Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

Bébé - Banlieusardises

Petit lexique du jargon de bébé

6 mars 2009 | 37

Ma petite dernière a 18 mois bien sonnés. Voici un lexique des expressions qui font le bonheur de la famille ces jours-ci…

Dabou: Debout.

Dabé: Ce qui arrive quand on tient mal dabou.

Kament: Je reprendrais bien une gorgée de … Suite

Mauvaises raisons et beaux souvenirs

13 octobre 2008 |

Parce que je lui ai déjà donné le meilleur de moi-même, pendant près de 14 mois.

Parce que je n’en peux plus de porter mes soutien-gorge d’allaitement déglingués et que je ne vais pas en racheter un neuf juste pour tenir encore quelques semaines.

Parce que ça complique l’organisation des fins de journée depuis déjà longtemps, encore plus depuis que je travaille.

Mais surtout, parce que ma grippe a ouvert une fenêtre d’opportunité: j’ai tant sué que la réserve de lait s’est retrouvée à sec pendant trois jours. Il faudrait beaucoup de conviction et une augmentation du rythme des boires quotidiens pour relancer la production. Je n’ai juste plus cette énergie…
Suite

Purée de chou-fleur au chèvre et au basilic thaï

23 mai 2008 |

Faire les premières purées de bébé, ça fait chaud au coeur, mais disons que ça ne titille pas tellement la créativité: brocoli au brocoli, courgette à la courgette, carotte à la carotte, poulet au poulet… pfff!

Mais tout ça ne dure qu’un temps, et une fois qu’on a introduit la plupart des ingrédients uniques pour déceler d’éventuelles réactions allergiques, on peut enfin s’amuser un peu.

puree_chou_fleur_chevre.jpg

Voici une délicieuse purée. C’est pas bébé qui le dit, c’est moi. Car bébé, même si elle a mangé de bonne grâce, elle ne l’a pas fait avec l’enthousiasme qu’elle réserve aux betteraves ou aux courgettes, mettons. Mais bon, les Banlieusardises manquent de mises à jour, ne trouvez-vous pas? Alors pour une fois que je prends le temps de faire une photo de ses purées, on ne va pas faire de chi chi… allez, hop, sur le site!
Suite

Poussée des dents et bulle bleue

1 mai 2008 |

Avec un premier bébé, je pensais avoir tout vu. De la salive en masse. Des petites fesses couvertes d’érythème. Une pulsion irrépressible qui incite à mordre tout ce qui passe (incluant le sein maternel). Les joues rougies. Le besoin d’être allaitée AUX HEURES pour être réconfortée. Des cris, des pleurs. Les commentaires des badauds qui ont tous une recette miracle à vous proposer.

Armée d’amour, de patience, de jouets de dentition et de Tempra, j’étais prête à affronter toutes les poussées dentaires: celles qu’on entend venir trois mois à l’avance autant que celles qui nous prennent par surprise.

lesdents.jpg

Ai-je dit trois mois? Mettez-m’en quatre! Depuis décembre qu’on a droit, de temps à autre, à tous les symptômes d’une poussée dentaire, mais sans qu’une dent se décide à poindre. Quelque part en mars, deux petites zones blanches ont commencé à paraître sur la gencive du bas. «Elles sont sur le point de sortir!» C’était l’allégresse. Eh bien plus d’un mois plus tard, elles sont encore et toujours sur le point de.
Suite

Couches lavables, style pochettes (pocket diapers)

14 novembre 2007 |

Mon projet de couches lavables faites maison avance plus que bien! J’ai déjà trois couches à mon actif:

trois_couches.jpg

Le modèle que j’ai retenu est celui des couches pochettes (pocket diapers). Une couche pochette est composée d’un extérieur en PUL (polyuréthane laminé – un enduit imperméable et très flexible), et d’un intérieur en polar ou en suédine (tout doux sur la peau de bébé et qui garde au sec). Une ouverture aménagée à l’arrière de la couche permet de la «farcir» avec des doublures absorbantes.

couche_entiere_ouverte.jpg

Pourquoi celui-ci plutôt qu’une combinaison de couches plates ou préformées avec un couvre-couche? Parce qu’après avoir essayé cinq ou six sortes différentes, les couches pochettes sont celles que j’ai préféré utiliser avec mon premier bébé. J’avais des Happy Heiny’s, seyantes pour le popotin, pratiques pour les sorties extérieures et permettant d’adapter le degré d’absorption aux besoins du moment.

À 20$ la couche, je n’en avais acheté que quelques unes… Les faire moi-même me revient environ au quart du prix (ça reste cher, parce que j’ai acheté des tissus PUL pré-coupés, pour avoir une variété de motifs et de couleurs; on pourrait s’en tirer pour encore moins que cela en achetant en gros, à la verge).
Suite

Jambières pour bébé

29 septembre 2007 |

Ah, les jambières…

She’s a maniac on the floor
And she’s dancing maniac on the floor
And she’s dancing like she’s never danced before

Une chaise. Une frisée. De la sueur. Un gros casque de soudure. Et des jambières.

Vous m’imaginez, hein? Meuh non, vous ne m’imaginez pas. Car les jambières, ce n’est pas moi qui les porte, ce sont mes filles! Non pas qu’elles soient les jeunes victimes de la nostalgie mal placée de leurs parents pour Flashdance ou Fame, mais plutôt les heureuses récipiendaires d’un beau cadeau:

pattes-chaudes.jpg

Qu’on se le dise: les jambières ne sont plus l’icône exclusive des années ’80, mais un accessoire très utile à inclure dans la garde-robe de bébé. Elles protègent les petites jambes d’un bébé qui commence à ramper tout en facilitant les changements de couche. Et lors de l’apprentissage de la propreté, elles évitent au bambin de devoir se dépatouiller avec un pantalon… il n’y a que la culotte à gérer!
Suite