Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

3 commentaires

Potage à la patate douce et au poireau, relevé au piment Gorria

Potage à la patate douce et au poireau, relevé au piment Gorria
Martine Gingras

De beaux poireaux dépérissant au frigo, de majestueuses patates douces sans destinée: le potage est apparu hier comme une solution toute désignée pour sauver mes légumes du compostage… D’autant plus que les températures se font plus fraîches, et qu’on a envie de se réchauffer de l’intérieur.

Évidemment, j’ai fouiné au potager pour compléter le potage: c’est la saison des récoltes, et j’ai une abondance de tomates de toutes les couleurs, ainsi que de beaux piments Gorria (la même variété que le piment d’Espelette, mais dont on ne peut utiliser l’appellation contrôlée en dehors de la région d’Espelette). L’utiliser frais est un privilège de jardinière: à défaut d’en faire pousser, on ne le trouvera que séché à longueur d’année. Dur toutefois de bien doser la force du piment dans un potage: comme il cuit longuement avec les autres ingrédients, c’est au moment de réduire le tout en purée lisse qu’on découvrira la puissance de l’affaire. Un demi-piment Gorria a bien servi ma cause, mais selon la variété de piment fort, vous devrez évidemment vous adapter.

Potage à la patate douce, au poireau et au piment Gorria.

Potage à la patate douce, au poireau et au piment Gorria.

Recette

Ingrédients

  • 1 c. à table de beurre
  • 2 poireaux, nettoyés et tranchés
  • 2-3 grosses patates douces, pelées et coupées en gros dés
  • 1 petite betterave, pelée et coupée en petit dés
  • 2 tomates moyennes épépinées
  • 1/2 piment Gorria, épépiné
  • 2 feuilles de thym géant (si, si, ça existe… Plectranthus amboinicus de son petit nom, ou autres fines herbes au choix)
  • 1 L de bouillon de poulet
  • 500 ml (environ) de lait
  • Crème (pour décorer
  • Poivre et sel (au goût)

Préparation

  • Dans une marmite, faire fondre le beurre et y faire tomber les poireaux à feu doux (c’est-à-dire les rendre fondant, sans coloration).
  • Ajouter les patates douces, la betterave, les tomates, le demi-piment, le thym géant et le bouillon. Couvrir et laisser mijoter une trentaine de minutes, ou jusqu’à ce que la betterave soit facile à piquer à la fourchette (c’est la plus longue à cuire: les autres seront alors déjà bien tendres).
  • Avec un mélangeur à main, réduire les légumes en purée, en ajoutant autant de lait que nécessaire pour atteindre une belle texture de potage.
  • Servir, décorer d’un tourbillon de crème et poivrer.

Commentaires

  1. La saison des potages est belle et bien lancée et ta belle recette me plait! Les marchés regorgent de beaux légumes et ça serait fou de s’en priver. Ça a l’air délicieux :)

  2. Bonjour

    Je suis tombé sur votre blogue que je trouve complet et très intéressant.

    J’ai un site sur l’agriculture urbaine à domicile et je me proposais d’écrire un article sur un sujet de votre choix relié à l’agriculture urbaine pour votre blogue d’environ 300 mots. En retour je me demandais si vous accepteriez de parler de mon site sur votre blogue ou simplement avoir un lien de retour vers mon site.

    J’espère donc que vous serez intéressé par mon offre.

    Cordialement

    Patrick
    http://www.agriculteururbain.com

  3. Mijo

    Je pense bien trop rarement aux patates douces, c’est bien dommage. Mais je me suis rattrapée avec ce délicieux potage qui nous régale depuis 2 soirs. Et il en reste encore un peu pour ce soir avec des croûtons au thym ce sera hummmmm

Soumettre un commentaire