Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

12 commentaires

Les échinacées du Centre de la nature

Les échinacées du Centre de la nature
Martine Gingras

On connaissait déjà son super parc de jeux, sa ferme aux animaux, ses vastes jardins, sa serre, ses étangs, ses petites maisonnettes à explorer pour les enfants, ses sentiers bien aménagés…

Avait-on vraiment besoin d’une raison de plus d’aimer le Centre de la nature de Laval?

Sans doute pas, mais on en a quand même trouvé une!

echinacee_pompom

Ai-je dit une? Des centaines, plutôt!

echinacees_pompom

Oui, des centaines. Des orangées, des pourpres, des blanches…

echinacee_pompom_blanche

Des doubles en forme de pompoms, des simples, plus classiques…

echinacee_pourpre

Bref, une incroyable collection d’échinacées en pleine floraison. Je n’ai jamais vu autant de variétés réunies à un seul endroit (même pas chez ma mouman, ce n’est pas peu dire ;-))

chemin-centre-de-la-nature

Si vous passez dans le coin, ça mérite un arrêt. Et si vous aimez un tant soit peu les échinacées, alors là, ça vaut carrément le détour. D’autant plus que l’entrée est gratuite (seul le stationnement est payant).

Mon seul regret: n’avoir pas pris le temps de croquer plus de folles variétés en photo… mes deux cocottes avaient d’autres priorités. Il faudra donc y retourner!

Centre de la nature de Laval
901, avenue du Parc
Laval (Québec) H7E 2T7

Commentaires

  1. Haha, tout ce que je connais(sais) du Parc Nature vient d’une activité organisée par mon école secondaire. Oh la belle idée de partir de Papineau et Henri-Bourassa, d’envoyer les jeunes de 12-13 ans se ballader en vélo jusque dans Cartierville et de leur faire traverser Laval. Ah oui, bien agréable et tout. Sauf qu’à l’arrivée à Laval… fallait bien revenir. Et que contrairement à tous les petits camarades de la haute bien nantis, moi, j’avais une mère qui travaillait le jour, madame, et ne pouvait venir me chercher, et qu’à 12-13 ans, Laval, je ne connaissais pas (je connaissais les ponts, sans savoir lesquels avaient un trottoir… d’où de beaux détours et de belles crampes de mollet). J’ai bien dû mettre plus de trois heures à revenir en vélo, pour m’écrouler sur mon lit et jurer de boycotter toutes les stupides futures activités scolaires! (Tiens c’est faut: je suis aussi allée pour des photos de mariage, un 6 octobre alors qu’il faisait zéro et que tout le monde avait le nez et les oreilles rouges de froid) Bref, merci de parler des échinacées et de réhabiliter cet endroit autrement jusque-là maudit! ;-)

    • Elise

      Bandit,

      Traverser à Cartierville??? Le Centre de la nature se trouve pourtant vis-à-vis le pont Pie-IX (lui-même se trouvant dans Montréal-Nord). Si l’itinéraire que vous indiquez est le bon, ça fait un méchant détour!
      Hi Hi Hi

      Elise

      • Exactement! Méchant our pour fatiguer les jeunes. C’était un truc qui durait presque tout la journée… alors le retour, logiquement…! (Et j’habitais dans Ahuntsic, et Papineau à parti d’Henri-Bourassa, ça moooonte!)

      • détour, pas our. ;-)

  2. C’est drôle j’y étais encore vendredi. Quand je suis à court d’idées d »activités, je file au Centre de la Nature. Les enfants grandissant, ce n’est plus le nec plus ultra pour eux, mais tout de même, on y passe encore de délicieux moments, ne serait-ce qu’à faire un brin de kayak-pépère (et non pas de mer) pour très peu cher, ou du patin et du ski de fond en hiver.
    La seule chose qui est en concurrence « dans le genre », c’est le tamtam au Mont-Royal! Mais pour ça faut attendre le dimanche!

  3. MArtine, un jour, on pourrait voir le jardin de ta mouman ? Sivouplè. Des échinacées superbes que tu nous as montrées

    • Bonne idée, je vais me mettre ça au menu!

      Tiens, voici déjà la maison où j’ai grandi (enfin, ce qu’on peut en voir à travers le jardin, justement)… Ma mère a a gagné un prix d’aménagement juste avant qu’ils ne déménagent, en 2004.

      Comme elle cultive surtout des vivaces, elle a pris un bon mois, à l’automne, pour diviser et transférer ses végétaux. Le jardin qu’elle a laissé derrière était encore tout aussi fourni, et le terrain qui l’a accueillie n’avait déjà presque plus de gazon, dès la première année!

      Le temps de gagner un autre concours d’aménagement, elle a déménagé encore une fois, il y a deux ans. Encore un déménagement de végétaux en plus des meubles… Je prendrai des photos prochainement, c’est vraiment incroyable de voir tout ce qu’elle fait en si peu de temps!

      À la fin du même été, elle a aménagé tout le tour de la maison, décimé après le passage de l’excavatrice, le jour de la naissance de Judith…

      C’est quelqu’un, ma mouman.

  4. Chantou

    WOW! tres belles collections d’échinacées…

  5. Oh wow.. déménager ses vivaces en plus des meubles! C’est une passionnée ta mouman! J’adore les échinacées. Merci pour les belles photos et les rajouts sur la liste « un jour je ferai pousser… »

  6. Magnifique le jardin!

  7. pimpim

    Belles et utiles. Elles dopent le système immunitaire et luttent contre les refroidissements. C’est bien dommage pour moi, en passant devant qq pots en vente en jardinerie je me suis mise à éternuer et toussoter. Un comble !! Je vais donc me contenter de tes photos, et là aucun risque d’allergie !

  8. Pimpin confirme ce que je pensais, ces jolies fleurs sont aussi utiles.

Soumettre un commentaire