Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

fondue - Banlieusardises

Trempette crémeuse à l’ail

14 octobre 2009 | 6

Voici une variante de ma riche trempette à la crème sure, qui a divinement accompagné le poulet lors d’un repas de fondue chinoise, au chalet, ce week-end. On l’a aussi beaucoup appréciée le lendemain, pour tremper des crudités.

Comme il … Suite

Raclette à l’heure du brunch

28 décembre 2008 | 16

On les aime, nos enfants. Mais surtout, on les aime charmants avec la visite. Et pour qu’ils soient adorables, ils doivent avant tout être REPOSÉS. Recevoir le midi empiète immanquablement sur l’heure de la sieste de l’après-midi… DANGER! Recevoir le soir oblige soit à repousser un peu trop l’heure du dodo… DANGER aussi! À moins qu’on fasse participer les invités au rituel du soir, ce qui peut être, j’en conviens, assez amusant…

On finit par préférer les formules «intermédiaires», mélangeant deux repas en un: il y a le classique brunch (contraction entre breakfast et lunch), qui permet à la visite d’arriver alors que les enfants sont joyeusement réveillés et de partir juste avant la sieste. Il y a maintenant aussi le slunch, un souper-lunch, néologisme dont m’a instruite ma copine des Peccadilles, qui est aussi le thème du dernier livre de la blogueuse Pascale Weeks, un petit goûter servi à l’heure du thé… soit juste après les siestes. On n’a toujours pas eu l’occasion de tester la formule, mais ça viendra certainement…

Pour le repas familial de Noël, cette année, on a organisé un brunch avec mes parents au lieu de les inviter à souper. Au menu, une raclette bien spéciale, adaptée à l’horaire: les fromages étaient moins corsés que pour une raclette traditionnelle, et au lieu de proposer des viandes à griller sur la plaque, on versait du mélange à crêpes de sarrasin et on faisait dorer du pain. Dans les barquettes, chacun composait selon son inspiration: pommes de terre, canard séché, rôti maison, fromage, fruits…

brunch_raclette_gen.jpg

Je me souvenais avoir vu l’idée d’un tel concept dans un feuillet publicitaire des épiceries IGA, l’an dernier… je ne sais plus trop ce qu’il y avait sur leur table, mais si ça peut vous inspirer, voici ce qu’il y avait sur la nôtre le 25 décembre!
Suite

Fondue bourguignonne

27 novembre 2005 |

N’ayant pour plat à fondues qu’un Creuset à bord évasé, je suis une abonnée des fondues au fromage et chinoises, mais je ne me suis jamais risquée à y préparer de fondue bourguignonne, craignant les éclaboussures d’huile. Mais cette semaine, ayant constaté que ma mère, elle, avait le plat parfait, je le lui ai emprunté pour en cuisiner chez moi!

Cuisiner une fondue bourguignonne classique n’est pas sorcier: il faut de la viande de boeuf ou chevaline coupée en petits cubes, une bonne huile végétale (pépins de raisins, canola, etc.) et une variété de petites sauces dans lesquelles tremper la viande lorsqu’elle est cuite. Je me suis pour ma part permis d’innover (enfin, je crois) en ajoutant sur la table des escargots macérés 30 minutes dans du jus de pomme et bien égouttés, que nous avons aussi fait frire. Un pur délice!

Fondue-bourguignonne-003.jpgPour les sauces, j’ai présenté une variante de ma chili-moutarde traditionnelle, ainsi qu’une nouveauté que je referai certainement souvent: crème fraîche à l’ail grillé et au pimentòn. Miam!
Suite

Fondue sobre à la tomme, au comté et à la pomme

17 février 2005 |

Fondue-au-fromage-et-au-jus.jpgAvec la grossesse, j’explore des manières de relever les plats que l’on cuisine habituellement avec de l’alcool.

Cette fondue dite «sobre» en est un exemple: plutôt que d’y ajouter un bon vin blanc d’Alsace, j’ai opté pour un jus de pomme bio qui se mariait très bien au goût de la tomme (la mienne était affinée au cidre) et du comté. Ce serait aussi très bon de refaire l’expérience du jus de pomme avec ma fondue version emmental et gruyère, j’en suis sûre!
Suite

Bouillon à la citronnelle pour fondue chinoise

7 février 2005 |

Chez moi, la fondue chinoise est un repas des plus usuels en hiver: on en mange environ aux deux semaines! On l’apprécie parce que c’est convivial, aussi rapide à préparer que long à manger (ce qui incite à la conversation) et, surtout, inventif! En effet, chaque fondue et chaque petite sauce qui l’accompagne sont concoctées au gré de l’inspiration du moment.

Hier soir, j’ai mis une petite saveur d’Asie dans tout ce que j’ai préparé: nous avons fait cuire la viande (du cerf!) dans un bouillon de poulet à la citronnelle. Le tout était accompagné de deux bonnes petites sauces: mon incontournable sauce szechuanaise ainsi qu’une invention du moment, à la crème sure, au chutney de tamarin et au curcuma.
Suite

Bouillon au poulet et miso pour fondue chinoise

31 octobre 2004 |

fonduechinoisebouillonpoulet.jpgLe jour où j’ai utilisé pour la première fois de la pâte miso dans ma fondue chinoise a été une véritable révélation. Moi qui avait traditionnellement utilisé la sauce soya, je découvrais une nouvelle manière autrement plus savoureuse de saler le bouillon!

Depuis, j’en ai refait assez souvent (la fondue chinoise étant chez nous un repas automne-hiver dont on mange sans jamais s’en lasser), mais c’est hier, en l’associant à un bon bouillon de poulet fait maison, que ce fut le plus réussi!

Pour les viandes, j’ai choisi de la viande de sanglier (une de nos favorites en fondue) et du poulet. Les sauces au menu: ma classique mayonnaise szechuannaise ainsi que la riche trempette à la crème sure et aux fines herbes, qui avait tant plus à un repas de fondue chez mes beaux-parents il y a deux semaines.
Suite