Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

10 commentaires

Réussir ses semis avec les enfants (ou sans eux)

Réussir ses semis avec les enfants (ou sans eux)
Martine Gingras

Croquer dans une carotte ou cueillir de jolies fleurs qu’on a soi-même fait pousser, c’est magique à tout âge! En tout cas, c’est l’image fantasmée qu’on a en tête quand on décide d’initier les enfants au merveilleux monde des semis. Voici comment réussir votre activité. Ou pas!

Choisir des semences pour enfants

Faire des semis est amusant en soi, mais ça l’est encore plus quand on arrive à imaginer ce qui sortira de chaque graine. Moi, quand je sème, j’ai en tête l’image de la tomate dodue que je cueillerai en septembre, le piment Gorria qui me sauvera une fortune en poudre d’Espelette et la capucine qui va enjoliver nos assiettes.

En voyant une graine, les enfants voient précisément… une graine. Il faut les aider un peu à imaginer la suite! Pour y arriver, on peut:

  • Choisir des semences de végétaux qu’ils connaissent bien ou aiment particulièrement: citrouilles, tomates miniatures, carottes nantaises… et pourquoi pas de l’herbe à chat pour gâter minou?
  • Chercher des images des variétés choisies sur Google images.
  • Opter pour de chouettes sachets commercialisés spécialement pour les enfants. Mes favoris sont ceux de McKenzie et de Mr. Fothergills, que vous voyez ci-dessous. Dans les deux cas, on met l’emphase sur une caractéristique de la graine pour créer un personnage rigolo: le radis est un nez de renne, les haricots sont de petits serpents… On les trouve dans les centres de jardinage: si vous ne les avez pas aperçus, baissez les yeux, ils sont généralement à hauteur de nos bouts de choux :-)

Sachets de semences pour les enfants.

S’installer pour l’activité de semis

Si on sème à l’intérieur, mieux vaut étendre une grande nappe ou de vieilles couvertures: ça simplifiera le nettoyage des lieux après l’activité. En plus de nos semences, il faudra aussi prévoir tout le kit à semis, selon vos préférences et vos habitudes: terreau, mini-serres, petits pots, tapis chauffant, néons…

Même si les enfants adorent les pastilles style Jiffy, qui gonflent en se gorgeant d’eau, j’ai arrêté de les utiliser: le terreau s’assèche à toute vitesse, on est toujours en train d’arroser et on décide assez rapidement de rempoter… alors autant semer dans du vrai terreau, tout de suite. En plus, les enfants adorent jouer dans la terre pour remplir des petits pots de terreau, pas vrai?

Non, pas vrai. En tout cas, pas toujours! Certains ne supportent absolument pas se salir le bout de l’ongle du petit doigt. Tenez-vous le pour dit: si vous avez aussi ce modèle à la maison, vous serez en charge du remplissage des pots, dans lesquels les enfants laisseront tomber des semences du plus loin qu’ils pourront pour éviter toute «contamination». ;-)

Et enfin, il faut de la souplesse. Pas tant de la souplesse physique que mentale: il ne faut pas trop s’en faire si on assiste à un détournement de notre matériel de jardinage, transformé en matériel de bricolage.

C'est aussi ça, faire des semis...

Est-ce que j’ai vraiment dit que la capacité d’imaginer le légume dans la graine s’acquiert en grandissant? Alors disons que la capacité d’imaginer un sac de popcorn dans les pots biodégradables, elle, se perd au fil des ans…

Ta-dam!

Au terme de notre activité, on a des semis de concombres, de capucines, d’herbe à chat, de melon… mais surtout, un magnifique bricolage!

Commentaires

  1. mamanbooh

    Oh! Je suis rassurée, nous utilisons les mêmes semences… J’avais un peu peur, en les achetant, que leurs looks soient une attrape à jardinier-novices!

    Et j’ai aussi un modèle qui ne veut pas se salir les doigts et un autre qui déborde d’imagination!

    Bon jardinage les filles!

  2. Désolée : j’ai voulu évaluer votre activité mais je pensais qu’il fallait successivement cliquer sur toutes les étoiles, alors j’ai cliqué sur la première et oups c’était fini. J’ai essayé de me rattraper en revotant mais le système n’a pas voulu. En réalité, je voulais mettre 5 étoiles car je trouve cette activité très enrichissante et votre façon de procéder très sympathique. Excusez-moi.

    • Oups! C’est la première fois qu’on me fait ce commentaire, mais je comprends très bien que ça puisse arriver! Pas de problème, on ne va pas se faire trop de mauvais sang avec cette étoile… ;-)

  3. Superbe les semences, je ne connaissais pas.

    Moi, j’ai les deux modèles concernant les petits doigts. Ceux qui ne veulent toucher à rien de peur qu’ils se salissent trop et ceux qui s’en mettent jusqu’au coude, parce que juste les doigts dans la terre ce n’est pas suffisant.

    Cette année j’ai reçu pour la première fois de ma vie un Chia Pet. C’est sympa comme expérience et même les petits doigts plus dédaigneux ont osé poser les graines gluantes sur notre chien en terre cuite!

  4. Moi ce sera sans les enfants :)

  5. Petite nouvelle sur la blogosphère, je découvre ainsi ton site, qui regorge de très chouettes idées, merci !

  6. C’est une idée super!

    Croyez-vous qu’elle soit adéquate pour une fête d’enfants ? Une douzaine d’enfants âgés d’environ 6 ans.

    Ou peut-être que les parents ne n’aimeront pas lorsqu’ils viendront chercher leurs enfants tous salis de terre…

    • Je trouve que c’est une belle idée. Et pour les parents, il faut simplement prévenir à l’avance, pour éviter que quiconque se présente en robe de princesse et en souliers vernis ;-)

      (Quoique… j’ai de beaux souvenirs d’une fête de princesse qui a fini dans les plates-bandes… hi hi!)

      • Merci! J’organise la fête et je vous en redonne des nouvelles.

Soumettre un commentaire