Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

saumon confit - Banlieusardises

Truite confite contre saumon confit

18 novembre 2010 | 20

En voyant de belles truites arc-en-ciel du Québec chez le poissonnier, j’ai eu envie de renouveler mon concept de saumon confit (un classique chez nous, tranché mince, mariné dans une sauce teriyaki maison puis séché de longues heures au déshydrateur). … Suite

Saumon séché confit à l’érable

21 décembre 2008 | 21

Beaucoup de grandes inventions furent le fruit du hasard: il n’y a qu’à penser aux rayons X, au célèbre petit Post-it et, ÉVIDEMMENT, au saumon confit

Je charrie un peu. À peine. Mais le fait est qu’en faisant sécher du saumon pour la première fois dans mon déshydrateur, je pensais obtenir des petites croustilles très sèches, comme celles que j’adorais acheter à l’époque chez SAUM-MOM. Une version marine du boeuf jerky, en somme.

Comme j’aime bien les mélanges sucrés-salés, j’ai toutefois fait mariner le saumon dans une sauce teriyaki avant de les faire sécher. The rest is history… en tout cas, chez nous!

saumon-confit-rappel-2.jpg

Une fois les tranches déshydratées: SURPRISE! Elles étaient caramélisées, mais encore tendres, et non desséchées comme je le prévoyais. Déjà délicieuses, elles sont devenues carrément divines après un bref passage au frigo.

Si vous cherchez des petites bouchée pour faire grignoter vos invités pendant les Fêtes, je vous assure que vous aurez-là de quoi les surprendre. Chose certaine, ça change des chips! Le saumon confit est aussi parfait pour apporter comme contribution dans un «pot luck»: on ne monopolise pas l’espace comptoir ni le four, mais assurément les conversations ;-)
Suite

Saumon confit au gingembre

23 février 2004 |

Le saumon confit des Banlieusardises reste, à ce jour, mon plus grand succès culinaire, toutes catégories confondues. La recette a voyagé de Rosemère à la France, puis à la Belgique, en passant par Loretteville et Nicolet, chacune de ces étapes … Suite

Saumon confit des Banlieusardises

26 août 2003 |

Hier, j’ai reçu un mot doux de mon doux alors que j’étais au bureau, intitulé «retenez-moi, quelqu’un». J’ai cru que son boulot lui causait quelques soucis. Eh non. Il avait surtout une grande difficulté à s’empêcher de manger d’une traite … Suite