Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

Hors d’oeuvres - 3/9 - Banlieusardises

Bouchées de crêpes de sarrasin farcies

26 décembre 2008 | 7

En vacances, la frontière entre le déjeuner, le dîner et parfois même le souper devient floue… on se spécialise dans les repas passe-partout, comme ces galettes de sarrasin farcies…

galettes_a_l_omelette_fromage.jpg

… qui sont vraiment irrésistibles, à preuve, pas moyen de prendre une photo sans que bébé m’en vole un morceau!

J’ai farci celles-ci aux oeufs et au fromage, mais on pourrait aussi y mettre des olives, du jambon, des courgettes ou des aubergines grillées… bref, pas mal tout ce que vous pouvez imaginer!

Pas envie de faire une préparation à crêpes? Allez-y pour une variante: les pointes de quesadillas à la tapenade et au chèvre.
Suite

Saumon séché confit à l’érable

21 décembre 2008 | 21

Beaucoup de grandes inventions furent le fruit du hasard: il n’y a qu’à penser aux rayons X, au célèbre petit Post-it et, ÉVIDEMMENT, au saumon confit

Je charrie un peu. À peine. Mais le fait est qu’en faisant sécher du saumon pour la première fois dans mon déshydrateur, je pensais obtenir des petites croustilles très sèches, comme celles que j’adorais acheter à l’époque chez SAUM-MOM. Une version marine du boeuf jerky, en somme.

Comme j’aime bien les mélanges sucrés-salés, j’ai toutefois fait mariner le saumon dans une sauce teriyaki avant de les faire sécher. The rest is history… en tout cas, chez nous!

saumon-confit-rappel-2.jpg

Une fois les tranches déshydratées: SURPRISE! Elles étaient caramélisées, mais encore tendres, et non desséchées comme je le prévoyais. Déjà délicieuses, elles sont devenues carrément divines après un bref passage au frigo.

Si vous cherchez des petites bouchée pour faire grignoter vos invités pendant les Fêtes, je vous assure que vous aurez-là de quoi les surprendre. Chose certaine, ça change des chips! Le saumon confit est aussi parfait pour apporter comme contribution dans un «pot luck»: on ne monopolise pas l’espace comptoir ni le four, mais assurément les conversations ;-)
Suite

Croquettes de fromage bleu à l’abricot

27 octobre 2008 |

Ce samedi, nous avions 4h sans les enfants avant, pendant et après le repas du soir. Mission: fêter nos 12 années d’amouuuuuur aussi plaisamment (et rapidement) que possible ;-)

Dans la journée, le doux avait attrapé une demi-bouteille de Veuve Cliquot, qui déjà donnait un peu le ton à la soirée. Alors après avoir reconduit les filles chez mes parents, nous sommes allés à la pêche aux huîtres fraîches (à l’épicerie, bien sûr, sans quoi on y aurait mis un peu plus que les 4h prescrites): une caisse de Caraquet Fancy Gourmet, quelques Raspberry Point (qu’on aime toujours autant) et aussi un nouvel essai: la North Point.

Au retour à la maison, pendant que le doux s’attaquait au nettoyage et à l’ouverture des huîtres, je résistais tant bien que mal à l’envie de ramasser les jouets épars, plier des couches, faire le ménage du frigo… Plutôt mal que bien, à dire vrai. Il faut dire que je ne suis pas habituée à ne pas être en charge de la cuisine…

Je devais trouver de quoi m’occuper et vite, d’où l’idée de préparer une petite entrée rapide: des croquettes de fromage fondu.

rosenborg_abricot.jpg

C’est une recette toute simple de fromage pané, que j’ai faite avec un bleu à l’abricot (j’aime bien cette série de Rosenborg, aussi offerte en version à la poire ou aux canneberges), mais qu’on pourrait très bien imaginer avec un autre type de fromage (comme le chèvre, le brie ou le camembert — Pascale de C’est moi qui l’ai fait en proposait une version il y a quelques années)…

croquettes_bleu.jpg

Vous remarquerez que mes carrés se sont légèrement affaissés… c’est que j’ai laissé mes croquettes un peu trop longtemps dans l’huile, alors le fromage a eu tendance à fuir! Pour des croquettes qui se tiennent un peu mieux, on limite le temps de friture au minimum. On peut aussi congeler les morceaux de fromage une quinzaine de minutes avant de préparer la recette (quand on n’est pas en pleine course contre la montre avant le retour des enfants!)
Suite

Tomates vertes, basilic et bocconcini

8 septembre 2008 |

Tomates, basilic et bocconcini: voilà un trio classique dont on ne se lasse jamais chez nous. Je vous avais déjà suggéré de présenter de petites bouchées de tomates miniatures, de basilic pourpre et de mini bocconcini sur des cure-dents (comme … Suite

Tapenade aux olives noires

1 septembre 2008 |

J’ai une petite recette de tapenade à partager… mais je sais bien que c’est de l’arrière-plan dont vous allez vouloir me parler:

tapenade_olives_noires.jpg
Hé hé! Vous n’avez pas la berlue: ce sont bien des tomates du potager, enfin prêtes à manger (malgré la mésaventure de l’effeuillage). En fait, depuis quelques jours, j’en cueille une bonne quantité à chaque virée au potager, à un point tel que j’ai pu commencer à gâter mon monde avec le fruit de mes efforts. Avec tout ce que je donne, je doute qu’il m’en restera suffisamment pour faire des conserves. Mais elles sont tellement bonnes quand elles sont fraîches que j’aime autant les partager à leur meilleur, et vivre de celles du supermarché cet hiver…

Parlant de conserves: vous allez me dire que c’est bien triste de faire ma tapenade avec des olives en boîte… mais c’est tout ce que j’avais sous la main pour concocter ma recette, et avec tous les bons ingrédients que j’y ai mis, le résultat était quand même nettement mieux que les tapenades ultra-vinaigrées qu’on achète toutes préparées!
Suite

Hémérocalles farcies à la ricotta et aux câpres

6 août 2008 |

L’hémérocalle est une fleur au goût subtil, qui rappelle celui d’une laitue. Tant qu’à comparer, allons-y franchement: je dirais que c’est la iceberg des fleurs comestibles! Elle s’accommode donc de bien des saveurs (sucrées aussi bien que salées) et sa … Suite