Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

23 commentaires

Bouchées de poulet à l’érable et à la coriandre

Bouchées de poulet à l’érable et à la coriandre
Martine Gingras

J’ai pris un risque avec cette recette. Un gros risque. Jusqu’à la toute dernière minute, je savais que je tenais une combinaison gagnante pour plaire aux petites: poulet, sirop d’érable, sauce soya. On ne peut pas se tromper avec ça.

Et c’est alors que, bravant la logique parentale la plus élémentaire, j’ai ajouté… du…

… VERT! Oui, plein de vert! De la bonne coriandre fraîche. Si ma grande avait connu le mot, elle aurait appelé ça du SABOTAGE. Moi, j’appelle ça PENSER À MOI.

bouchees_poulet_coriandre

Contre toute attente, la plus jeune a adoré la coriandre. La grande, après avoir négocié deux rasades de sauce soya sur le poulet, a daigné le goûter, non sans s’être évertuée (comme dans vert, oui) à trier chaque petit bout de verdure.

Un jour, elle comprendra.

Cela dit, le brocoli, lui, fait toujours fureur. Oui, il est vert. Trouvez l’erreur!

bouchees_poulet_cuisant

Recette

Ingrédients

  • 2 demi-poitrines de poulet coupées en morceaux moyens
  • 1 1/2 c. à table d’huile de pépins de raisins
  • 1 1/2 c. à table de sirop d’érable
  • 1 c. à thé de sauce soya
  • 2 c. à table de bouillon de poulet (facultatif… je me souviens l’avoir mis sur le comptoir, mais je ne sais pas, vraiment pas, si je l’ai finalement utilisé!)
  • 4-5 gouttes d’huile de sésame grillé
  • 2 c. à table de coriandre fraîche grossièrement hachée
  • Graines de sésame grillées (au goût)

Préparation

  • Dans un grand wok, chauffez l’huile et faites sauter le poulet, jusqu’à ce qu’il soit cuit et bien doré;
  • Versez le sirop, la sauce soya et (probablement, je ne sais plus) le bouillon de poulet, laissez réduire deux minutes en mélangeant constamment, puis parfumez à l’huile de sésame et parsemez de coriandre;
  • Placez les cubes dans les assiettes de service, ajoutez encore de la coriandre fraîche (tant qu’à se mettre dans le trouble, autant y aller franchement), des graines de sésame grillées et servez.

Commentaires

  1. Elise

    Martine,

    t’as pas idée comme ça part bien ma journée de découvrir que j’ai tous les ingrédients pour faire la recette que tu proposes. Bon…
    en fait, il ne me manque que l’ingrédient redoutable: la VERT! Facile à combler au cours de la journée.

    Ici, c’est la viande qui passe mal. Mais y’a des bons côtés à avoir un p’tit bonhomme qui parle pas. Parfois, j’ai « un mal fou » à comprendre ses « gnangnangnangnan » lorsqu’ils évoquent une plainte ;-) Je les interprète plutôt comme « Oh! Quel délice, maman. Tu es une cuisinière hors pair! » Et moi de répondre: « Ouiiiiiiiii, c’est vrai que c’est booooooooooon mon chéri! »

  2. C’est bien vrai que le mélange érable-soya trouve preneur chez les petits. Chez moi, quand il y a sabotage comme tu dis… c’est la mayo qui fait passer le reste! Et pas la mienne; celle de madame ou monsieur Hellmans! Désespérant!

  3. Hum! Continue à saboter comme ça s’il te plaît!!! :-)

  4. Tu as « pensé à toi »? En tout cas, cette recette, c’est pensé pour moi! et mon chum! La coriandre fraîche étant notre herbe préférée… comme dans « mon amour, as-tu des suggestions de repas pour la semaine prochaine? » et lui de répondre: « quelque chose à la coriandre! »

    Alors je l’essaie d’ici une semaine… Si fiston n’aime pas, il n’aura qu’à manger du riz! :-P (le triage, c’est encore trop compliqué pour lui!)

  5. Grande-Dame

    Ça semble délicieux! J’adore la coriandre fraîche! Le mix me semble parfait!

  6. Mmmmmmmmmm…

  7. À celles qui l’essaient: vous me direz si ça prenait finalement le bouillon ;-)

  8. Ben ça part mal, il ne restait plus de coriandre à mon épicerie! Martine, es-tu rendue comme Josée Di Stasio, si tu mentionnes un ingrédient, la tablette se vide? ;-)

  9. Oh que je vais essayer cette recette!! J’adore tout ce qu’il y a là-dedans, surtout le VERT! La coriande avec son goût si frais…ça appelle le printemps ça! Et c’est bon pour chasser (ou presque) l’envie de partir dans le sud pour fuir le restant d’hiver! Non?

    En attendant, je vais écrire la recette sur un tit papier et me rendre à l’épicerie demain avec le coeur joyeux!

    Merci pour ce gros risque que tu as pris. Je suis solidaire à ta cause! ;-)

  10. Grande-Dame

    J’ai tenté ta recette avec le bouillon et c’était délicieux. Mes garçons ont adoré (j’avais fait une recette semblable la veille –poulet, graines de sésame, sirop d’érable– au four et sans coriandre).

    Tout le monde a nettement préféré la version dans la poêle et avec huile de sésame grillée + coriandre. La coriandre rehausse vraiment le goût de la recette.

    J’en referrai.

  11. Nathalie

    Le VERT a un effert désastreux sur le moral de certains soldats de mes troupes. Malgré tout, je persiste. Comme hier j’ai eu le cran de leur servir du saumon roulé au fromage à la crème, épinards et artichauds, j’attendrai à demain pour servir celle que tu nous propose. Ca me semble tout à fait délicieux et comme vous le dites si bien, ils comprendront un jour….

  12. Heureusement, avec Petit Coco près de douze ans, la bataille est gagnée chez nous (celle du « Je ne te servirais rien pour t’empoisonner, et belle-mère capote quand tu tries et va sans aucun doute te dire que tu vas manger même le trié »), mais elle fut loooongue. Une vraie guerre de tranchée. Des années de laitue mangée péniblement, lentement, sans vinaigrette pour pas créer un cataclysme. Et pendant des années j’ai servi du brocoli (que je n’aime pas) parce que c’était le vert le plus facile à faire avaler.

    Par contre, j’ai un bon truc pour les épinards… je prends un risque ici, mais je le fais pour les autres mamans. Voilà. Suffit de prendre un air étonné (mais alors là, vraiment étonné) et de dire: « Hein? Ben voyons donc, tu en as mangé le mois passé et tu as ADORÉ ça! » « Ah ouin? » « Mais oui mon chéri je t’assure! » Huit ans plus tard il me croit encore, et il aime les épinards! (Pour être honnête, quand je l’ai dit je le croyais; c’est plus tard que je me suis souvenue qu’il n’était pas là le fameux soir des épinards… Et pour que ça fonctionne, il faut avoir préétabli un climat d’honnêteté directe et constante. Les mensonges pieux passent mieux!)

    Moi j’ai grandi avec les légumes du jardin de maman. Qu’un enfant refuse un légume, c’était un concept complètement étranger chez nous. Faut dire que nos légumes goûtaient les légumes, pas le supermarché. Je mangeais des tomates comme des pommes, je partais en expédition framboises/mûres/bleuets pendant des heures, et mon délice était une carotte fraîchement sortie de terre. On mangeait de la salade tous les soirs avec le repas, et jamais je n’aurais dit non (suffisait de me laisser choisir la vinaigrette). Quand j’y repense, je me demande comment faire de même avec mes futures jeunes pousses. Quant à moi, ça me fait du bien de penser qu’au moins durant mes premières années j’ai vécu loin du chimique et du pesticidé, du préfait et du surconsommé. Ça calme mon hypocondrie galopante: j’essaie de me convaincre que je me suis évitée plusieurs des pestes et des lèpres que je m’imagine développer! :-)

  13. Chez nous aussi, les légumes verts passent très bien avec les enfants. Les 4 apprécient énormément le brocoli, les choux de Bruxelles, et tout le reste. C’est plutôt dans les parfums et assaisonnements que ça coince… et avec les viandes et substituts.

  14. Elise

    Martine,

    le verdict est tombé! La recette a passé le test, avec tout le vert qu’elle contenait. Il faut dire qu’ici, il n’y a pas de problèmes de couleur. En fait, il y a plutôt un problème pour toute les déclinaisons de brun, sauf la viande hachée. J’ai donc opté pour des hauts de cuisses de poulet pour contrer le côté « sec » des poitrines. Sinon, Grand Bidou en a pour des heures à jouer à l’écureil en stockant TOUTE les bouchées de beige (triées du vert et autres) dans ses généreuses bajoues!

    … et comme les hauts de cuisses sont plus goûteuses, j’ai omis le bouillon de poulet…

    Un régal à retenir.

  15. Elise

    Et j’oubliais… ici, il faut surveiller nos assiettes quand il y a du brocoli, puisque Grand Bidou nous le vole littéralement!

  16. Grenadz

    Excellente idée recette, pile dans nos goûts!
    Je l’ai fait avec du filet de porc et du bouillon de boeuf et il n’en est pas resté une miette.

  17. Très chère Martine,
    je te lis depuis plusieurs années, et honte sur moi, je ne t’ai jamais écrit. Bon, c’est jamais trop tard.
    J’aime beaucoup tes recettes mais une question me taraude….Vivant en pays francophone autre que ta belle région, pourrais-tu me préciser ce que tu entends par cuillère « à table » – chez nous, en Helvétie, on parle de cuillère « à café » et de cuillère « à soupe »….

    Merci beaucoup pour ton blog si pétillant!

    Bonne soirée
    Marie-F.

  18. brigitte

    bonsoir madame , j’aimerai avoir votre adresse parce que j’ai des questions concernants vos recettes , tres interessantes à vous poser .
    merci d’avance

  19. j’adore le mélange sucré salé, tu fais mon bonheur avec le duo érable et coriandre !

  20. Ça y est, ce soir j’essaye la recette ! Ça fait quelques jours que mes papilles tressautent à l’influx nerveux de l’image de ton poulet qui revient dans ma tête ! En plus, la recette est simple comme bonjour, c’est ce qu’on a besoin quand on manque de temps entre les brassées de linges, la promenade au parc avec marmots et les tétées du nouveau-né. Merci Martine, je crois que je vais très souvent m’inspirer de tes recettes dans les prochaines semaines !

    • Viiiiite, Jasmine, elles se sauvent rapidement au bas de la page d’accueil… ensuite, faudra les chercher, elles ne te hanteront plus ;-)

  21. véronique

    Merci pour cette belle recette qui était délicieuse! Les enfants ont adoré et les parents aussi! Moi, j’ai ajouté du bouillon de poulet, un peu trop en fait! J’ai dû épaissir le tout avec du corn starch!
    Le vert… un vrai délice! Plus il y en a, meilleur c’est!

Soumettre un commentaire