Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

5 commentaires

Ventes de garage: bien se préparer pour mieux en profiter

Ventes de garage: bien se préparer pour mieux en profiter
Martine Gingras

On aura beau me dire qu’il faut les appeler ventes-débarras, je n’arrive pas à me défaire de mon habitude de les appeler ventes de garage, acquise depuis bien trop d’années déjà. Pour les lecteurs de France, je signale que ça correspond à peu près à ce que vous appelez des vide-greniers… Peu importe le nom: toute la semaine, ça me démangeait, j’avais envie de me lancer dans une chasse au trésor dans des montagnes d’objets hétéroclites éparpillés devant les bungalows du voisinage… mais la météo n’a pas été avec moi. En attendant une éclaircie — peut-être enfin la semaine prochaine — voici mes trucs et astuces pour tirer son épingle du jeu. Bien sûr, les conseils s’appliquent aussi bien aux ventes de garage qu’aux marchés aux puces.

Bien s’y préparer

  • Connaître les prix: Si on recherche un item précis, on consulte les circulaires et les petites annonces avant de faire les ventes de garage. On pourra se faire une idée de sa valeur à neuf et du prix moyen dans l’usagé.
  • Dresser une liste: Pour que toute la famille garde l’oeil ouvert sur les items convoités, on établit une liste qu’on garde à portée de main (dans le portefeuille ou dans la voiture: l’important est de pouvoir s’y référer même si on passe par hasard devant une vente!)
  • Avoir un ruban à mesurer: On note les dimensions du coffre de la voiture et on traîne un ruban à mesurer, pour s’assurer qu’on pourra ramener ce qu’on achète. Si on magasine des meubles, on mesure aussi l’espace dont on dispose à la maison.
  • Traîner le GPS, le iPhone ou une carte de la ville: Essentiel pour se repérer, on sauvera du temps précieux.
  • Garder sous la main: De la monnaie, des bouteilles d’eau, des collations (barres tendres, etc.), des sacs réutilisables de différents formats…
  • Surveiller la météo: S’habiller en conséquence, en n’oubliant pas le grand chapeau et la crème solaire.

Repérer les ventes de garage

  • Auprès de la municipalité: Chaque ville a sa réglementation concernant les ventes et la manière de les promouvoir. Les plus branchées les affichent sur le Web, d’autres permettent leur affichage dans des lieux précis… on vérifie auprès de notre municipalité pour connaître la procédure locale.
  • Au petit bonheur: À l’approche du week-end, il suffit de se balader sur les rues principales, et de s’attarder aux poteaux où s’accumulent les feuilles annonçant les ventes de garage à venir. Certains fournissent même quelques détails sur le matériel qu’il y aura à vendre. On consulte aussi les babillards des endroits publics du quartier (épicerie, caisse populaire, dépanneur, etc.) où les organisateurs font parfois la promotion de leur vente de garage.
  • Sur le Web: Le site Ventedegarage.ca diffuse un calendrier des ventes municipales qui se tiennent à travers la province. Pour dénicher des ventes de garage individuelles, on fouine sur Kijiji: le populaire site de petites annonces affiche les «ventes de garage» pour chacun de ses sites (j’ai mis le lien vers Kijiji – Montréal; pour d’autres villes, choisissez la plus près de chez vous et cherchez «vente de garage» dans la rubrique «communauté».) Pour ne voir que les ventes près de chez soi, il suffit de personnaliser les options «Lieu» et «Distance» à gauche.

Le bon moment: deux philosophies

  • Arriver à l’ouverture: On fait les plus belles trouvailles, mais les vendeurs ne marchandent pas beaucoup, confiants d’intéresser d’autres acheteurs dans la journée. Mais si on cherche un item rare dont on connaît bien la valeur de revente, c’est quand même l’idéal: on ne veut pas le rater, mais il faudra avoir les bons arguments pour convaincre le vendeur qu’on lui offre le juste prix.
  • Fouiner à la fermeture : C’est le meilleur moment pour magasiner à bas prix: les vendeurs préfèrent souvent vendre moins cher que de rentrer le matériel invendu. Attention toutefois à ne pas acheter n’importe quoi juste parce que c’est quasiment donné: on se retrouverait à accumuler des choses inutiles qui accumuleront la poussière jusqu’à ce qu’on se décide à organiser notre propre vente de garage, quelques années plus tard…

Magasiner efficacement

  • Comparer (dans les ventes municipales et les marchés aux puces, où il y a plusieurs vendeurs réunis): On prend le temps de faire plusieurs kiosques au lieu d’acheter sur un coup de tête le premier article trouvé. On court évidemment le risque de rater une occasion… mais on pourrait aussi dénicher mieux ou à meilleur prix un peu plus loin! Comparer permet aussi d’accumuler des arguments pour revenir négocier.
  • Respecter le vendeur: On peut être déçu de ne pas réussir à faire descendre le prix de l’item convoité, mais la politesse nous mènera plus loin que les insultes… et si on n’arrive pas à le décrocher au bon prix, eh bien, tant pis! L’avenir de la planète ne se joue pas sur la réussite de cette transaction dominicale, n’est-ce pas?
  • Obtenir un reçu: On demande un reçu avec les coordonnées du vendeur si on achète du matériel électronique (cellulaire, modem, récepteur numérique). « Les compagnies d’activation peuvent refuser la mise en service de votre appareil si le compte de l’ancien propriétaire n’est pas en règle », explique-t-on sur le site Ventedegarage.ca.
  • Faire preuve de vigilance: Sur le site de Santé Canada, on se familiarise avec la liste des items qui posent des risques pour la sécurité et ne devraient pas être revendus (ou encore ne l’être qu’à certaines conditions).
  • Inspecter la marchandise: Avant de payer et de quitter, on s’assure que tout est en bon état et qu’il ne manque aucune pièce.

Commentaires

  1. mamanbooh

    Merci pour les trucs!

    J’ai reçu des invitations pour me joindre à deux ventes de garage comme vendeur, mais cela tombe mal pour moi.

    Par contre une de ses ventes se passera le week-end suivant, à Ste-Thérèse, au Marché de la gare, de 9 h à 14hoo, et surtout, elle est thématique: c’est une vente d’articles pour enfant!

  2. Merci pour les conseils, je vais aller voir le site que tu as mentionné pour connaitre les dates des villes, quelle bonne idée!
    J’ai bien hâte que la saison commence, on peut vraiment y trouver des trésors.

  3. Pas besoins de faire de vente de garage.
    Faite juste aller dans les boutiques dollorama ou autres du style, et vous êtes déjà dans un garage.

    • Surconconsommer des bébelles cheaps faites en Chine et qui cassent après trois jours n’a pas grand chose à voir avec l’idée d’une vente de garage, qui permet de donner une deuxième vie à des objets qui ont, souvent, une longue histoire derrière eux…

Soumettre un commentaire