Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

10 commentaires

Un catalogue irrésistible pour magasiner ses semences…

Martine Gingras

Depuis quelques semaines, les catalogues de semis affluent dans ma boîte à lettre. La plupart tartinent leurs pages glacées de fleurs plus tape-à-l’oeil les unes que les autres, espérant titiller le jardinier qui sommeille en moi depuis trop longtemps déjà. Pas le temps cette année, pas le temps cette année, pas le temps cette année… voilà la phrase que je me répétais sagement en les feuilletant distraitement avant de les envoyer au recyclage. En effet, entre le retour au boulot et la vie de famille, je n’aurai pas vraiment le temps de cultiver plus que mes favoris au potager, et entretenir les vivaces du terrain!

Cover2006SML.jpgPas le temps cette année… hmmm… raifort panaché… pas le temps cet… hmmm… roquette sauvage… Bon, bon, bon, comment résister à celui-là? Ah, Richters! Imprimé sur papier brun, avec ses pages bourrées de texte, il n’a rien de sexy à première vue… mais si on ose s’en approcher, le feuilleter, le lire, on en devient instantanément accro!

Principalement consacré aux herbes médicinales, aromatiques et comestibles, c’est un catalogue quasiment encyclopédique: on ne se contente pas de nous décrire l’herbe, mais aussi ses usages et propriétés, faisant de ce catalogue une référence à garder à portée de main à longueur d’année. Le choix est impressionnant: on y offre par exemple plus de quarante variétés de basilics, sans compter des herbes rares et exotiques, une grande sélection de semences biologiques, etc. Je préfère plonger dans le catalogue papier que la version électronique, même si c’est ensuite sur le site Web que je commande.

Par le passé, j’ai acheté chez Richters de la guimauve, de l’échinacée angustifolia, de l’agastache, de la camomille allemande bio, des monardes uniques, de la coriandre santo, et bien d’autres choses… Et même si je n’ai, comme vous le savez, pas le temps cette année, je ne peux tout simplement pas m’empêcher d’essayer quelques nouveautés dont je suis très curieuse. Voici ce à quoi pourrait ressembler ma commande après une première lecture du catalogue:

· Basilic Magical Michael: Plant plus uniforme que les autress basilic, qui est à la fois ornemental et comestible.
· Basilic Thaï Queenette: Le plus aromatique de tous les basilics thaï.
· Aneth Hercules: La meilleure variété pour le feuillage frais, très lente à fleurir.
· Fenouil bronze: Sa couleur unique va renouveler la présentation des plats!
· Cresson: Comment s’en passer? Et j’ai épuisé toutes mes semences de l’an dernier…
· Eucalyptus: Agit comme désodorisant naturel lorsque cultivé à l’intérieur!
· Ail «tulbaghia violacea»: Décrit comme un ail en version «civilisée», c’est en fait une variété d’amaryllis qui goûte l’ail sans en laisser les effluves dans l’haleine…
· Raifort «variegata»: Je n’ai jamais envisagé cultiver le raifort, mais le feuillage panaché de celui-ci m’a fait craquer.
· Passiflore: Cette plante grimpante produit une fleur d’une beauté époustouflante, qui a en prime des propriétés calmantes. Je me souviens d’une amie qui ne jurait que par la teinture de passiflore pour ses problèmes d’insomnie…
· Romarin Arp: Une variété de romarin qui survit en zone 7, parfois en zone 6… alors qui sait, si l’hiver prochain est très doux, et que je le protège bien, peut-être vais-je voir reverdir ce romarin au printemps suivant? En tout cas, je l’essaie!
· Sauge d’automne: Jolie floraison colorée et feuillage aromatique comestible… que demander de plus?
· Toon: L’une des nouveautés dont je suis particulièrement curieuse… c’est un arbre dont on peut déguster les jeunes pousses plutôt que de les laisser grandir. La saveur rappellerait celle de l’oignon, mais en plus aromatique!
· Moutarde Mizuna: Une variété mignonne utilisée en cuisine japonaise.
· Roquette sauvage: Très portée sur la roquette, j’ai décidé d’essayer cette variété sauvage, très résistante au froid.
· Arroche: Semblable à l’épinard, en plus doux, et disponible en une variété pourpre qui promet d’embellir le potager.

Ouf! Où vais-je caser toutes ces nouveautés? Comment vais-je trouver le temps de les semer, de les dorloter, de les transplanter? Et surtout, la vraie question: pourquoi ai-je feuilleté ce satané catalogue alors que je savais comment ça finirait?

Commentaires

  1. Mandoline

    Je l’ai reçu moi aussi ! quelle merveille !
    Moi c’est pas le temps qui m’inquiète, c’est l’espace jardin !

  2. Ha ha, Mandoline, c’est un fait… mais avec 10 000 pieds carrés de terrain et un bébé, je crois que de mon côté, le temps va manquer avant l’espace!

  3. pimpim

    aïe, je viens encore de me faire du mal en lisant tout çà !!
    toujours pas de jardin pour moi, mais un immense plaisr à te lire Martine.

  4. Sophie

    Ah non Martine,
    Là tu me fais vraiment regretter d’avoir mis ce catalogue à la récup, je crois que je vais devoir aller fouiller dans le bac, tu m’as fait changer d’idée!

  5. melbiz

    Je l’ai pas reçu encore, mais j’ai reçu celui de Veseys 2006, les couleurs sont hallucinantes… je me suis fait une liste de rêve, puis je me ferai une liste réaliste… disons que ça a déclenché le côté horticole endormi par l’hiver chez moi…

  6. Lou

    juste pour vous dire que le 12 février (10h à 16h) c’est la fête des semences au Jardin botanique de Mtl. Plein de petits producteurs locaux, bio et de semences du patrimoine, des ateliers et conférences. Gratuit. et en plus, ça sert d’auto-financement à notre organisme, Action communiterre, qui fait du jardinage collectif dans le quartier NDG. Bienvenue!

  7. Cao

    Et bien! Je suis emballée et ravie de découvrir ce site internet. Je suis présentement à la recherche de pleins de petits trucs fascinants et innovateurs pour l’endroit où je travaille. Et je ne cesse de trouver chez vous !
    Bravo ! Je serai de retour et serai propablement à la fête des semences au Jardin botanique de Mtl.
    Merci pour les infos!
    Cao

  8. Cao, ce serait indiscret de demander à quoi serviront les petits trucs fascinants et innovateurs? Chuuut, on ne le dira à personne… ;-)

  9. mathilde

    est-ce que le catalogue existe en Français ? pas trouvé la bonne manipulation pour espérer comprendre quelque chose ! l’anglais et moi ne sommes pas copains !
    merci pour vos réponses.
    Mathilde

  10. Mathilde, tu pourrais vérifier auprès de Richter’s, mais à ma connaissance, c’est en anglais seulement.

Soumettre un commentaire