Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

3 commentaires

Pilons de poulet aux petites tomates et au thé du Labrador

Pilons de poulet aux petites tomates et au thé du Labrador
Martine Gingras

Vous ai-je déjà dit que le pilon était mon morceau favori de poulet? D’abord parce c’est de la viande brune, tellement plus savoureuse que celle de l’ennuyeuse poitrine. Aussi parce les pièces cuisent vite, tout en procurant une quantité appréciable de viande (plus que l’aile, en tout cas)! Bref, les pilons, j’aime ça.

Je les cuisine souvent à l’asiatique, dans un mélange teriyaki (vous en trouverez plusieurs variantes sur les Banlieusardises, dont celle-ci). Ceux-ci ont plutôt emprunté la sauce aux tomates et citron confit de mes pilons de brontodinde.

Quant au thé du Labrador, c’est une épice de nos forêts, qu’on peut utiliser en infusion (d’où le nom) mais aussi dans les recettes. Je trouve qu’il remplace avantageusement la feuille de laurier, autant dans les recettes que la préparation d’un bon bouillon de poulet. J’ai déniché du thé du Labrador à bon prix sur Terroirs Québec (celui de Gaspésie Sauvage).

Recette

Titre: Pilons de poulet aux petites tomates et au thé du Labrador
Préparation: 15 min
Cuisson: 1h15
Portions: 4

Ingrédients

  • 12 pilons de poulet
  • 1 oignon rouge, pelé et tranché mince
  • 1 c. à table d’huile d’olive
  • 1 petite boîte (400 ml) de petites tomates des collines
  • 2-3 pincées de feuilles de thé du Labrador (ou 2 feuilles de laurier)
  • 1/2 citron confit, en petits morceaux
  • 250 ml de bouillon de poulet

Préparation

  • Pré-chauffer le four à 375°F (convection).
  • Dans une poêle anti-adhésive chauffée à feu moyen, verser l’huile faire revenir l’oignon, puis transférer dans un ou deux grand plat profond allant au four (style plat à lasagne, ou autre).
  • Faire brunir les pilons de poulet de tous les côtés, et les déposer sur les oignons. Ajouter les petites tomates (avec leur jus), les feuilles de thé du Labrador et le citron confit. Couvrir le plat d’une feuille de papier d’aluminium.
  • Mettre à cuire au four pendant 30 minutes à couvert.
  • Tourner les pilons et remettre à cuire, cette fois à découvert, pendant 15 minutes.
  • Tourner encore les pilons et mettre à cuire une dernière fois, pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que la peau du dessus soit croustillante.

Commentaires

  1. Je ne trippe pas pilon de poulet, mais j’aimerais bien me trouver un plan de thé du Labrador dans mon boisé…

    Faut que je scrute et que je trouve s’il y en a en quelque part. Je suis entrain de me faire une petite carte dans ma tête avec ce qu’il y a d’intéressant juste tout prêt dans ma forêt :)

    Certaines plantes sont facile à trouver parce que très abondantes, d’autres sont à dénicher…

    • Je te comprends! Profiter des richesses de la nature, c’est super… j’étais tellement fière quand j’ai déniché mes graines de myrica (possiblement mon épice forestière favorite) au chalet ;-)

  2. J’adore cette recette. Je me la note. Bon pour la forêt près de chez moi c’est plus compliqué. En revanche je me lance dans un peit jardin potager :-)

Soumettre un commentaire