Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

23 commentaires

Notes de culture de mes tomates 2009

Notes de culture de mes tomates 2009
Martine Gingras

Chaque année, je dois faire des fouilles archéologiques dans mes billets, mes photos et même mes statuts Facebook pour retracer mes notes de culture de l’année précédente (variétés cultivées, dates auxquelles j’ai acclimaté les plants, distance entre les piquets…) Voici donc un billet qui a un objectif purement égocentrique: tout réunir pour me faciliter la tâche l’an prochain! Si si ça peut aussi être utile à d’autres de voir comment je procède, tant mieux.

Nombre de variétés cultivées: 16. Voici la liste, avec un lien vers une fiche détaillée que j’ai rédigée pour quelques unes d’entre elles: Verte zébrée, Petit moineau, Petite pomme blanche, Géant vert, Green grape, Garden Peach, Noire de Crimée, Ildi, Tiger-like, Polish Pastel, Cerise noire, Italienne noire, Banana legs, Opalka, Noire de Tula et D’Iberville.

Date des semis intérieurs: 22 mars. Je n’ai toutefois pas noté quand j’ai fait le repiquage…

Acclimatation: À partir du 20 mai, je les ai acclimatés progressivement aux conditions extérieures. D’abord une, deux, trois heures à l’ombre, puis j’ai ajouté des heures au soleil, toujours progressivement, pour ne pas brûler les feuilles. À la fin mai, les plants ont fait leur premier dodo à l’extérieur. Même si on n’annonçait pas de risque de gel nocturne, quand le mercure descendait en bas de 5°C ou qu’il y avait de grands vents, je les plaçais sous le carport pour les protéger. Le dimanche 31 mai, les conditions extérieures semblaient idéales pour les planter au potager… mais pas ma condition physique! Un torticolis m’a obligée à attendre un peu, jusqu’à hier après-midi.

Préparation du potager: J’essaie de faire un peu de rotation des cultures, mais avec trois bacs dont deux sont quasiment remplis de tomates, c’est mathématiquement impossible: il y en a toujours un où les tomates sont cultivées deux années de suite (voir mon billet la rotation des cultures à grand coup de pelle). J’ai amendé le sol avec du fumier de vache et de mouton. Puis j’ai fait zigzaguer un tuyau suintant dans le potager (il procure un arrosage régulier et en douceur, à la base des plants… je ne m’en passerais plus!)

potager_2009_b

Plantation: C’était hier, le 3 juin. J’avais 84 plants, j’en ai conservé 32 et je distribue le reste aux parents, voisins et amis. J’ai d’abord soigneusement nettoyé mes tuteurs de bambou pour ne pas propager les maladies de l’an dernier aux plants de l’année. J’ai ensuite planté les tuteurs en quinconce, laissant de 66 à 70 cm entre chacun (on pourrait attendre que les plants soient un peu plus grands pour placer les tuteurs, mais les mettre maintenant protège les petits plants quand on tire par mégarde sur le tuyau suitant!) Puis j’ai creusé un trou à la base de chaque tuteur et installé le plant à 45 degrés, et remblayé jusqu’aux premières feuilles (pour favoriser l’enracinement sur une plus grande surface de tige). J’ai arrosé copieusement à la base.

potager_2009

Et que ça pousse, maintenant!

Commentaires

  1. Julie

    Salut Martine. Il y a quelques jours j’ai trouvé un site web assez intéressant qui permet justement de faire le suivi de ses plants, semis, etc. On peut y consigner notes et photos et échanger avec d’autres jardiniers. Le site est myfolia.com et c’est gratuit.

    • MERCI infiniment! Je suis en train d’essayer, et je sens que je vais adopter… c’est bien pensé, l’interface est agréable… tout bonnement génial!

  2. Ah-ha! On en parlera justement dans le prochain numéro du magazine Le Jardinier d’intérieur! (Offert dans les boutiques hydroponiques)

  3. Je l’ai vu en vrai, moi, ce jardin, en vrai ! Et j’ai goûté beaucoup de ses produits :)
    Bises à tous les quatre.

    • Vous revenez quand vous voulez. Mais n’oubliez pas que mon bungalow est devenu un BYOKA: Bring your own kouign aman ;-)

      • Nicolas

        Notre célèbre Kouign a traversé l’atlantique. j’ en suis fier

      • BYOKA ? J’adoooore !

        PS : eh oui, Nicolas, il a même cuit directement dans le four de Martine :)

      • Nicolas

        Qui dit Aman, dit Beurre Salé… Avez vous réussi à vous en procurer ou bien avez vous un subterfuge ??

      • Nicolas : oui, j’ai trouvé du beurre salé au Québec, sans aucune difficulté, de la farine blanche à peu près normale (non sans mal) et de la levure de boulanger (déshydratée); j’ai préparé le kouign-amann chez ma belle-soeur, je l’ai apporté cru chez Martine et je l’ai fait cuire dans son four : nos hôtes ont ainsi pu déguster un vrai kouign-amann comme chez nous, tout juste sorti du four :)

        Le truc que j’ai eu le plus de mal à dénicher (pour un autre gâteau), c’était du chocolat à pâtisser : j’ai éclusé 4 rayons (et 3 vendeurs !) avant de finir par dénicher des minis-tablettes de ce que je voulais. Parce que tous les chocolats n’étaient pas rangés dans le même rayon, en plus… ;-)

  4. Moissi ze l’ai vu! Vide, mais ze l’ai vu, bon! ;-P

  5. @Martine: Ce billet sera me sera grandement utile…

    @Julie: Merci pour le site web… ça semble très intéressant.

  6. Nicolas

    Que de variétés… je ne connaît que la noire de crimée… je me sens ridicule avec mes 8 plants répartis en 6 variétés : cerise, cornue des andes, marglobe, marmande, ananas et Lemon Boy.
    J’essaie de garder d’une année sur l’autre les plus intéressantes en éliminant les moins bonnes. un seul objectif : faire découvrir.

    La meilleure reste pour moi la

  7. Nicolas

    chez moi seulement 6 variétés: cerise, marmande, cornue des andes, lemon boy, marglobe et ananas.

    le meilleure jusqu’ici : la cornue des Andes. à tester !!! Et vous Martine si vous deviez n’en conseiller qu’une ?

    • Nicolas, la Cornue des Andes ressemble fort à la tomate Opalka. Bien en chair, avec peu de jus et de graines, c’est une de mes préférées pour farcir et les conserves. Le seul hic: un rien détache le fruit du plant… difficile à cultiver avec deux petites en bas âge, mais quand même, j’en ai encore mis trois au potager! ;-)

      Ma favorite entre toutes: la verte zébrée. Elle a tout pour elle: la couleur, la saveur, une bonne production sans tracas, un plant déterminé qui ne nous envahit pas…

      Comme vous semblez être un réel passionné, peut-être serez-vous intéressé à jeter un oeil à ce billet où je proposais à mes lecteurs de faire la liste de leurs favorites, dans différentes catégories:
      http://www.banlieusardises.com/le-combat-des-tomates

      Vous y ferez de belles découvertes! Et s’il y a des miennes qui vous intéressent, rendez-vous l’automne prochain: on fera des échanges!

      • Toutes ces variétés sont formidables et me mettent l’eau à la bouche… Comme Nicolas je ne connais pas la plupart, ni la « petit moineau », mais c’est maintenant sur ma liste, si je ne trouve pas je vous demanderai des graines cet hiver! Il faut continuer les fiches pour ces tomates, c’est très utile! Je n’ai jamais tenté les tomates vertes et pour le moment mon record c’est une tomate russe de 680gr, rien du tout disent mes amis du sud, mais pour Paris tout de même, j’étais fière! et puis surtout c’était délicieux.
        Bon, je voulais vous dire que mes tomates préférées ce sont celles qui se ressèment toutes seules! Cette semaine je vais repiquer mes plants « sauvages » à l’endroit choisi et je vous dirai. L’idée du « tipi » est pas mal; pour le moment j’ai colonisé la corde à linge la première année, la pergola la deuxième, les plants de cette « cerise » n’hésitent pas à courir sur 3 ou 4 mètres en tous sens, pour notre plus grand régal. Je dois encore décider ou les mettre cette année…. Des spécialistes disent que les variétés dégénèrent et qu’il faut détruire les plants « sauvages », mais j’ai voulu voir pour croire et ça ne dégénère pas encore, mais je n’ai mon jardin que depuis trois ans, alors qu’en dites vous?

  8. Nathalie

    J’adore cultiver différentes variétés de tomates et de poivrons . Mes quatres jardins surélevés ne fourniront pas à la tâche cette année. Ma mission du jour : Élargir, défricher et rotoculter pour espérer planter ce weekend. La tomate pêche, la cerise orange et le poivron citrouille sont les plus attendus cette année.
    Je m’empresse d’aller faire un tour à l’adresse fournie par Julie, je sens que je vais apprécier.
    Martine, tu me remets à l’ordre sans le savoir…Je serai plus structuré à l’avenir, car à chaque année c’est le fouilli de retrouver les détails pertinents des cultures de l’an précédent.

  9. Oh Wow!! J’aime tellement voir un jardin frais planté comme ça! Tu es un modèle. Merci de nous faire partager tes photos.

  10. En tout cas, moi ton jardin dans des boîtes m’a toujours fait rêver… et c’est cette année que je l’ai obtenu ! Je mettrai des photos bientôt. En attendant, il y en a sur FB ! :0)

  11. Ça va être du beau potager ça.
    :)

  12. Humm…j’auria du basilic à donner pour les tomates. Avec un balcon en apart…les herbes est tout ce que je peux me permettre

Soumettre un commentaire