Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

6 commentaires

Cocos de Pâques comestibles (partie 2: la peinture au jaune d’oeuf)

Cocos de Pâques comestibles (partie 2: la peinture au jaune d’oeuf)
Martine Gingras

Ahem ahem ahem… ai-je vraiment promis une deuxième partie à mon billet sur les cocos de Pâques comestibles, moi? J’aurais dû tourner ma langue sept fois dans ma bouche. Ou attendre d’avoir trempé mon pinceau dans le mélange à l’œuf avant de faire des promesses! Car franchement, j’aurais préféré vous laisser avec l’image de nos beaux cocos colorés d’hier plutôt que de montrer le résultat post-peinture.

Récapitulons: on a teint les œufs en les faisant cuire entiers dans des bains additionnés de colorant alimentaire, puis on les a laissé sécher. Pour les enjoliver (comme dans « rendre plus joli », n’est-ce pas), j’ai cherché une peinture comestible à appliquer.

peinture_jaune_doeuf

J’ai retenu une recette à base de jaune d’œuf trouvée sur Petit Monde et ailleurs (un jaune d’oeuf, 2 ml d’eau et du colorant alimentaire). La recette est très bien: là n’est pas la question. C’est surtout que… euh… comment dire? Y’a une formule consacrée pour ça…

cocos_peintures

… ah, oui, ça me revient: le mieux est parfois l’ennemi du bien!

Sans doute aurait-on fait des merveilles sur des œufs blancs — ou même sur du papier, je retiens d’ailleurs l’idée de la peinture au jaune d’œuf pour d’autres projets — mais sur nos cocos aux couleurs vives, c’est vraiment n’importe quoi…

Au moins, on s’est amusé follement!

peinture_jaune_oeuf_large

Commentaires

  1. Totallement impensable avec mon petit allergique mais une superbe activité…et sont pas si pire va ;-)

  2. Lav-Lec

    Ça en fait des oeufs !!! Est-ce qu’il faut considérer le jaune pour prévoir nos couleurs c’est-à-dire, si tu mets du bleu, est-ce que tu obtiens du vert? Et avec du rouge, tu obtiens du orange?
    Qu’as-tu fait avec les blancs qui restaient? J’espère que tu as pensé faire des bonnes meringues qui fondent dans la bouche!!! C’est tellement bon!!!
    Joyeuses Pâques à toi et ta famille.

  3. France

    En te lisant, je me suis souvenue d’un épisode de Ricardo où il avait confectionné des biscuits en forme de bonhommes, pour ensuite les peindre avec des FEUTRES de colorant alimentaire! J’ai tapé « food coloring markers » et « colorant alimentaire en feutres » dans Google et, effectivement, ça existe, mais je n’en ai pas vu dans mon supermarché ici, à Gatineau. Si toi, tu peux les trouver, ce serait peut-être ta solution parfaite pour l’an prochain! En passant, j’ai eu la même idée que toi cette année – ma petite de deux ans adore les oeufs à la coque (et surtout les peler elle-même), alors je lui en ai coloré cinq, dans cinq couleurs différentes, mais je n’ai pas pensé à colorer l’eau de cuisson directement, comme toi. Résultat : des oeufs de couleurs beaucoup moins vives, et colorés moins uniformément. L’an prochain, je vais m’assurer de suivre ta méthode!

  4. Miss_Wiskiss

    Pour les blancs, il suffit de les congeler en paquets de 2 et le moment venu, les décongler pour en faire des congolais avec la fameuse recette de Mitaine Écarlate! Miam!

  5. argh, des oeufs de dinosaure ! Au secours !

    Avec les enfants, j’ai acheté des oeufs en plastique et nous les avons peints avec de la peinture acrylique et des paillettes : pas très écolo, mais follement amusant :)

Soumettre un commentaire