Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

Fleurs comestibles - 2/7 - Banlieusardises

L’agastache: une vivace comestible et généreuse

26 mai 2009 | 7

Je vous parlais hier des fines herbes et fleurs comestibles qui nous évitent le casse-tête des semis en se ressemant d’elles-mêmes. Comme j’ai choisi de ne traiter que des annuelles, j’ai dû mettre de côté une que j’aime bien: l’agastache … Suite

Annuelles comestibles pour jardiniers paresseux et gourmands

25 mai 2009 | 11

Il y a des jardiniers paresseux. Il y a des jardiniers gourmands. Et il y a ceux qui sont un peu des deux: paresseux et gourmands. J’en suis! Même si je ne rechigne jamais (enfin, pas trop) à faire mes … Suite

Hémérocalles farcies à la ricotta et aux câpres

6 août 2008 |

L’hémérocalle est une fleur au goût subtil, qui rappelle celui d’une laitue. Tant qu’à comparer, allons-y franchement: je dirais que c’est la iceberg des fleurs comestibles! Elle s’accommode donc de bien des saveurs (sucrées aussi bien que salées) et sa … Suite

Câpres de capucines

30 septembre 2007 |

J’ai toujours été curieuse de goûter les câpres de boutons de capucines… encore fallait-il en avoir semé en quantité suffisante pour en récolter une portion qui vaille la peine d’être préparée! Les faire bouillir à coup d’une dizaine à la fois, ce n’est vraiment pas l’idéal. Alors je remettais l’expérience d’année en année…

… jusqu’à l’autre matin, après une nuit pluvieuse. Là, il m’aurait fallu être d’une épouvantable mauvaise foi pour remettre la récolte à plus tard: où que se portait le regard, il y avait des boutons floraux!

boutons_capucines.jpg

Je me souvenais que les boutons de marguerites dont on veut faire des câpres devaient être cueillis bien fermés, à défaut de quoi ils éclosent à la chaleur. Mais voyant les couleurs flamboyantes sur des boutons un peu plus matures, je n’ai pu résister à faire quelques tests, cueillant les boutons à diverses étapes d’éclosion.

Résultats de mes essais et erreurs: si la fleur est trop sortie, oubliez ça, le bouton ramollit et perd toute crédibilité au titre de câpre. Lorsqu’on voit simplement poindre la couleur, le bouton garde sa forme et on en a nettement plus pour notre argent (et notre temps de cueillette) qu’en les prenant trop petits. Par contre, la couleur disparaît dans le vinaigre, qui vire au rouge… ce que je trouve personnellement très joli!
Suite

Ceviche au shiso vert et aux pétales de souci

13 août 2007 |

Non, je ne boude pas mes ronds au gaz fraîchement rebranchés… mais pendant la belle et chaude saison, j’aime trop manger frais et cru. Alors encore hier, à notre table, il y avait un ceviche à l’honneur.

Je ne … Suite

Biscuits sablés au beurre aux fleurs de lavande

12 juin 2007 |

Alors que je furetais dans la section des ustensiles de cuisine d’un grand magasin, Fanny s’est entichée d’une plaque de moules à biscuits en forme de fleurs. À dire vrai, c’est surtout la photo kitsch avec des biscuits fleurs tartinés … Suite