Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

9 commentaires

Chevreuil bourguignon

Martine Gingras

Un des grands avantages d’avoir des enfants, c’est que la famille élargie se fait désormais un devoir de cuisiner des plats en grande quantité pour en offrir et ainsi sauver un peu de temps aux parents (qui peuvent ainsi le réinvestir en temps de qualité avec leur progéniture, c’est-à-dire glisser, faire de la pâte à modeler, du coloriage et regarder BabyTV sur Illico).

Au moment d’écrire ces lignes, j’ai deux gros pots de «bines» de mon père au frigo, des poivrons farcis et des cretons au congélo… et en tête, le doux souvenir d’un repas cuisiné par mes beaux-parents et dégusté en leur compagnie ce week-end (si, si, vous avez bien lu: ils s’invitent à manger et apportent tout ce qu’il faut… avouez que, côté beaux-parents, on fait difficilement mieux). Au menu: chevreuil bourguignon.

chevreuil_bourguignon.jpg

Dixit ma belle-maman, «les ingrédients sont faciles à se procurer sauf le chevreuil qu’il faut aller chasser»… Non seulement ils cuisinent bien, mais beau-papa chasse. C’est-y pas merveilleux, ça?

Recette

Ingrédients

· 1 lb de viande de chevreuil en cubes
· 1 lb de bœuf à ragoût paré
· 1 lb de lard frais, non salé, entrelardé
· 2 c. à table de brandy
· Farine
· Assaisonnement BBQ (ou paprika fumé)
· 3-4 carottes pelées
· 1 gousse d’ail émincée
· 1 échalote française émincée
· 1 tasse de fond de veau
· 1 tasse de consommé de bœuf
· Vin rouge pour recouvrir la viande
· 2-3 gouttes de sauce Worcestershire
· 2-3 gouttes d’Angostura Bitters (facultatif)
· Cerfeuil, persil ou autres herbes au goût

Préparation

· Pré-trempez une cocotte de terre cuite pendant 15 minutes;
· Saupoudrer le lard tranché avec assaisonnement BBQ.
· Faire dorer le lard coupé en cube dans un poêlon en fonte.
· Jeter le gras fondu et déglacer avec du brandy. Réserver.
· Enfariner les cubes de viandes (farine et fines herbes)
· Les faire dorer au poêlon et déglacer avec le brandy en conservant le jus de cuisson.
· Dans le plat en terre cuite, mettre la viande, le jus de cuisson, ajouter le reste de ingrédients et recouvrir de vin rouge.
· Mettre au four à 325º (non pré-chauffé si vous utilisez une cocotte de terre cuite) durant deux heures et demie.
· Vérifier le niveau de liquide à la mi-cuisson et dans les derniers 30 minutes, et ajoutez un peu d’eau au besoin.

Pas de chevreuil? Mettez-y du boeuf, plus classique. Bien sûr, vous pouvez aussi y mettre des champignons, car c’est la tradition. Il n’y en avait pas dans le plat qu’on a dégusté ce week-end… sans doute parce que mes beaux-parents savent à qui ils ont affaire ;-)

Commentaires

  1. Maman gazelle

    Miam, quelle belle variante qui fait sophistiqué tout en restant dans cette catégorie de bons plats réconfortants! Et ça devait sentir tellllllement bon dans la maison!

    Mes parents font une dure compétition à tes beaux-parents: ils veulent absolument voir les enfants aux 15 jours, donc une fois sur deux, ils fournissent le souper. Ça permet à tout le monde d’apprécier de la bonne bouffe de grand-maman, le plat n’a habituellemnet qu’à être réchauffé, donc tout le monde peut jaser durant l’après-midi pendant que le plat réchauffe doucement. Et c’est rendu que je fais la même chose quand je vais visiter des copines qui sont enceintes, ou débordées, ou pas en forme… On se sent moins mal d’être reçus chez eux!

    Maman gazelle – ou plutôt baleine – plus que 2 semaines avant bébé numéro 3!

  2. annie76

    J’aime le boeuf burguignon, mais je n’en fait jamais. Aussi, je n’ai jamais essayé le chevreuil, donc c’est peut-être le moment de combiné les deux; faire la recette de bourguignon à la maison et goûté au chevreuil. Au fait, est-ce que le chevreuil à un goût de « forêt » comme le lièvre?
    Annie

  3. Ah… ouais, là, là,… ouais ! ;-)
    On peut débarquer chez toi ? ;-)

  4. La question qui tue…

    Quel vin utiliser?

    Après des années, je viens de réaliser que le vin est probablement la variable qui fait que mon boeuf (je ne chasse pas ;-) bourguignon est parfois juste « correct » mais parfois merveilleusement délicieux… j’utilise habituellement ce que j’ai sous la main ou j’achète une bouteille pas chère. Je n’ai pas noté quel vin j’ai pris les fois où il était particulièrement bon…

    Qui a des suggestions?

  5. Mammouth qui, en passant, comme ça...

    Je vous dit ça comme ça, mais j’ai une mère qui, à toutes les fois qu’elle vient souper à la maison, apporte les plats principaux. Ça va du ragout de boulettes et les tourtières à Noël au bouilli de légumes à la fin de l’été. ;-) On aime bien. ;-)

  6. Et comme la mère de Mammouth est, par le plus grand des hasards, ma belle-mère, je suis choyée! Quant aux tourtières, un jour ils comprendront que ce sont, dans les faits, des pâtés à la viande. La tourtière, la vraie, c’est autre chose! :-)

  7. Maman gazelle, et plus que deux semaines avant de goûter les spécialités des copines… hé hé.

    Graeme, avec un ragoût sous le bras, c’est quand tu veux!

    Lucie: tu ne chasses pas, mais tu devrais… ayoye, la question qui tue, toi ;-) Je vais poser la question à beau-papa pour connaître ses recommandations (il est un brin amateur de vin à ses heures). J’avoue pour ma part que lorsque je dois mettre du vin dans une recette, sans prendre de la piquette, je ne prends pas un grand vin (on s’en paie rarement et je préfère les boire, naaa!) Je choisis un bon petit vin autour de 10$ (on a souvent un Moulin de Gassac ou un Castillo qui traîne pour les soirs de semaine) et qui s’accorde vaguement avec le mets et les autres vins qui seront servis ce soir-là.

    Mammouth, vous connaissez votre chance, c’est bien, ça. Et je note ça comme ça, en passant, qu’il faudrait bien que je passe vous voir (avec un plat d’un bon quelque chose sous le bras, ça aussi, c’est noté ;-))

    MJ, décidément, les belles-mères ne sont plus ce qu’elles étaient! Les humoristes de notre génération… pardon, de NOS générations (gnac gnac) ne l’auront pas facile…

  8. Martin

    Lucie: Pour un boeuf bourguignon (je ne sais pas pour cette recette de chevreuil), le mieux est normalement… un bourgogne! Eh oui… après tout, la recette viens de cette région, c’est donc tout naturel.

    Un pinot noir est particulièrement délicieux. Et bien sûr la qualité du vin (au goût, pas au prix) fait toute la différence. Pas besoin de payer cher, mais le goûter et l’aimer est important, puisque la viande y marine pendant plusieurs heures.

  9. Merci Martin, j’en prends note pour la prochaine fois que je fais ma recette… ou celle-ci!

Soumettre un commentaire