Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

16 commentaires

Salade de patates rôties, crevettes nordiques et aïoli à la truffe

Salade de patates rôties, crevettes nordiques et aïoli à la truffe
Martine Gingras

Vendredi, au retour de l’épicerie, on avait l’embarras du choix pour le souper. J’ai changé au moins mille fois d’idée: saumon sauvage en sauce aux crevettes, fondue chinoise, soirée tapas, fondue chinoise… Tiens, oui, fondue chinoise! C’est ce qui me faisait le plus envie, mais j’avais déjà des crevettes nordiques dégelées au frigo (prévues pour accompagner mon saumon). Trop petites et déjà cuites, il n’était pas question de les plonger dans le bouillon, comme les viandes. J’ai donc imaginé un accompagnement pour les utiliser: une salade de patates… aux crevettes!

Ma mienne de salade n’a pas grand chose à voir avec la traditionnelle salade de pommes de terre dont avaient le secret nos grands-mères. Bien sûr, il y a des dés de patates — de la variété Belmont, apparemment un bon choix pour la salade — mais elles sont rôties au four. Du céleri? Que oui. Mais aussi les petites crevettes nordiques. Et pour lier le tout, un aïoli à la truffe!

À la truffe, l’aïoli? Ce n’est même pas mon idée: le Choix du Président m’a offert à découvrir quelques items de sa Collection Noire (une nouvelle gamme produits fins), incluant un aïoli à la truffe. Comme j’avais aussi reçu, à tester pour le boulot, de la purée de champignons et truffes (utilisée dans ma recette de pelures de pommes de terre gratinées) et de l’huile aromatisée à la truffe, ça doit commencer à sentir le champignon de luxe à trois pâtés de maisons de chez nous…

L’arôme de truffes dans cet aïoli est vraiment puissant: ça n’a pas tellement plu à Catherine Lefebvre, qui a consacré un billet à la Collection noire sur son blogue. Pour ma part, je l’ai certainement trouvé trop goûteux pour l’utiliser en trempette, mais comme sauce à salade, il a donné toute une personnalité à un mélange qui aurait été, autrement, plutôt fade.

Recette

Ingrédients

  • 6-8 pommes de terre Belmont (ou autre variété) pelées et coupées en dés moyens
  • 2-3 pincées de sel
  • 1 c. à table d’huile d’olive
  • 2 échalotes françaises, pelées et tranchées grossièrement
  • 2 branches de céleri, tranchées
  • 3/4 tasse de crevettes nordiques, bien égouttées
  • 1-2 c. à table d’aïoli à la truffe (ou mélangez de la mayo à un peu d’huile de truffe)

Préparation

  • Pré-chauffer le four à 400° F. Mélanger les pommes de terre, l’huile et le sel ensemble et les étaler sur une grande plaque allant au four. Mettre à rôtir environ 45 minutes, en les tournant de temps en temps. Quinze minutes avant la fin de la cuisson, ajouter l’échalote française. Lorsque les patates sont dorées et croustillantes, les sortir du four et laisser tempérer.
  • Ajouter les tranches de céleri, les crevettes et l’aïoli, et bien mélanger. Poivrer au moment de servir.

Commentaires

  1. Ça y est, je salive et déglutine!

    Martine,

    as-tu d’autres suggestions que l’arôme de truffe? Malheureusement, je sais que la truffe fera lever des p’tits nez ici.

    Quant à moi… comme on dit : « J’me peux plus! »

    • Pourquoi pas un soupçon d’huile de sésame et un peu de sauce Hoisin ajoutées à une mayo? Ça donnera une tangente asiatique à l’ensemble…

      • Oh! ouiiiiiiiii! Et j’ai ça sous la main!

        Merci Martine.

      • Mais, la sauce Hoisin, qu’est-ce ? Où donc puis-je trouver cette chose ? :-/

  2. C’est tellement rare que je me rends dans un magasin où on offre des produits du choix d’un président… comme quoi la proximité est mon plus grand facteur pour décider de l’endroit où j’achète mes produits. (Mais à l’occasion, je vais faire du tourisme ailleurs…)

  3. mamanbooh

    Mmm! Même avant de déjeuner, ça me donne le goût d’en manger et de cuisiner..

    La présentation est aussi (comme toujours!), très belle!

    La collection noire? Intéressant, j’ai hâte de la découvrir.

  4. j’adore l’huile à la truffe : je retiens cet aioli qui me tente beaucoup !

  5. Belle idée ! Quand j’étais enceinte de 7 mois, un marchand du marché Jean-Talon m’a offert de plonger le nez dans un bocal renfermant une énorme truffe noire. L’arôme!!! Eh ben, justement, l’arôme, trop pour mes hormones, je ne tolère plus l’odeur des truffes depuis. Le goût, oui, mais faut que je me bouche le nez, lol. Je retiens la version asiatique avec plaisir…

    • Je peux comprendre! Enceinte sans le savoir lors d’un voyage en Gaspésie, j’avais fait le plein de petits produits fins, fumés pour la plupart… eh bien l’odeur du fumé est ce qui m’a levé le coeur tout au long de la grossesse, et même longtemps après! Tout est rentré dans l’ordre, mais quand même, quelle tristesse d’avoir dû donner à la ronde mes précieuses prises gaspésiennes…

  6. la classe !! sinon si je dois le faire !! ça va me couter combien ?

  7. Maat

    La collection noire? J’ai hâte de découvrir aussi! Ils sont disponibles dans quelle bannière? J’espère pas dans les Loblaws, ils sont si loin de Sherbrooke!

  8. bon choix!!

  9. Bonne idée… Je note ça comme entrée au prochain dîner que je dois organiser!

  10. @Stéphanie: La sauce hoisin se trouve dans la plupart des supermarchés, au même rayon que la sauce soya…

  11. Je connais très bien le sentiment que tu décris au début de ton billet. Tant de délicieux choix si peu de repas le premier jour des courses ces jours là j’aimerais que l’on déjeune 6 fois :-)

Soumettre un commentaire