Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

cocotte - Banlieusardises

Rôti de contre-filet braisé aux tomates

6 janvier 2012 | 9

Il y a longtemps que je ne vous ai pas achalés avec mes bons petits plats en cocotte Römertopf, non? Je continue d’en cuisiner, bien sûr… mais les petites variantes que je fais à mes classiques ne méritent pas que … Suite

Côtes levées tendres, tendres, tendres

10 février 2010 | 14

Les vieux de la vieille parmi les lecteurs se souviendront peut-être d’un appel de désespoir lancé il y a quelques années concernant les côtes levées: aidez-moi à les attendrir, suppliais-je… Et les suggestions ont afflué. Je me promettais d’en essayer … Suite

Poulet en cocotte à l’érable et au poivre des dunes

5 février 2010 | 16

Quelles sont les épices qui parfument vos souvenirs d’enfance? Moi, en fermant les yeux, j’ai des effluves de clou de girofle, de cannelle, de poivre (pré-moulu, bien sûr) et de paprika… peut-être aussi de poudre de cari jaune, mais beaucoup … Suite

Rôti de porc aux pommes et aux épices

22 septembre 2009 | 6

Le dimanche, j’aime bien préparer des plats qui vont être utiles toute la semaine: les incontournables lasagnes, la sauce à spaghetti, un bon ragoût… mais aussi parfois un rôti! On en mange un peu le soir même, mais c’est surtout … Suite

Ail grillé en cocotte

27 avril 2009 | 13

Depuis que j’ai cuisiné un premier poulet grillé en cocotte de terre cuite, il n’y a plus d’autres manières de le cuire chez moi: la cuisson lente rend la chair tendre et goûteuse, et en cessant d’arroser une demi-heure avant … Suite

Chevreuil bourguignon

16 janvier 2009 | 9

Un des grands avantages d’avoir des enfants, c’est que la famille élargie se fait désormais un devoir de cuisiner des plats en grande quantité pour en offrir et ainsi sauver un peu de temps aux parents (qui peuvent ainsi le réinvestir en temps de qualité avec leur progéniture, c’est-à-dire glisser, faire de la pâte à modeler, du coloriage et regarder BabyTV sur Illico).

Au moment d’écrire ces lignes, j’ai deux gros pots de «bines» de mon père au frigo, des poivrons farcis et des cretons au congélo… et en tête, le doux souvenir d’un repas cuisiné par mes beaux-parents et dégusté en leur compagnie ce week-end (si, si, vous avez bien lu: ils s’invitent à manger et apportent tout ce qu’il faut… avouez que, côté beaux-parents, on fait difficilement mieux). Au menu: chevreuil bourguignon.

chevreuil_bourguignon.jpg

Dixit ma belle-maman, «les ingrédients sont faciles à se procurer sauf le chevreuil qu’il faut aller chasser»… Non seulement ils cuisinent bien, mais beau-papa chasse. C’est-y pas merveilleux, ça?
Suite