Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

4 commentaires

Pangasius à la mâche et à la mangue

Pangasius à la mâche et à la mangue
Martine Gingras

Hier, j’étais super fière de mon concept, convaincue de concocter un petit plat mémorable. Non, mais visualisez un peu la chose: des morceaux de pangasius passés dans une chapelure un peu fofolle, dorés et servis avec de la mangue fraîche et de la mâche…

C’est beau, hein? Mais ce n’est pas aussi bon que ça en a l’air. Je ne sais trop si c’est le citron dans ma chapelure ou un mauvais mariage entre ce poisson et la mangue, mais en tout cas, l’ensemble faisait ressortir une désagréable saveur métallique dans le pangasius.

Je mets quand même la recette: je lui redonnerai peut-être une chance avec un autre poisson, un de ces quatre. Peut-être avec du tilapia? De la truite? Qu’en pensez-vous?

Ingrédients

  • 1 gros filet de pangasius (ou peut-être pas)
  • 1 1/2 c. à table de poudre de beurre de cacao Mycryo
  • 2 c. à thé de copeaux de bonite séchée
  • 1/2 c. à thé de zeste de citron (frais ou séché)
  • 1/4 c. à thé de poudre de gingembre
  • 1 c. à thé de farine tout usage
  • 1 mangue pelée, dénoyautée et coupée en cubes
  • 5-6 rosettes de mâche (ou feuilles de roquette

Préparation

  • Rincer et assécher le filet de pangasius. Le trancher en morceaux d’environ 2 cm.
  • Mélanger la poudre de beurre de cacao, les copeaux de bonite, le zeste de citron, la poudre de gingembre et la farine. Enrober chaque morceau de filet de ce mélange.
  • Chauffer une poêle anti-adhésive et faire dorer les morceaux de pangasius des deux côtés (2-3 minutes max par côté).
  • Pour le montage des assiettes: étager des morceaux de poisson, de mangue et des rosettes de mâche dans l’assiette. Décorer avec une fleur comestible (ici, une pensée magnifique).

Commentaires

  1. Curieux hasard, je prépare justement une marinade de mangue pour des poitrines de poulet et j’ai passé tout près d’opter pour du poisson. Peut-être que j’éliminerais la poudre de gingembre tout simplement.Je remplacerais aussi la mâche! Meilleure chance la prochaine fois!

  2. Mélanie

    Étrange, mais il m’est arrivé de détecter cet étrange goût de métal dans le pangaisus. Peut-être est-ce effectivement la faute du citron? Pas élucidé le mystère, encore!

  3. Perso, je ne peux plus manger du panga depuis que j’ai vu ce reportage sur son élevage http://www.dailymotion.com/video/xo87j_quest-ce-quun-panga
    Cela doit être pareil pour les autres poissons d’élevage malheureusement.

  4. J’abonde dans le sens de Carine, avec derrière, l’idée que les pangas sont nourris de façon plus que douteuse… La perche du Nil suscite le même genre de dysfonctionnements… J’aime bien les listes du WWF ou de Greenpeace pour m’y retrouver dans les poissons « ok » ou non, du coup.

    Pour les câpres, je les fais aussi avec des boutons de capucine: très poivré mais délicieux!

Soumettre un commentaire