Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

Santé & Beauté

Se dorloter et se chouchouter en créant soi-même potions magiques, crèmes, lotions, baumes et autres douceurs faites maison.

Paniers cadeaux de petites douceurs

7 janvier 2009 | 9

«Un cadeau, ça doit rester une surprise! Pas de publication avant la distribution!» (air connu). Alors ENFIN, maintenant que j’ai offert tous les petits paniers comme celui que je tenais à la main dans ma photo de voeux des Fêtes, je peux vous parler de ce que j’y ai mis sans craindre de gâcher la surprise à quiconque…

panier_global.jpg

Ma bonne idée de l’année: je cherche toujours quoi mettre au fond de mes panier pour surélever le contenu et donner du volume… mousse, paille, coussinets s’y sont succédés par le passé. Cette fois, j’ai pensé y verser du gros sel rose himalayen! Je l’ai mis tel quel, pur, sans plus d’artifice, en précisant aux destinataires qu’une fois le panier vidé de ses petits pots, il fallait verser ce précieux sel dans un bain chaud pour profiter de ses bienfaits. Si vous repiquez l’idée, assurez-vous de choisir du sel à très gros cristaux et des paniers tissés serrés, sans quoi le panier laissera une vague de sel partout où vous le déposerez.
Suite

Bombes pour le bain (ou l’art de faire d’une pierre, trois coups)

8 décembre 2008 |

Une même activité qui permet de 1) créer un petit soin pour se dorloter 2) occuper les enfants et 3) préparer des cadeaux de Noël, c’est vraiment possible? Si, si! Il suffit de se lancer dans un projet de bombes pour le bain…

S’il y a UN super projet de petits soins à faire avec les enfants, c’est bien celui-là:
· C’est comme faire des châteaux de sable, mais qui sentent boooooon.
· On travaille avec des ingrédients comestibles, sans danger si notre bout de chou décide de goûter le mélange en catimini (sauf la fragrance et le colorant… mais on peut utiliser des équivalents alimentaires, et le tour est joué!)
· Quelques petits accros à l’hygiène ne sont pas dramatiques (comparativement à un projet de crème pour le visage, dans lequel les bactéries vont rapidement proliférer), par exemple lorsque le nez se met à chatouiller à proximité du grand bol où l’on fait le mélange!

Par les années passées, Fanny avait surtout la capacité d’en mettre partout… mais cette fois, les bombes étaient vraiment SON projet: elle me demandait de la guider, mais c’est elle qui s’est chargée d’ajouter les ingrédients, de mélanger, d’évaluer l’intensité de la couleur et de remplir les moules. Il n’y a que pour le tassage final et le démoulage que la maman de banlieue a été d’une quelconque utilité!

bombes_fanny.jpg

L’an dernier, à l’approche de Noël, j’ai essayé tout plein de variantes de bombes pour le bain: j’y ai ajouté un peu d’huile, de la glycérine végétale… chaque fois, je me suis retrouvée avec de belles bombes au moment du démoulage, mais ces ingrédients réagissant lentement à l’acide citrique, elles se sont peu à peu transformées en de monstrueux blobs informes, donnant l’impression de vouloir fuir ma plaque à biscuits…

Désormais, back to basics: je m’en tiens à ma recette d’origine, qui ne m’a jamais fait défaut!
Suite

L’autre droite…

28 octobre 2008 |

Ma grande: Aaaaaaaayoye! Mon oreille fait très bobo!
Maman banlieusarde: Laquelle te fait mal?
Ma grande: La droite! J’ai bobo à l’oreille droite!
Maman banlieusarde: Montre-moi où exactement…
Ma grande: C’est mon oreille DROITE, maman!
Suite

Une grosse maladie, ça se voit

9 octobre 2008 |

Maman banlieusarde (quasiment inaudible, se remettant d’une extinction de voix): Ma grande, tu sais pourquoi maman a moins d’énergie pour jouer avec vous ces jours-ci?
Ma grande: Oui. Maman est très malade.
Maman banlieusarde (grosse quinte de toux bronchitique): Tu comprends tout. Maman a besoin de beaucoup de repos, et ensuite, on va pouvoir s’amuser comme avant.
Ma grande: Mais ça va déjà mieux, hein, maman?
Suite

Poussée des dents et bulle bleue

1 mai 2008 |

Avec un premier bébé, je pensais avoir tout vu. De la salive en masse. Des petites fesses couvertes d’érythème. Une pulsion irrépressible qui incite à mordre tout ce qui passe (incluant le sein maternel). Les joues rougies. Le besoin d’être allaitée AUX HEURES pour être réconfortée. Des cris, des pleurs. Les commentaires des badauds qui ont tous une recette miracle à vous proposer.

Armée d’amour, de patience, de jouets de dentition et de Tempra, j’étais prête à affronter toutes les poussées dentaires: celles qu’on entend venir trois mois à l’avance autant que celles qui nous prennent par surprise.

lesdents.jpg

Ai-je dit trois mois? Mettez-m’en quatre! Depuis décembre qu’on a droit, de temps à autre, à tous les symptômes d’une poussée dentaire, mais sans qu’une dent se décide à poindre. Quelque part en mars, deux petites zones blanches ont commencé à paraître sur la gencive du bas. «Elles sont sur le point de sortir!» C’était l’allégresse. Eh bien plus d’un mois plus tard, elles sont encore et toujours sur le point de.
Suite

Crème au tilleul fruité

26 septembre 2007 |

Pas évident de concocter des petits produits de soins depuis belle lurette: j’ai empaqueté tous les ingrédients vers la fin avril pour laisser place aux rénovations… Même si le sous-sol est maintenant fini (si, si!), on n’a pas encore tous les meubles de rangement dont on aurait besoin; avec les boîtes qui se sont baladées d’une pièce à l’autre, il faut une bonne dose de patience pour retracer quoi que ce soit.

J’ai pu me passer de mes petites crèmes tout l’été sans trop de mal: alors que je me tartinais de crèmes commerciales (avec mon teint de rouquine, je ne rigole pas avec les indices de protection FPS). Mais avec l’automne, exit la texture collantes et la triste odeur de ces préparations: il est temps que je me dorlote, et c’est par le visage que je vais débuter!

tilleul_fruite.jpg

C’est sous mon lit qu’il m’a fallu fouiner pour préparer cette petite crème. Dans la grande boîte, j’ai découvert une fiole d’eau de tilleul dont j’avais oublié l’existence, et dont l’odeur sublissime a guidé la préparation qui suit.
Suite