Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

10 commentaires

Concombre citron: tantôt bon, tantôt beau

Concombre citron: tantôt bon, tantôt beau
Martine Gingras

Une seule nouveauté au potager cet été, ce serait trop peu: outre mes tomates bleues, j’accueille quelques autres bonnes choses pour la première fois. Ainsi, c’est ma première expérience avec le concombre citron, cadeau de la copine horticultrice Jasmine (si vous ne connaissiez pas son blogue et que vous aimez le jardinage, allez-y maintenant, c’est un ordre: vous me remercierez plus tard).

Je ne sais trop pourquoi je persiste, année après année, à cultiver des concombres: habituellement, entre le mildiou et la marmotte qui se passent le mot pour dévaster les plants, c’est tout juste si j’arrive à croquer un fruit ou deux. Mais quand même, à graine donnée, on ne regarde pas la variété: concombre on m’offrait, concombre j’allais faire pousser.

Faisant un pied de nez à la promesse d’un énième échec, j’ai chouchouté mes semis de concombre citron. En début de saison, j’ai même transplanté entre les plantules des pousses de bourrache (elle se ressème abondamment là où les plants de l’an dernier poussaient), dans l’espoir de détourner l’attention de la marmotte.

Puis il y a eu les vacances au chalet. Pendant nos deux semaines d’absence, j’ai demandé des nouvelles de mes protégés à ma mère, qui se chargeait de l’arrosage. Pas de concombres en vue, qu’elle me disait.

Mais au retour, surprise: deux beaux fruits ronds m’attendaient, déjà mûrs! J’avais oublié de préciser à mon aide-jardinière qu’il ne fallait pas chercher des concombre verts et longs, mais plutôt des fruits s’apparentant à des citrons ;-)

N’est-ce pas magnifique? Le hic, c’est que si on attend qu’il soit bien jaune et joli pour le cueillir, il est alors trop mature: la peau est dure — mieux vaut la peler — et les graines prennent toute la place — mieux vaut épépiner. Voyez dans l’assiette à côté le peu de chair qu’il reste! Par contre, si on le cueille jeune (il ressemble alors vaguement au pomme de cristal), il y a moins de pertes: on croque la peau et il est inutile d’épépiner. Entre le beau et le bon, clairement, j’opte pour la seconde option… sauf pour les photos!

Bien sûr, on en a cueilli depuis bien plus que deux: les plants sont très productifs, même s’ils ont été atteint du mildiou (je sais, je sais, y’a plein de façons de lutter, mais ça a commencé en mon absence, et la blancheur a pris le dessus… tant pis pour cette année.)

Côté recettes au concombre, j’ai deux favorites pour le mettre en valeur: mon cocktail de concombre au piment fort (dans le livre Banlieusardises) et une simple vinaigrette à la crème sure, lime et menthe. Tout simple, tout bon.

Merci, Jasmine, pour ce beau cadeau. Désormais, tu feras toujours un peu partie de mon jardin, car je compte bien y réinviter année après année ce beau concombre citron!

Commentaires

  1. Marie-Claude

    J’ai acheté cet aliment rigolo pour la première fois le weekend dernier, au marché fermier de Rosemère :0) C’est délicieusement inusité. Petit sondage sur le Chose, au bureau hier. Personne n’a pu deviner du premier coup de quoi il s’agissait.

  2. MClaude

    Wow! Très mignon ce concombre rond! Sûr que je l’essaie l’an prochain!

  3. Je n’en ai jamais vu mais j’ai vraiment le goût de goûter! Si mignon!

  4. Bon! C’est clair, je dois me mettre au jardinage. Je suis tes trouvailles depuis quelques années et je suis à chaque fois alléchée par ces beaux légumes. (Moi qui n’en peux plus de devoir choisir entre le concombre des champs et l’anglais…!)

    Le semis, ça peut se commencer en septembre????

    • Je t’offrirais bien des miennes, mais mieux vaut commander chez un semencier: j’avais deux variétés de concombres côte à côte, et il y a grand risque de pollinisation croisée (les plants cultivés à partir des graines ne seront pas nécessairement fidèles au fruit). Donc si tu en cherches, Semence Solana en a: http://solanaseeds.netfirms.com/concombres.html

      • Excuse-moi, j’avais lu vite et j’avais compris « ça peut se COMMANDER »… commencer en septembre, non: il faudra attendre l’an prochain :) Patience…

  5. Ah, Martine! J’étais tout émue de lire qu’enfin grâce au concombre citron tu t’étais réconciliée à la culture de cette cucurbitacée!

    Paradoxalement, celle qui t’a fourni les graines attend toujours de pouvoir croquer ne serait-ce qu’un seul fruit! Le manque de productivité de mes plants est sûrement dû à un manque de soleil…

    On a beau être horticultrice, on connaît aussi des insuccès! Mais de savoir que ta petite famille déguste des concombres citron, ben ça me réconcilie avec la chose!

  6. emilie

    Bonjour Mme Martine,

    Vous ne parlez pas du goût de ce beau légume, est-ce que c’est semblable aux autres variétés de concombres?

    Merci de prendre le temps d’écrire ce blogue, vous êtes vraiment une mine d’information formidable

  7. Louise Lefebvre

    Bonjour Martine,

    Je cultive ce concombre depuis plusieurs années maintenant (12-13 ans) et je peux te dire que grâce à la chaleur de cet été, mes plants sont plus prolifiques que par les années passées. Il est très normal de commencer à les récolter à ce moment de l’été car c’est un concombre tardif. Ici, nous préférons les manger un peu avant leur pleine maturité, c’est à dire avant qu’ils jaunissent trop. On les cueille donc lorsqu’ils sont jaunes/verdâtres. Ils sont délicieux n’est-ce pas?

  8. Chloé

    Chanceuse ! J’avais planté ce concombre dans ma parcelle de jardin communautaire cette année mais au moment ou il commencait à y avoir des tonnes de minuscules fruits tous les plants sont morts. Je crois que c’est la flétrissure bactérienne (transmise par les chrysomèles rayées).

    Ca me motive à réessayer l’an prochain!

Soumettre un commentaire