Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

19 commentaires

Yogourt maison: une expérience juste un peu frustrante

Martine Gingras

Je me prends parfois à rêver de petits déjeuners chaque jour réinventés, ponctués de cuillerées blanches et onctueuses de yogourt maison, tantôt parsemé de petits fruits, tantôt sucré au sirop d’érable ou au miel, ou simplement dégusté nature… rhaaaaaaa… et puis je fais l’inventaire de ce qui s’empile dans les armoires et sur les comptoirs de cuisine: sorbetière, créature à raclette, four grille-pain, cafetière espresso, centrifugeuse, presse-agrumes, robot culinaire, mixette, friteuse, déshydrateur. Pfff! J’ai conclus que si une yaourtière rentrait ici, une autre machine devrait sortir. Et puis j’ai oublié l’idée.

Mais il y a quelques jours, elle a insidieusement refait son chemin. C’est un peu, beaucoup, voire même entièrement la faute de la frustrée, qui a partagé sa technique étape par étape. Après lecture, il n’y avait toujours pas plus de place dans mes armoires, mais je commençais soudain à imaginer ma vie sans crème glacée maison, ou sans raclette, ou sans saumon confit, afin de me lancer à mon tour dans l’expérience du yogourt maison…

Et puis je me suis souvenue que mon père en avait une, de yaourtière. Et que bien qu’il préparasse (?!?) du yogourt à l’occasion, sa machine était inutilisée depuis plusieurs mois. Alors j’ai remis à plus tard la négociation de l’espace dans la cuisine, et je l’ai tout simplement… empruntée. Un emprunt, ça ne prend pas de place dans les armoires: on le laisse toujours à vue, comme si on était sur le point de le remettre. Et surtout, on l’utilise. À preuve:

yogourt_maison.jpg

Mon premier yogourt maison! La texture est parfaite: il est ultra-riche, ultra-crémeux, ultra-bon… même la grande en a redemandé par deux fois après y avoir d’abord goûté du bout des lèvres! D’accord, elle a aussi exigé que je le noie dans le sirop d’érable, mais quand même, il y a l’ombre d’un soupçon d’un début de témoignage d’appréciation.

Recette

Ingrédients

· 900 ml de lait bio 3,8%
· 100 ml de crème champêtre 15%
· 1/4 de tasse de lait en poudre (j’avoue avoir un instant envisagé utiliser un échantillon de préparation pour nourrisson ;-))
· 1 sachet de 5 grammes de culture de yogourt

Préparation

Je ne vais pas jouer les expertes à la première expérience, hmmm? Je vous réfère plutôt aux étapes de préparation si parfaitement, drôlement et rigoureusement racontées par la frustrée elle-même.

yogourt_preparation.jpg

En passant, le titre n’est pas qu’un jeu de mot sur l’identité de mon inspiratrice! Il fait référence au marasme vécu pendant la 12ième heure de réfrigération avant de pouvoir goûter le résultat. Cette heure-là, mes amis, elle est de trop. Si vous vous lancez dans l’aventure, vous verrez, et vous m’en reparlerez!

Commentaires

  1. Et ben voilà…puisque je te copie toujours, me voilà quitte pour un nouvel achat!! Et une sorbetière dit qu’est-ce que t’en penses???

  2. Ah ! Je suis vraiment contente de la réussite du yaourt de banlieue. Savourez !
    Du yogourt gras, c’est une denrée rare de nos jours, c’est ce qui me motive à continuer d’en faire.

  3. Si jamais tu dois rendre ta yaourtière… moi je fais du yogourt sans machine:

    lait chauffé aux alentours de 35-40 degrés celcius
    3-4 c. à soupe de yogourt du commerce (ou le restant du notre)
    1-2 c. à soupe de lait en poudre si désiré
    tout mélanger avec un fouet. Mettre dans un récipient en plastique avec couvert dans le four, éteint, mais lumière allumé. Patienter 4 heures. Réfrigérer 12 heures. Et voilà! Rajuster la quantité de lait en poudre pour augmenter la densité. Bon yogourt!

  4. Je le fais aussi sans yaourtière. Pour ma part je mets le tout dans des pots massons pour 4 heures dans mon autocuiseur fermé au bain marie, avec une eau à 35-40 degrés. Au besoin je rajoute un peu de chaleur en remettant à feu doux quelques minutes.

  5. hummm… le ygourt maison. Ma maman en faisait du super bon ( avec 4 enfants à la maison dans le temps, inutile de dire que le budget yogourt était réduit), je m’y suis essayéeil y a quelques années mais pas assez de patience pour moi… et puis j’ai découvert le yogourt nature damafro à 3.25%. 2.29$ pour le gros pot.

    S’il ya un yogourt qui goûte celui de ma maman c’est celui-là! Et avec un soupçcon de sirop d’érable il est vraiment bon! On ne le trouve pas partout toutefois. À essayer quand le temps nous manque ou que le prorpriétaire de la yaourtière la réclame! ;-)

  6. Pffffft… Ma fêlée va falloir que tu t’y remette d’ailleurs, suis rendu à aller lire chez les autres tes succès culinaires! :-)

  7. Normy

    Mon père a toujours fait le yogourt maison et me voilà à le faire à mon tour pour mes trois moineaux et ils en redemandent…Je le fais avec du lait 2% Grand Pré, un sachet de gélatine et un yogourt nature ( petit format) et le tout dans un pot mason dans le four avec une ampoule 100W pour 5-6 heures et le tour est jouer! Avec le sirop d’érable de Papy c’est encore mieux.

  8. C’est vrai que c’est bon du yogourt maison! Mais pas besoin de yaourtière pour en faire… Vincent le canneux explique très bien comment s’y prendre

    http://conserves.blogspot.com/2007/02/faire-son-yaourt-maison-sans-gadget.html

  9. Bibitte, la sorbetière, c’est le domaine exclusif du doux. Et comme il sera surchargé de boulot (et ça durera jusqu’à la fin juin), si tu veux la tester, y’a qu’à demander! On te la refilera pour quelques mois… et ça fera de la place pour la yaourtière de mon papa…

    Dr Maman, Cédric, Normy et Marie, j’avais vu des références à la méthode au four, et bien que je sois partisane de la libération des armoires de cuisine, y’a comme un problème majeur ici: mon four à convection n’offre aucun contrôle manuel de la lumière! Elle s’allume automatiquement quand il fonctionne, et elle s’éteint dès qu’on le ferme. Grrrrr… Mais sachez qu’à vous lire tous les quatre et après m’être penchée sur les explications de notre ri-canneux national, ça donnait vraiment envie de faire partie de votre club des débrouillards. Bouh!

    La fêlée, quelle tristesse de voir tous ces yogourts dits « légers » ou « sans gras » qui prennent tout l’espace tablette, hein? Sans compter tous ces produits pleins de sucre et d’arômes artificiels… Décidément, j’étais mûre pour l’expérience du tout-fait-maison!

    Marie-Pascale, 3,25% de M.G.? Mais c’est bien trop léger, ça ;-))))

    Et puis vous, l’alcolo, au lieu de mettre indûment de la pression sur votre fêlée adorée, prenez donc un moment pour nous entretenir de yogourt transformé en fromage à la crème-ciboulette! Et toc!

  10. Mme Banlieusarde, Hi-five !! (pour le toc)
    Le gout des sans gras sans sucre est plutot…parafineux à mon avis. Et puis c’est vrai, ils envahissent les tablettes, on peine à trouver un Méditérannée 8%.
    Pour que votre yaourt maison ait le goût du Méditérannée, il faut y ajouter une goutte de vanille…ou deux et des confitures du marché, bien pectinées.
    Perso, je me méfie des méthodes sans yaourtières. La température est importante pour la bonne action des bactérie (je suis hypocondriaque moi???).
    Par contre on fait lever le pain à la lumière du four. Ça c’est efficace à tous les coups, pas besoin de machine à pain!

  11. Parlant de yogourt à la vanille… j’ai justement fait infuser deux belles gousses en faisant chauffer le lait pour une deuxième batche de yogourt ce midi! Le tout sera au frigo dans 15 minutes, et donc prêt à 4h am… à moins de me taper une « insomnuit », je devrais éviter la frustration de la dernière heure d’attente: je pourrai cette fois déguster mon yogourt frais au saut du lit!

  12. Voilà, l’est sur mon site la recette de fromage à la crème et l’échalote et… enfin… et toc! ;-)

  13. p.tite.licorne

    Bonjour Martine,

    Ce commentaire va être légèrement « à côté du sujet », mais je pense qu’il va vous plaire.
    Vu que nous parlons du fait maison, je vous propose un petit voyage sur un site que j’ai découvert dernièrement sur la cuisine marocaine.
    Et j’avoue que depuis une semaine je mange du pain cuit à la poêle et je me régale : c’est facile à faire et en plus on peut facilement les fourrer…
    Bref si vous avez un peu de temps pour lire la recette des « BATBOUT » !
    Je vous laisse le lien : http://recettesbyhanane.canalblog.com/archives/2007/09/22/6293543.html#comments

  14. Tu peux les faire au four. Il faut que le lait soit à 43° pour que ça prenne. Donc:
    (1) Un soir, tu préchauffes le four à 100°
    (2) tu fais bouillir la moitié d’un litre de lait (60°), que tu mélanges avec l’autre moitié de lait à température ambiante (20°), ça te fait 1 l de lait à 40° et quelques (ou température d’un bain très chaud). Tu verses dans un pot où tu as écrasé un yaourt nature, tu mélanges, puis tu verses dans des pots.
    (3) tu mets pendant la nuit dans le four chaud, que tu as éteins: comme ça il va descendre à 40° et faire prendre le yaourt.
    Si au bout d’une heure ça reste liquide, essaie de refaire préchauffer le four à 100° pendant 10mn et laisse encore une heure les yaourts au chaud.
    Si ça ne prend toujours pas, c’est que tu as mis trop chaud et tué le yaourt!

  15. Bonjour,
    Il y a quelques jours j’ai découvert ce blog et je dois dire que j’apprécie beaucoup les choses futiles et agréables…..Mon garçon aussi m’a fait le coup du c’est bon mais ajoute du sirop avec le yoghourt maison. C’est déjà une victoire! Et si la photo lui rend justice, ce yoghourt devait être délicieux.
    Une québécoise à l’autre bout du monde….

  16. Ma mère nous nourrissait presque quotidiennement de yogourt maison. C’était excellent! Par contre, j’ai passé mon enfance à rêver d’un yogourt Yoplait en format individuel… comme tout le monde. Pauvre Fanny qui dira bientôt à tes voisines que, elle, elle n’a jamais mangé de vrai yogourt!

  17. niala

    @Madame Unetelle: C’est tellement vrai. Les enfants adorent avoir leur petit emballage coloré dans leurs mains. On aura beau leur mettre le produit le plus sain et en plus, au meilleur goût, ils seront déçus de ne pas avoir leur petit contenant de plastique de « soupe » industrielle gélatiné:(

  18. Divins ces yaourts, raaah je craque pour les gros bleuets sur le dessus, mmmh!

  19. Juste au cas où d’autres l’auraient raté (comme j’ai bien faillis le faire), l’Alcolo exauce tous mes désirs (hum… dans un contexte strictement yaourtien) ici:
    http://alcolo.wordpress.com/2008/02/13/pour-la-dame-de-banlieue/

Soumettre un commentaire