Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

7 commentaires

Mon riz favori: le riz collant

Mon riz favori: le riz collant
Martine Gingras

Que j’aime donc le riz collant qui accompagne les mets thaïlandais: cuit à la vapeur, il conserve un agréable croquant (qui n’a rien à voir avec un riz qu’on aurait cuit insuffisamment, je vous assure). J’ai souvent envie d’en manger, mais hélas: il faut avoir pensé le mettre à tremper la veille. J’oublie tout le temps. Et je me rabats la plupart du temps sur des nouilles de riz, ou un basmati prêt en une vingtaine de minutes…

Mais hier, rien de tout cela: j’avais prévu le coup la veille et mis mon riz à tremper. Et hier, on a enfin pu déguster un bon riz collant maison, en accompagnement d’un plat de porc au lait de coco.

Il y avait déjà une recette sur les Banlieusardises, mais comme j’ai procédé cette fois dans une marguerite, la voici pour le bénéfice de ceux qui n’ont pas un panier de bambou sous la main!

Recette

Ingrédients

  • 2 tasses de riz gluant (aussi appelé riz glutineux)

Préparation

  • Rincer le riz à l’eau fraîche trois fois, ou jusqu’à ce que l’eau soit claire. Mettre le riz à tremper pendant 12h.
  • Poser une marguerite dans une casserole avec environ 2 cm d’eau au fond (l’eau ne doit pas toucher le contenu de la marguerite en bouillant). Égoutter le riz et le transférer dans la marguerite.
  • Cuire à la vapeur de 40 à 60 minutes (tester la tendreté du bout de la fourchette… ou de la langue ;-) ), en vérifiant de temps en temps qu’il reste de l’eau dans la casserole.

Il fallait voir ma grande, habituellement fan de sauce soya sur son riz, tester différentes techniques pour lui faire plutôt boire la sauce au lait de coco du plat principal: le riz dans la sauce, la sauce prise à la cuillère sur le riz… en tous les cas, elle a compris l’essentiel: ce riz est vraiment divin lorsqu’on le marie au lait de coco!

Mots-clés

Commentaires

  1. Je l’ai dit et je le répète, je suis incapable de faire du riz sans mon cuiseur! (http://www.campagnonades.com/2009/10/cuiseur-a-riz/) Déjà que quand je veux faire un plat de lentilles, je le repousse de jour en jour chaque matin quand je me dis « merde, j’ai pas fait tremper… » Même préparer le tout d’avance, avec l’eau juste à côté des lentilles… j’oublie!

    Mais je trouve ça tellement magique que tes filles apprennent à planifier la veille! En grandissant comme ça, elles risquent moins d’attraper l’oubli, comme moi!

  2. Je tiens à dire que MOI AUSSI j’aime les Banlieusardises! (C’est Facebook que j’aime pas! Hein, hein, ça compte plusssssse, parce que moi je l’ai écrit et ça, ça prend plus de temps que cliquer sur un piton, na!)

  3. Margaret

    Il n’est utile de faire tremper le riz pendant 12h et la cuisson est nettement plus rapide.

    Voici une recette d’une Thai vue et testée dans l’émission Curieux Bégin:
    Dans un grand bol, mettre le riz à tremper pendant 3 heures.

    Dans une grande passoire ou un tamis pouvant être chauffé, égoutter le riz et déposer le tout sur la partie du haut d’un bain-marie ou d’une étuve dont la partie du bas sera à demi rempli d’eau chaude.

    Ménager un puit au centre du riz, couvrir, amener l’eau à ébullition, et cuire pendant 7 minutes.

    Retourner le riz de façon à ce que le riz du dessous se retrouve sur le dessus, et poursuivre la cuisson pendant 7 minutes.

    Lorsque le riz est cuit, le transférer dans un grand bol et réserver.

Soumettre un commentaire