Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

Jardin - 2/3 - Banlieusardises

Route des gerbes d’angelica: à visiter cet automne en famille

24 septembre 2010 | 3

J’adore découvrir de beaux jardins. Mais ce n’est pas toujours chose facile que d’intéresser la marmaille en bas âge lors de ces sorties. On regarde une fleur rose, une jaune, une autre rose, une autre jaune… et bien vite, c’est … Suite

Du Velcro au jardin

20 juillet 2010 | 21

Les tomates poussent, et poussent, et poussent encore… et éventuellement, la question se pose: comment on les attache au tuteur? On veut un matériau résistant, mais quand même assez doux pour ne pas blesser la tige… facile à mettre en … Suite

Où est Charlie, version banlieusarde

23 août 2009 | 15

Je ne donne pas beaucoup de nouvelles… mais l’été, le silence se passe d’explications, hein?

J’ai pris des vacances. Des vraies, là. De celles où on on joue dans l’eau. De celles où on mange, sans s’obliger à noter … Suite

Quand le Web aide à jardiner

15 mai 2009 | 9

Quand il est question d’outils de jardinage, on pense spontanément à une pelle, un transplantoir, un râteau, un arrosoir… mais au Web? Pas vraiment. Et pourtant! Il y a des sites précieux qui peuvent vous aider à mieux planifier les … Suite

La rotation des cultures à grands coups de pelle

22 octobre 2008 |

Tous les légumes n’ont pas les mêmes besoins nutritifs: certains sont gourmands, certains autres se contentent de peu et mieux encore, il y en a qui rejettent dans le sol exactement ce que d’autres plants ont besoin… Au lieu de fertiliser à outrance, en culture écologique, on recommande donc de pratiquer la rotation des cultures (ou assolement), qui consiste à diviser le plan du potager en plusieurs zones (entre trois et cinq) où l’on plante et sème, en rotation, des légumes qui permettent de tirer parti de cette complémentarité. La rotation des cultures présente d’autres avantages: elle empêche l’installation des maladies et déroute les ravageurs.

Voilà pour la théorie. Mais en pratique, c’est loin d’être facile à appliquer, surtout quand on a un petit potager, avec des zones exposées aux vents (certains légumes détestent) et d’autres moins ensoleillées (ce qui limite encore les choix). On n’a pas le loisir de tout faire bouger à chaque saison!

potager_2008.jpg

D’ailleurs, je ne me casse plus la tête comme à mes débuts en faisant une lourde planification hivernale: une fois qu’on tient compte de l’ensoleillement, du facteur vent et de l’itinéraire de la marmotte, il y a LA zone des tomates, LA place des laitues, LE coin des aubergines, LA place des haricots… Oh, bien sûr, je peux faire de légères modifications, mais grosso modo, ça se ressemble quand même beaucoup d’une année à l’autre!
Suite

La mouche métallique

14 juin 2006 |

Il y a de ces bestioles pas possible sur cette planète… Suis-je la seule à trouver que la robe turquoise de cette mouche semble faite de métal?

mouche_metallique.jpg

Vouloir mettre quelques insectes dans un film de science-fiction, je n’irais pas chercher plus loin mon modèle. On dirait le résultat d’un minutieux travail de nanotechnologie, et non une création de la nature.
Suite