Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

boeuf - Banlieusardises

Ragoût de boeuf aux choux de Bruxelles

22 janvier 2012 | 10

Les ragoûts se suivent et se ressemblent chez nous.

Dans le Römertopf. Des cubes de bœuf ou de veau. Du bouillon. Des légumes. Des tomates. Plein de tomates!

Mais pas cette fois. Pas. De. Tomates! Alors ça méritait … Suite

Tostadas au boeuf, carottes et haricots rouges

19 février 2010 | 14

Le goût des tacos de bœuf aux tomatilles de l’autre jour m’est restée sur les papilles… mais pas dans le frigo! Les restes sont disparus en moins de deux. Alors on a remis les saveurs tex-mex au menu hier, d’abord … Suite

Carpaccio de boeuf aux capucines (et ode à la viande crue)

20 juillet 2006 |

Il y a de ces expériences qui vous ramènent quelques siècles en arrière, qui vous reconnectent avec le cro-magnon en vous… Prenez la viande crue. Et le cru en général. Le cru est brut, le cru est vrai, le cru est bon, le cru est estival.

Le cru est aussi paradoxal: on craque tout particulièrement pour lui en pleine canicule, alors qu’il est le plus difficile à conserver adéquatement sans risques de prolifération bactérienne. Mais sur nos ancêtres, nous avons un net avantage: c’est celui d’avoir inventé la glacière, qui permet d’assurer le transport sécuritaire d’un précieux filet de boeuf chassé chez notre meilleur boucher, pour le ramener dans notre caverne du 450 où nous le découperons en un délicieux carpaccio.

Second avantage: on a aussi dans notre histoire non seulement des chasseurs, mais aussi des cueilleurs, grâce à qui on peut agrémenter la viande crue de quelques verdures. En fouinant sur le Web, j’ai d’ailleurs constaté que le carpaccio classique était parsemé de roquette. En cette période de l’été, ma mienne de roquette est en fleurs et trop amère pour qu’on utilise sa feuille; j’ai donc opté pour des feuilles et des fleurs de capucine, qui ajoutent un petit peu de piquant à l’ensemble.

Carpaccio-de-boeuf-aux-capu.jpg

Bien sûr, au fil des siècles et de l’évolution, nous avons aussi appris à faire du fromage, du vinaigre, à utiliser les épices, à extraire l’huile d’olive, bref, tous ces petits détails qui aident à ce que la re-connexion du banlieusard avec le cro-magnon en lui-même ne constitue finalement pas un trop gros choc culturel ;-)
Suite

Rôti de palette de boeuf aux tomates italiennes… bis!

29 octobre 2005 |

19h. La petite dort déjà. Aussi tôt, c’est du jamais vu, mais avec toute l’énergie qu’elle a mise à ramper toute la journée, il fallait s’y attendre! Je ne vais sans doute pas tarder à l’imiter, car je passe mes journées à ramper à sa suite, autant pour le plaisir que pour évaluer les dangers potentiels et rendre la maison plus sécuritaire. Ça fatigue sa femme.

Avec un peu de temps devant moi avant de tomber de sommeil, j’ai pensé mettre la recette du repas de ce soir en ligne, mais j’ai eu la bonne idée de revisiter mes archives auparavant… j’y ai découvert un rôti de palette de boeuf aux tomates italiennes qui n’avait pas grand chose à envier au délicieux plat mijoté de ce soir. C’était presque le même plat, à quelques détails près, notamment un peu de pimentón, un paprika épicé et fumé qui a merveilleusement bien relevé la viande ce soir.

Ah, oui, et j’ai aussi fait griller la viande des deux côtés à la poêle, afin d’en faire ressortir toute la saveur, avant de la déposer sur un lit d’oignons et de tomates italiennes dans la cocotte de terre cuite.
Suite

Rôti de palette de boeuf aux tomates italiennes

22 février 2005 |

Qu’y a-t-il de plus simple qu’un plat cuisiné à la cocotte de terre cuite? Il y a CE plat cuisiné à la cocotte de terre cuite!

Hier après-midi, en télétravail à la maison, j’avais envie de manger du bon pour le repas du soir, sans avoir le temps de cuisiner un menu élaboré. J’ai donc jeté dans ma cocotte de terre cuite un rôti de palette de bœuf, des oignons, de l’ail, des tomates et des fines herbes… et c’est tout!
Suite

Rouleaux de printemps au bœuf et aux petites verdures

12 juillet 2004 |

Une vague et simple évocation : rouleaux de pr… même avec le nom ainsi laissé en suspens, les yeux de mon doux s’agrandissent et ses pupilles se dilatent. Il en veut. Vous vous en doutez, ce n’est ni la première, … Suite