Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

Remèdes de grand-mère

Quelques recettes éprouvées pour se soigner comme dans l’bon vieux temps.

Pour soigner la toux sèche, coupez un oignon!

29 janvier 2009 | 133

Affaiblie après trois jours de maladie, ma grande a choppé un coup de froid en allant prendre un bol d’air frais quinze petites minutes. Pas de rhume, pas de sécrétions: juste une toux sèche et persistante.

Quand elle tousse, ça sonne sec et cassant comme une brindille en automne. Comme une roche lancée dans une canisse en aluminium. Comme un taco qui refuse de démarrer.

Contrairement à la toux grasse, qui sert à dégager les voies respiratoires, la toux sèche n’a aucune utilité. Elle irrite, dans tous les sens du terme: la gorge, le tempérament, les autres… Et c’est un cycle infernal: plus on tousse, plus la gorge est irritée; plus elle est irritée, plus on tousse. Infernal, je vous dis!

L’eau? Elle hydrate, ce qui est essentiel, mais n’apporte pas de soulagement réel.

Le miel? Pur ou servi dans un verre d’eau chaude citronnée, il soulage momentanément… mais après quelques minutes, c’est reparti: tousse, tousse, tousse.

Le sirop? Déconseillé en bas de six ans.

On avait pas mal épuisé les trucs qu’on connaissait. La petite continuait de tousser, et on avait vraiment l’impression d’être dans un cul-de-sac, parents impuissants devant sa détresse. On espérait qu’un sommeil réparateur emporterait la toux, mais non: tousse, tousse, tousse, même en dormant.

On a cherché sur Internet autre chose, un remède miracle dont on n’aurait jamais entendu parler… et contre toute attente, à force de fouiner à gauche et à droite, on a trouvé quelque chose. Un remède de grand-mère pour le moins surprenant.

oignon_coupe2.jpg

Vous avez bien vu: c’est un oignon.
Suite