Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

10 commentaires

TOTEM du Cirque du soleil: avec ou sans les enfants?

TOTEM du Cirque du soleil: avec ou sans les enfants?
Martine Gingras

Si vous cherchez spectacle pour enfants dans Google, on vous propose quelques annonceurs avant de passer aux résultats de recherche. Parmi ceux-ci: le dernier spectacle du Cirque du soleil, TOTEM s’affiche. Et vous vous dites… quelle bonne idée! C’est bien cute, un show de Shilvi, mais éventuellement, comme parent, on a envie de SE faire plaisir en même temps qu’à eux et on cherche des spectacles qui vont rallier toute la famille. Alors le Cirque du soleil, c’est une bonne idée ou pas? Est-ce un spectacle approprié pour les enfants?

Dans sa rubrique d’Aide, le Cirque nous fournit un élément de réponse: Comme la plupart des spectacles du Cirque du Soleil, TOTEM est conçu pour divertir toute la famille. Cependant, des périodes d’obscurité et des bruits intenses peuvent effrayer certains enfants.

Ça nous éclaire, mais comme parent, la question qui nous préoccupe avant de piger dans le portefeuille, c’est… certains enfants, est-ce le nôtre? En tout cas, chez nous, elle s’est posée l’an dernier, alors que la belle-famille cherchait un cadeau mémorable pour marquer le cinquième anniversaire de ma grande.

Dans notre entourage, quelques enfants avaient vu l’un ou l’autre des spectacles du Cirque avec leurs parents, et tous, sans exception, avaient ADORÉ l’expérience. J’ai eu la chance de recevoir une invitation à la première de l’édition 2011 du spectacle TOTEM qui avait lieu hier, et tout autour, j’ai vu des enfants, des tout-petits aussi bien que des grands, qui semblaient vraiment ravis d’être là . Et mon mien de coeur d’enfant a embarqué sans réserves: je renouais pour la première fois avec l’univers du Cirque du soleil depuis dix ans, et vraiment, c’était magique. La merveilleuse musique, les performances impeccables, l’enchaînement des numéros… les trois heures ont passé bien trop vite!

Pour ma grande, qui y est allée l’an dernier avec le banlieusard en chef, ce fut une autre histoire: à la fermeture des lumières, au premier coup de tambour de la première minute du spectacle, elle s’est mise à trembler comme une feuille… Elle a tenu bon une heure, mais il fallait constamment la rassurer, et puis finalement, ils sont sortis regarder le spectacle jusqu’à l’entracte sur les écrans géants — en notant au passage que deux autres parents avaient fait de même ce jour-là. Impossible de la convaincre d’y retourner pour la seconde partie: clairement, c’était pour elle un supplice et il avait assez duré. On sait depuis hier à quel point c’est dommage: la seconde partie du spectacle était purement et simplement fantastique… c’est celle qui m’a le plus transportée!

En somme, certains enfants, c’était la mienne. Mais peut-être pas le vôtre! Vous hésitez? Je vous fournis quelques éléments de réflexion et des conseils si vous décidez d’y aller:

L’accueil: Clairement, les enfants sont les bienvenus: les amuseurs qui circulent avant le spectacle sont attentifs à eux. Pour les plus petits, on vous proposera même un siège d’appoint.

Le niveau sonore: Il y a beaucoup de percussions, de tambours… pas de surprise: le spectacle s’appelle TOTEM. C’est TRÈS fort et ça peut être TRÈS impressionnant pour de jeunes oreilles. Prévoyez donc des bouchons (quitte à ne pas les utiliser si tout va bien)!

L’emplacement des sièges: Pour un enfant très impressionnable, il peut être préférable de s’installer plus loin de la scène: c’est aussi une stratégie qui permet d’épargner des sous (et d’être moins triste s’il faut se résoudre à quitter avant la fin…) Toutefois, vérifiez au préalable où sont situés les hauts-parleurs: hier, nous étions tout près de la scène, et mon banlieusard trouvait que le niveau sonore était beaucoup plus acceptable que lorsqu’il était avec ma fille (directement sous un haut-parleur…)

Morale de l’histoire: même si la simple évocation du mot cirque nous fait retomber en enfance, ce n’est pas un spectacle pour tous les enfants. Clairement, dans notre cas, ce n’était vraiment pas l’idée du siècle d’y amener ma grande… Pour d’autres, ce sera l’expérience d’une vie!

Commentaires

  1. Comme c’est dommage! (D’autant plus que les billets sont tellement chers que je ne me suis jamais offert ça à MOI!) Mais je sympathise: pour diverses raisons, un spectacle, c’est un pari pour un enfant. (Quand on gagne, par contre, quelle belle victoire! Que de beaux souvenirs pour toujours!) Avec le Coco de 8-9 ans au théâtre, tout allait bien. Mais avant? Oh boy…

    J’avais eu la super idée de l’amener voir un spectacle de Noël de Claude Lafortune (c’était mon coeur d’enfant à moi qui voulait y aller et le faire aimer!) quand il avait oh… 4 ans, peut-être 5. L’a jamais voulu aller s’assoir devant avec les autres enfants. Non, l’est resté assis sur moi (après une heure, ouille), l’air terrifié! (Oui, de Claude Lafortune et des superrrrrbes bonhommes en papier!)

    En y repensant maintenant… probablement que ça se serait mieux passé si on avait été accompagnés d’un ami du Coco avec son propre parent. Il aurait été plus à l’aise dans ce contexte. À classer sous « si j’avais su… » (N’empêche que moi j’ai vu Claude Lafortune, lalalère!)

  2. Je crois que j’aurais fait partie des enfants perturbés. En lisant ton billet, je me suis rappelée que enfant, j’étais incapable de rester plus de 30 minutes à un concert extérieur : mon coeur prenait le rythme que la musique et j’avais les oreilles saturées par le son. C’est vraiment désagréable comme sensation.

    Sinon, j’adore les spectacles du Cirque du Soleil, j’ai hâte de le voir, mais il faut qu’il travers l’océan…

    Bonne journée!

  3. Maude

    Bonjour Martine,

    Comme toi, j’étais à la première de Totem hier, avec mon fils de 2 ans et demi qui a adoré. Mes deux enfants (5 ans & 2 1/2)ont vu leur premier spectacle du cirque… à trois mois! Je crois que la meilleure façon d’avoir des enfants « sortables », c’est de les sortir le plus souvent possible.

    C’est souvent un coup de dé, et nous avons souvent du passer une partie d’un concert ou d’un spectacle à l’extérieur avec un des enfants pour éviter de déranger les autres. Par contre, nos enfants nous ont très souvent surpris par leur patience et leur concentration, alors que nous anticipions le pire.

    Même si ce n’est pas toujours simple de sortir avec les enfants, je suis convaincue que ça contribue à les rendre plus curieux, allumés et attentifs au monde et à la beauté qui les entoure.

    • Je ne doute pas que beaucoup d’enfants adorent, et j’ai pu en témoigner en regardant autour de moi hier… peut-être même en vous regardant, qui sait? ;-)

      Comme toi, je crois qu’un enfant à qui on ouvre tôt les horizons est aussi plus réceptif aux expériences… par contre, il y a une question de tempérament à ne pas négliger. J’ai deux cocottes très très TRÈS différentes: la plus jeune recherche les émotions fortes et l’autre cherche systématiquement à les éviter. Et pourtant, elles sortent du même moule et ont été stimulées de façon très semblable… On y va donc à leur rythme, et manifestement, il était trop tôt pour que ma grande profite pleinement de TOTEM. Mais en l’y amenant, on a possiblement activé un petit engrenage qui facilitera les choses pour la suite, qui sait?

      • À cause de là où je suis née et de la condition socio-économique dans laquelle je suis née, je n’ai pas été au cinéma avant 6 ans, pas été au cirque avant 13-14 ans, pas été au théâtre avant que l’école m’y emmène, etc. Et vous savez quoi? À six ans je me taisais au cinéma (contrairement à tous les enfants (et à leurs parents) qui font que je ne veux plus y aller!). Pas parce qu’on m’avait appris à sortir mais parce que c’était… spécial. C’est pareil pour toutes les sorties: elles étaient spéciales car quasi uniques. Elles avaient donc une grande valeur.

        Je dis ça juste pour faire remarquer que contrairement à ce qui est véhiculé (pas ici — en général!), il est faux de croire que pour faire des adultes allumés il faut exposer les enfants à tout ce qui existe et multiplier les activités, les sorties, etc. En tout cas ça s’est avéré extraordinairement faux dans mon cas. (Côté horizons, les miens étaient littéralement ouverts — j’avais une grande liberté, ce que n’ont pas souvent les enfants de maintenant (souvent avec raison et justifications, hein, je ne dispute rien!)). Je vote donc du côté « importance cruciale du tempérament », si vote il devait y avoir! ;-)

  4. Vieux Bandit, je suis entièrement d’accord avec toi! Même si mes parents ne m’ont pas amenée partout, le plus souvent possible, je savais me tenir et j’appréciais la sortie, car elle était spéciale.

  5. Nous y sommes allés à Totem l’été dernier avec les enfants. Mon grand avait 3 ans et demi et notre fillette, un an et demi. On savait que notre plus grand allait totalement tripper, mais on avait un peu peur pour notre fille.
    Finalement, nos deux enfants ont vraiment beaucoup aimé.
    Dans notre cas, c’est quelque chose à refaire! Dommage qu’il n’y ait pas de spectacle du cirque du soleil cet été à Québec!

  6. Fabienne Papin

    J’y suis allée l’année dernière avec ma «grande» de 5 ans. Elle a été pas mal impressionnée les deux premières heures… et aimait quand les «clowns» la faisaient rire! Mais j’ai eu plutôt du mal à la faire tenir sur son siège pendant la deuxième partie. Les trois-quatre derniers numéros étaient de trop pour elle. Une question de tempérament j’imagine. Elle a déjà oublié Totem et trippe bien plus, au Vieux-port, sur le Centre des sciences (la salle interactive tout en haut) que sur le chapiteau du Cirque du Soleil… Contrairement à sa Maman!

  7. Karine

    La Tohu offre une programmation très variée, avec certains spectacles destinés plus spécifiquement aux enfants… Moins cher que le Cirque pour ‘évaluer’ l’appréciation de nos enfants aux arts du cirque. Je suis moi aussi une grande fan du Cirque du Soleil et j’espère bien que mes filles le seront un jour aussi!!

Soumettre un commentaire