Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

Aucun commentaire

Geronimo Stilton en famille: soirée magique au Royaume de la fantaisie

Geronimo Stilton en famille: soirée magique au Royaume de la fantaisie
Martine Gingras

Tout a commencé avec un livre croisé sur un rayon de la bibliothèque l’an dernier. Un gros livre. Ma «grande», le regardait avec convoitise: Geronimo Stilton faisait parler de lui à l’école, pour ses livres «qui puent et qui sentent bon». Des livres dans lesquels certaines pages dégagent un arôme lorsqu’on les gratte.

Mais alors que l’objet mythique était à portée de main, elle refusait de l’emprunter. «Je ne suis pas sûre de tout lire…» Tu n’est pas obligée de tout lire. Tu peux l’emprunter et te contenter de le feuilleter. Décider d’abandonner à la dixième page. Sauter des pages pour te rendre plus vite à la prochaine page qui sent la rose ou le cornichon. Et peut-être même que tu voudras te rendre jusqu’à la dernière page, cachée sous tes couvertures et lisant à la lampe de poche en cachette.

Bien sûr, on l’a emprunté. C’était le Royaume de la fantaisie. Ou de la magie? Peut-être le Royaume des elfes, ou encore des sirènes… Difficile à dire: entre ceux qu’on a empruntés et reçus en cadeau, tous les titres «qui puent et qui sentent bon» y sont passés! Au départ, j’ai bien vu qu’elle visait direct les pages odorantes… mais au fil du temps, la magie des mots finissait par prendre le dessus. Éventuellement, elle a aussi exploré les BD, les livres avec cartes à collectionner… Même la plus jeune, qui ne savait pas encore lire, a demandé à ce qu’on lise du Geronimo Stilton avant le dodo.

Le Grand spectacle de Geronimo Stilton en ville

Quand on a su que le célèbre rongeur serait à Montréal pour un spectacle musical à grand déploiement, on savait que ce serait une sortie gagnante. Justement, on rêvait d’offrir à nos cocottes une grande sortie mémorable pour les Fêtes : on considérait sérieusement le ballet du Casse-Noisette, mais pourquoi pas plutôt Geronimo?

Ni l’un, ni l’autre: des petits soucis de santé ont mis un frein à nos projets. Ma plus jeune devait subir une chirurgie avant Noël: on ne pouvait plus prendre le risque de réserver des billets, sans savoir quand l’opération aurait lieu, ni quand la convalescente serait sur pieds. Finalement, les événements se sont enchaînés comme un engrenage quasiment trop bien huilé: coup de fil de l’hôpital, opération, convalescence rapide… Et dans ma boîte de courriel, une invitation aux médias pour la première du spectacle.

Magie, vous dites?

Geronimo Stilton

Première du spectacle de Geronimo Stilton dans le Royaume de la fantaisie.

Magie, oui! Avant, pendant, et après le spectacle, tout était féérique: marcher dans la grande ville illuminée, se retrouver tous les quatre dans des sièges de velours rouge dans une grande salle aux lumières tamisées, entendre fuser des petits rires excités tout autour et enfin, voir apparaître la grande vedette du spectacle: Geronimo!

Geronimo Stilton et ses acolytes

Geronimo Stilton et ses acolytes.

C’est Serge Postigo qui a adapté le roman de Geronimo Stilton, Le Royaume de la fantaisie, pour créer ce spectacle jeunesse. La mission du rongeur: sauver la reine des fées! Pour réussir, il devra traverser plusieurs royaumes peuplés de sorcières, de sirènes, de lutins, de gnomes, de fées, ralliant au passage quelques valeureux amis qui formeront avec lui la compagnie de la fantaisie.

Reine des sirènes

Geronimo Stilton rencontre la reine des sirènes.

Le résultat est grandiose: la mise en scène réglée au quart de tour, les personnages dansant, chantant et évoluant sur un plateau en forme de morceaux de fromage qui s’agencent, se déplacent et s’ouvrent pour créer différentes scènes. C’est impressionnant pour ce jeune public auquel on offre rarement des productions d’une telle envergure!

Ma plus jeune (6 ans), les yeux écarquillés, était mystifiée par les effets scéniques, alors que je voyais ma plus vieille (8 ans) décortiquer le tout pour comprendre ce qui se passait… Dans les deux cas, la magie opérait, mais différemment!

Le lutin Zinzin joue du violon pour la compagnie de la fantaisie.

Le lutin Zinzin joue du violon pour la compagnie de la fantaisie.

Nous avons passé une soirée mémorable. Est-ce un nouveau classique des Fêtes? Nous proposera-t-on la découverte d’un autre roman de Geronimo l’an prochain? J’en connais deux qui en rêvent déjà…

Le Grand Spectacle de Geronimo Stilton dans le Royaume de la Fantaisie
Au Monument National de Montréal jusqu’au 30 décembre 2014
Pour plus d’infos et réservation de billets: visitez legrandspectaclegeronimostilton.com.

Et après…

On est ressorti en chantant la ritournelle des lutins qui nous était restée en tête, et avons zigzagué à travers des tiges de lumière dans le Quartier des spectacles. Puis nous avons emprunté le chemin du retour vers notre banlieue, les fillettes rapidement endormies et arrivant à peine à ouvrir un oeil lorsqu’on les a transférées de la voiture à leur lit.

Au petit matin, elles ont découvert que leurs deux lutins de Noël (qu’on a capturés il y a quelques jours dans la cour) avaient eux aussi décidé de plonger dans l’univers de Geronimo Stilton…

Bricolin plonge dans l'histoire de Geronimo Stilton.

Bricolin a littéralement plongé dans l’histoire!

Probablement inspirés par le petit rongeur, nos deux coquins avaient même préparé… des petits papiers «qui puent» et d’autres «qui sentent bon»: melon, parmesan, vanille, nuoc mam. Ouf, on se demande bien où ils trouvent le temps de faire tout ça, hmmm? ;-)

Gourmando lit Geronimo...

Gourmando lit Geronimo…

Vous pouvez aussi découvrir les autres frasques de nos lutins en banlieue…

Soumettre un commentaire