plusieurs entorses et il y aura toujours un traditionnaliste pour s’insurger!

Que celui-là aille fouiner dans les archives de sa grand-mère. Ma recette sera plutôt une «tourtière laurentienne», appellation qui ne semble fort heureusement pas encore contrôlée… Autant dans mon choix de viandes (où domine le cerf) que dans la bonne idée que j’ai eue de les faire macérer toute la nuit non pas seulement dans les oignons et les épices comme la tourtière du Lac-Saint-Jean traditionnelle, mais aussi dans du cidre de ma région, elle me semble assez bien mériter le titre!
Suite

Pâté à la viande (ou tourtière!)

22 novembre 2004 |

Certains appellent ça une tourtière. Tout mon entourage, en fait. Mais mon parcours ayant été ponctué de rencontres festives avec des amis originaires du Lac-Saint-Jean, j’ai été vite domptée à ne pas OSER qualifier de tourtière ce qui est en fait un pâté à la viande.

Alors oui, un jour, je cuisinerai une tourtière. Mise à jour: c’est fait! Voir la recette par là-bas! En attendant, voici ma première recette de pâté à la viande. Sa saveur est des plus classiques, à la différence près que je ne voulais pas utiliser de porc: j’ai préféré utiliser veau et bison! J’ajoute un peu de graisse de canard pour éviter que le mélange ne soit trop sec.

Tourtiere_gr.jpg

Suite