Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

9 commentaires

Les vivaces quatre saisons

Les vivaces quatre saisons
Martine Gingras

Chaque automne, avec en tête la promesse d’un printemps fleuri, on s’en donne à coeur joie avec les bulbes. Maintenant que le mercure remonte doucement, c’est vrai que ça réchauffe le coeur de surprendre ces petits bouts de verdure qui se frayent un chemin à travers la neige. Excitée comme une puce, j’ai fais le tour du terrain, croquant un crocus ici, quelques feuilles de jonquilles là… et réalisant soudain qu’il y avait bien d’autres choses que des bulbes à admirer dans les plate-bandes!

Joubarbes, bugles, heuchères… voilà les vraies surprises qui ont ponctué ma tournée du terrain. Ce qu’elles ont en commun? Un feuillage persistant! De véritables vivaces «quatre saisons». Oh, bien sûr, on n’en profite pas sous l’épaisse couche de neige hivernale, mais dès qu’elle fond, leur feuillage émerge, intact et pimpant.

Heuchère (Heuchera )

En voici une qui arbore une palette de couleurs surprenante: mon heuchère villosa Caramel a un petit air automnal… peu importe la saison! Même avant de montrer ses fleurs (ce qu’elle fera en juillet-août), elle réussit à colorer joliment la plate-bande.

heuchere

Joubarbe (Sempervivum )

joubarbe-1

La joubarbe a une forme de rosette, un peu comme l’artichaut. C’est une succulente (ou plante grasse), qui se contente de peu pour être heureuse: elle se plaira parfaitement dans un sol sec et rocailleux. Cela dit, les miennes prospèrent aussi dans un vieux tronc rempli d’humus…

Dans le langage courant, on l’appelle la poule et ses poussins, en référence aux nombreux rejetons qui voient le jour pendant la belle saison (vous pouvez d’ailleurs voir sur Pouce vert, le site de Cammu, une photo qui illustre bien le pourquoi de l’expression).

À l’occasion des jardins secrets de Rosemère, il y a quelques années, j’ai relevé une belle utilisation de la joubarbe, dans une potée: avec les rejetons qui poussaient, on aurait dit un kaléidoscope! Je pense bien en préparer une cet été… Une potée quatre saisons, qui dit mieux?

joubarbes

Bugle rampante (Ajuga reptans)

Côté couvre-sol, il y en a plusieurs qui sont jolis comme tout au printemps, notamment cette bugle pourpre. Plus tard cet été, on verra éclore une profusion de petites fleurs bleutées. C’est une vivace d’ombre ou mi-ombre qui rampe allègrement à travers les rocailles et même au-delà, comme en témoigne cette photo:

bugle

C’est déjà tout… et c’est bien trop peu! Décidément, cette année, sans oublier les bulbes pour autant, je vais partager mon énergie et faire plus de place à ces vivaces au feuillage persistants, qui ajoutent une si belle touche au paysage printanier (et tout le reste de l’année). Alors si vous avez des expériences à partager, des coups de cœur, des commentaires, faites-m’en part!

plante_succulente

Commentaires

  1. wow, la joubarbe me plaît ! c’est une découverte, je n’en avais jamais vu… et je pense que si elle est si solide et peu exigeante, elle sera la bonne candidate pour mon terrain en avant…
    j’ai hâte de voir tes bulbes fleuris ! :)

  2. Peanut!

    Si tu aimes le feuillage persistant, je te suggère la pachysandre. C’est une plante grasse qui n’en a pas l’air et à l’automne, on doute qu’elle aura fière allure au printemps tellement on dirait une plante « zonée » 6 ou 7 (en tout cas moi, je doutais…). Mais faut avoir confiance! Contrairement à l’ajuga qui peut présenter des feuilles flétries par le froid, la pachysandre est intacte et aussi belle qu’à l’été.

  3. Sympa la bugle, ça pousse bien dans les endroits ombragés et froids?

  4. Mél. T.

    C’est quoi ton truc avec les heuchères? Les miennes sont plates comme une galette et je dois donc couper toutes les feuilles… Même chose l’an dernier. On dirait que le poids de la neige les a tuées! Mais elle reprennent vite quand même et d’ici un mois, elle seront toutes belles. J’aimerais quand même mieux ne pas avoir à recommencer à tous les ans… Donc, ton truc svp!

    • chantal

      Moi aussi c’est la même chose…..le feuillage est plat….et je dois couper les feuilles…je posais justement la même question…..

      moi je suis de la région de Valleyfield…zone 5 est ce que ce serait à cause de la zone???????????????????????

  5. Je suis d’accord pour les joubarbes, les miennes me font comme de belles surprises tout les ans! Mes voisins ont peut-être leurs tulipes en premier, mais moi j’ai mes joubarbes! :P

  6. Peanut!

    poissons panés : les ajugas (bugle), ça pousse partout, mais vraiment partout et c’est très rustique (zoné 3). Certaines variétés sont plus appréciées des insectes par contre (le golden beauty entre autre – ça fait deux ans qu’on s’essaie et les sauterelles ne lui laissent aucune chance).

    Mél. T : Les heuchères ont la tige très fragile. Si tu envoies de la neige dessus (en pelletant par exemple), c’est évident qu’elles ne résisteront pas.

    Désolée Martine de répondre à ta place, les « feuillages persistants », c’est une passion ;P

  7. Superbes les photos, la joubarbe a fière allure ! Est-ce un sedum spurium dans la dernière photo ? Dans tous les cas, il semble sortir d’un petit nid, tout pimpant dans ses atours pourpres !
    J’ajoute donc une petite liste de plantes quatre saison, à toi de voir s’il n’y aurait pas des coups de coeurs parmi ceux-là !
    – Geranium macrorrhizum : moi j’adore, mais c’est pas tout le monde qui aime son parfum pénétrant ! En plus, il rougit du feuillage à mesure que la saison avance. En plus, il tolère le manque de soins !
    – Bergenia cordifolia : Ce « chou » aux fleurs en clochettes roses trouve sa place dans les plates-bandes au soleil ou au demi-soleil et ne déteste pas la sécheresse. Un peu trop engageant par contre, à diviser donc régulièrement !
    -Certaines pulmonaires (j’ai chez-moi la saccharata « Mrs Moon » qui a conservée son feuillage)
    -Les Héllébores et leur stature un peu figée. Il y en a qui portent de jolies fleurs étrangement vertes.

    voilà !

Soumettre un commentaire