Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

Santé & Beauté

Se dorloter et se chouchouter en créant soi-même potions magiques, crèmes, lotions, baumes et autres douceurs faites maison.

Gel scintillant pour le corps (à l’usage exclusif des princesses et des fées)

4 mai 2009 | 35

Pour plaire aux petites princesses de ma maisonnée, tout doit briller. Je ne vous parle pas de planchers impeccables et de miroirs sans tache. Non. Je vous parle de choses qui brillent, scintillent, font des étincelles! Un jour, on leur … Suite

Crème «Gingembre fouetté» pour le corps

25 mars 2009 | 20

Gingembre fouetté: la métaphore vous semble évocatrice, plaisante, réussie? Chez nous, ça sonne plutôt comme une vengeance. Une douce, onctueuse, riche, crémeuse vengeance.

Car alors que je suis généralement assez fière de mes agencements de couleur, «gingembre fouetté», c’est … Suite

L’armoire à pharmacie des parents: tout pour soigner petits et gros bobos

18 février 2009 | 34

J’ai envie de jaser pharmacie. Allez savoir ce qui me prend… C’est peut-être la grosse grippe qui courbature ma grande et la rend fiévreuse qui m’inspire? Ou alors son début d’otite d’il y a deux semaines? Ou la g****o qui ne nous a pas épargnés en janvier? Ou encore les petits rhumes, si nombreux qu’on a arrêté de les compter?

Certains me demandaient pourquoi j’étais moins loquace et publiais peu de recettes. Vous connaissez maintenant la vérité: j’étais occupée à faire du lavage et préparer des litres et des litres de bouillon maison. Bon.

Ne sachant pas d’où viendra la prochaine attaque, ici, on ne prend plus de risques: la pharmacie est pleine de trucs utiles pour passer à travers les petits et les grands maux. Voici ma liste: n’hésitez pas à la compléter en partageant vos «musts» dans les commentaires :-)

thermometre.jpg1. Thermomètre à lecture rapide: Cinq secondes d’immobilité, c’est pas mal le maximum qu’on peut obtenir d’un enfant malade… et encore moins que ça s’il n’est pas vraiment malade! Si vous avez encore un modèle qui met deux minutes à vous donner la température (c’était mon cas quand ma grande est née), il est grand temps de le changer. J’aime bien le Vicks Flex: la température s’affiche dans un cercle lumineux dont la couleur varie — vert, jaune, rouge — selon le degré de fièvre. Inutile? Que non: découvrir la couleur du cercle motive grandement l’enfant à accepter qu’on prenne ENCORE sa température. Pour éviter que les petits malades se contaminent les uns les autres, il faut aussi prévoir des couvre-sonde, du lubrifiant si vous prévoyez faire une utilisation rectale (avouez que la dernière fois que vous avez magasiné ça, vous aviez autre chose en tête!) et de l’alcool à friction 70% (même avec l’utilisation des couvre-sonde, j’sais pas pour vous, mais moi, je préfère vraiment désinfecter…)

2. Acétaminophène en solution orale: Un must, en plusieurs saveurs pour renouveler le plaisir…

3. Onguent antibiotique: Pour soulager et traiter les coupures et éraflures. Genre Polysporin pour enfants. Il y a quelques mois, mon doux a lu une recommandation à propos d’un autre produit que «j’aurais donc dû découper». Ne se souvient vraiment plus de ce que c’était. Il aurait donc dû, hein?

4. Pansements: Inutile de vérifier les propriétés révolutionnaires des uns et des autres: l’efficacité varie en fonction du héros du moment… ici, Dora a fait place à Hello Kitty qui doit maintenant céder la sienne aux princesses…
Suite

Pour soigner la toux sèche, coupez un oignon!

29 janvier 2009 | 135

Affaiblie après trois jours de maladie, ma grande a choppé un coup de froid en allant prendre un bol d’air frais quinze petites minutes. Pas de rhume, pas de sécrétions: juste une toux sèche et persistante.

Quand elle tousse, ça sonne sec et cassant comme une brindille en automne. Comme une roche lancée dans une canisse en aluminium. Comme un taco qui refuse de démarrer.

Contrairement à la toux grasse, qui sert à dégager les voies respiratoires, la toux sèche n’a aucune utilité. Elle irrite, dans tous les sens du terme: la gorge, le tempérament, les autres… Et c’est un cycle infernal: plus on tousse, plus la gorge est irritée; plus elle est irritée, plus on tousse. Infernal, je vous dis!

L’eau? Elle hydrate, ce qui est essentiel, mais n’apporte pas de soulagement réel.

Le miel? Pur ou servi dans un verre d’eau chaude citronnée, il soulage momentanément… mais après quelques minutes, c’est reparti: tousse, tousse, tousse.

Le sirop? Déconseillé en bas de six ans.

On avait pas mal épuisé les trucs qu’on connaissait. La petite continuait de tousser, et on avait vraiment l’impression d’être dans un cul-de-sac, parents impuissants devant sa détresse. On espérait qu’un sommeil réparateur emporterait la toux, mais non: tousse, tousse, tousse, même en dormant.

On a cherché sur Internet autre chose, un remède miracle dont on n’aurait jamais entendu parler… et contre toute attente, à force de fouiner à gauche et à droite, on a trouvé quelque chose. Un remède de grand-mère pour le moins surprenant.

oignon_coupe2.jpg

Vous avez bien vu: c’est un oignon.
Suite

Crème chocolat et épices

13 janvier 2009 | 12

Demain, demain, demain… m’aviez-vous crue? Je n’ai pas vu passer les jours depuis que je vous ai promis cette recette pour «demain», mais comme pour les cadeaux de Noël, dites-vous bien c’est l’intention qui compte!

creme_ouverte.jpg

Alors que je recherche une texture légère pour le visage, j’aime que mes crèmes de corps soient riches et onctueuses. À base de beurre de cacao, d’huiles d’amande, de noix de coco et d’églantier et de glycérine, celle-ci est vraiment à mon goût (manière de parler… car même si j’en aurais bien envie, il ne faut pas y goûter ;-))

Cette fois-ci, j’ai préféré une fragrance plutôt que les huiles essentielles: il me restait encore un fond de Creamy cinnamon chai, acheté chez Canwax l’an dernier. C’est vraiment une favorite: chaque fois que j’offre des bombes ou des savons qui sentent ça, les gens se les arrachent! Dans la crème, combinée à la forte proportion de beurre de cacao, ça sent plutôt le chocolat aux épices… d’où le nom de ma petite douceur pour le corps.

Si vous suivez la recette, prévoyez beaucoup de contenants pour accueillir la crème: comme j’avais bien du monde à gâter, j’ai rempli une dizaine de pots de 4 onces.
Suite

Bâton anti-stress

7 janvier 2009 | 11

Note: Ce baume faisait partie de mon petit panier cadeau des Fêtes… la recette de crème suivra demain!

J’ai toujours aimé les baumes en bâton, qu’on applique sur le corps sans s’en mettre plein les doigts. J’avais déjà publié une recette de baume décontractant pour muscles fatigués ainsi qu’un baume en bâton deuxième peau… voici une nouvelle itération sur le même thème: un bâton anti-stress.

baton_antistress.jpg

La belle couleur est naturelle: c’est la forte proportion d’huile de chanvre qui donne ce vert doux. J’y ai mis un mélange d’huiles essentielles aux vertus apaisantes, équilibrantes et relaxantes: petitgrain, romarin, gingembre et néroli… Au nez, le résultat a un petit côté masculin qui me plaît bien!

Une petite déception quant à la texture: le bâton est dur et s’applique relativement bien sur le corps, mais il a un fini qui adhère aux côtés du tube. Dans les gros contenants de déodorant (comme celui sur la photo), le mécanisme est suffisamment fort pour sortir le baume, mais j’en avais aussi mis dans des petits tubes de baume à lèvres, et là, c’est le désastre: on tourne et on tourne dans le vide. Je ne sais trop si c’est la présence de la cire de carnauba qui occasionne le problème, mais c’est bien dommage: j’aimais l’idée de ces mini-sticks à traîner dans le sac à main…
Suite