Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

3 commentaires

Soupe « touski » d’automne: cuisinée avec beaucoup d’amour… et de restes!

Soupe « touski » d’automne: cuisinée avec beaucoup d’amour… et de restes!
Martine Gingras

Vous saviez déjà qu’on est fans de « touski » à la maison (touski, comme dans: un mélange de touski reste!) Et qu’est-ce qu’il reste au début du mois de novembre?

  • De la citrouille, de la citrouille, et encore de la citrouille. Car bien sûr, on vient de célébrer Halloween… Je coupe la chair, je la fais bouillir puis je la mets en purée pour utilisation dans plein de recettes.
  • Des fines herbes du potager. Pas toutes, évidemment. Mais il y a encore abondamment des plus coriaces, comme la sauge, le thym et le romarin, qui ont su résister aux premiers gels).
  • Des tomates fraîchement « cannées » du potager. Ou de celui de votre mère, si votre production estivale s’est avérée famélique. Oui, oui, je parle de moi, là.
  • Plein de bette à carde. Pas que j’en aie tant planté. Mais disons que j’arrive à en passer à mes filles à doses homéopathiques… donc il en reste beaucoup, beaucoup.

Avec tout cela, et quelques autres bonnes choses, j’ai concocté une bonne soupe « touski » d’automne. La voici en photo, et puis je vous la raconte. Mais évidemment, n’allez pas acheter quoi que ce soit qu’il vous manquerait pour la reproduire: allez-y avec « touski » reste chez vous!

Une soupe "touski": cuisinée avec beaucoup d'amour... et de restes!

Une soupe « touski »: cuisinée avec beaucoup d’amour… et de restes!

Recette

Ingrédients

  • 1 c. à table d’huile d’olive
  • 1 oignon rouge, pelé et émincé
  • 1 gousse d’ail pelée et émincée
  • 4 tasses de bouillon de poulet
  • 1 tasse de petites pâtes alimentaires (j’ai utilisé des « fregola sarda », dont je vous ai déjà abondamment parlé par ici)
  • 1/2 tasse de lentilles rouges
  • Saucisson coupé en dés (le tofu fumé serait délicieux pour une version végé de la soupe)
  • 1 tasse de purée de citrouille
  • 2 tasses de tomates broyées
  • 1 tasse de feuilles de bette à carde coupées grossièrement
  • 2 c. à thé d’herbes salées (ou sel, au goût)
  • Pour servir: un peu de cheddar et/ou croûtons à l’ail

Préparation

  • Dans un grand chaudron, verser un peu d’huile et faire suer l’oignon à feu doux. Ajouter l’ail et poursuivre la cuisson 30 secondes.
  • Verser le bouillon et porter à ébullition. Ajouter ensuite les fregola sarda, baisser le feu et laisser cuire 10 minutes (si vous utilisez une autre variété de pâtes, ajoutez-les plus tard dans la recette: elles n’ont pas besoin d’une cuisson prolongée comme les fregola sarda). Ajouter les tomates broyées, la purée de citrouille et les lentilles rouges, et laisser mijoter 20 autres minutes.
  • Incorporer les feuilles de bette à carde, les herbes salées (doser au goût) et, si nécessaire, ajouter un peu d’eau pour une soupe moins consistante.
  • Pour servir, parsemer GÉNÉREUSEMENT de cheddar râpé et de croûtons à l’ail.

Commentaires

  1. Roxanne

    Mais ça m’a l’air d’un magnifique touski! La purée de citrouille peu être changer en morceaux de citrouilles caranélisés. Et les croûtons, j’en fait toujours avec un pain de deux-trois jours. Avec du beurre et de l’huile dans un poêlon, on assaisonne ensuite au goût. Tout ça pendant que la soupe deviens bien chaude. Vraiment, vive l’automne!

    • Morceaux de citrouille caramélisés… miam! Quelle bonne idée! Et les croûtons grillés en mode récup, c’est toujours super. J’avoue que ceux-ci venaient du supermarché ;-) Merci du petit mot!

  2. Mijo

    Il y avait longtemps que je n’avais pas mangé du Martine !!! Avec 4 belles saucisses fumées, c’était très bon. Mais la plus belle surprise, le mariage lentille citrouille.
    Une très belle soupe repas. Merci.

Soumettre un commentaire