Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

plat économique - Banlieusardises

Rôti de côtes croisées à l’orange

20 février 2011 | 9

Avec un plat de terre cuite dans ses armoires et du temps pour cuisiner, on peut oser les coupes économiques: il suffit de cuire longuement la viande à feu pas trop élevé, et chaque fois, magie: elle ressort tendre et … Suite

Rôti de palette de veau aux pommes

6 novembre 2005 |

Je l’avais déclaré en tant que nouvelle maman allaitante une semaine après l’accouchement, et je le redis en tant que moins nouvelle maman, toujours allaitante et souvent haletante: la cocotte de terre cuite est une bien précieuse alliée à la cuisine!

roti_palette_veau_pommes.jpgPour ceux qui ne connaîtraient pas encore mon instrument de cuisine fétiche, il s’agit d’une cocotte Cordon Bleu (mais on trouve plus courrament les marques Shlemmertopf et les Römertopf) qui a la particularité d’être faite en terre cuite (voir photo par-là). Le fond de la partie du bas est vernissé, ce qui facilite le nettoyage (mais les cocottes Römertopf, dont le fond n’est pas vernissé, s’entretiennent très bien aussi). Pour l’utiliser, il faut immerger la cocotte dans de l’eau froide pendant une trentaine de minutes avant la cuisson, afin qu’elle se gorge d’eau. On pourrait y déposer la viande directement, mais je préfère pour ma part la faire dorer au préalable, ce qui la rend savoureuse. Puis, on place les aliments dans la cocotte, on la referme, on la place au four froid avant de l’allumer, et on laisse cuire longuement au four à feu doux. On n’a pas besoin d’ajouter de liquide, ou si peu, puisque l’eau contenue dans la terre cuite va être vaporisée à l’intérieur au fil de la cuisson, assurant une viande d’une tendreté incomparable, à tout coup!

Si la cuisson avec ce type de cocotte est longue, le temps de préparation est quant à lui réduit au minimum, ce qui permet de jouer au salon avec la petite, de faire une sieste, ou même d’aller prendre une bonne marche dans le quartier. Pendant ce temps, la cocotte travaille pour moi… et ça sent bon dans toute la maison!

Au menu hier soir: un rôti de palette de veau, que j’ai préparé avec des pommes, de l’ail, du romarin, des oignons, un peu de cidre et de la sauce soya. Temps de préparation: une dizaine de minutes, tout au plus, pour un pur délice d’automne!
Suite

Rôti de palette de veau au diable

25 septembre 2003 |

Vous vous souvenez du plat de terre cuite Römertopf que je cherchais désespérément? Je ne trouvais que des Schlemmertopf sur mon chemin, ou alors des Römertopf qui n’étaient pas de la grosseur convoitée. Avec l’arrivée de l’été, qui ne donne pas tellement envie d’allumer le four, j’avais remis à plus tard le projet de trouver chaussure à mon pied (ou terre cuite à mon four) lorsque soudain, j’ai rencontré ce plat Cordon bleu du Portugal, qui n’avait rien à envier aux deux allemands sinon… le prix! Je m’en suis littéralement emparée, bien qu’il soit de plus petite dimension que le plat que je convoitais initialement.

Après deux repas cuisinés (c’est un bien grand mot) avec, je dois avouer que ce diable porte très bien son nom: c’est un véritable cordon bleu qui, moyennant une intervention minime de l’humain, mitonne des repas sublimes! Dans ce cas-ci, ladite intervention n’était pas mienne, mais plutôt celle de mon doux…
Suite