Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

8 commentaires

Festin d’huîtres crues (et drôle de presse-citron)

Martine Gingras

Que dire que je n’aie déjà dit sur les festins d’huîtres? Délirer autour du «bre» (la terminaison des mois où il était traditionnellement recommandé de les manger)? Donner des variantes d’assaisonnements? Déclarer que la raspberry point est ma grande favorite? Been there, done that, got the t-shirt.

huitres_parmesan.jpg

Qu’il est donc difficile de se renouveller. Pourtant, il doit bien y avoir quelque chose que je n’ai pas déjà dit sur mes festins d’huîtres… Bom be de bom bom bom… Tut tur lu tut tut… Je cherche, je cherche…

Oh, je l’ai: un petit truc pour la présentation des huîtres, que nous avons appris sur le tard! Longtemps, nous servions les huîtres en les appuyant tant bien que mal sur le contour de l’assiette, puis en les assujettissant les unes aux autres, en équilibre précaire…

Pour éviter qu’elles ne chavirent et que coule le précieux liquide, voici quoi faire: il suffit de parsemer de gros sel le fond d’une assiette, d’y enfoncer les coquilles, et voilà:

huitre_crue.jpg

C’est un truc fort simple, peu coûteux, et… archi-connu. Bon, bon, bon, vous savez déjà tout! Mais qu’est-ce que je pourrais bien vous raconter pour que vous n’ayez pas lu ce billet en vain jusqu’ici?

presse_lime_citron.jpg

Ah, ce petit bidule? Il vous intrigue? C’est un presse-agrumes. D’ordinaire, je me contente de couper les agrumes en deux, et d’y enfoncer une fourchette pour en extraire le jus (sur son blogue, Tarzile proposait une variante le mois dernier pour ses limes: la coupe en quartier, qui permet de simplement presser, sans outil aucun).

Mais les soirs d’huîtres, pour faire plus joli sur la table, je sors ce joli presse-agrumes qui m’a été offert par ma belle-soeur. On y insère une demi-tranche de lime ou de citron, on presse, et le jus sort par un bec verseur. Ingénieux, n’est-ce pas? Malheureusement, je ne saurais vous dire où vous le procurer, puisqu’elle l’avais obtenu d’une ex-belle-maman potière. Les liens se font, se défont, mais les presse-agrumes restent.

Sur cette pensée profonde, bon début de semaine!

Commentaires

  1. Je n’avais pas encore repéré que tu es une grande amatrice d’huître, bravo pour tes assaisonnements, je les aime natures, mais çà leur fait du bien d’être réveillées de temps à autres!

  2. Tu aurais pu les déposer sur ton truc qui gonfle avec l’eau…celui que tu as pris pour les billes de bois…à moins que ce ne soit toxique?

  3. je mangerai les huitres sur la tête « d’un pouilleux » …..!j’adoooooooooooooooore

  4. Patrick, je ne connaissais pas encore ta cuisine de la mer, et j’en suis fort aise: si j’avais déjà lu ton billet sur les huîtres, je n’aurais jamais osé réécrire un mot sur le sujet (et surtout pas qu’il n’y avait plus rien à dire sur les huîtres, hmmm?) J’ai hurlé de rire en lisant la liste des innovations… quelle excellente recension!

    Pour ceux qui n’ont pas déjà cliqué sur son nom, voici où trouver son savoureux texte:
    http://estran.canalblog.com/archives/2006/09/06/2618339.html

    bibitte: je n’oserais pas… c’est du polymer, et ce n’est pas comestible… Imagine qu’il y en ait un bout qui reste accroché à la coquille, qu’on le mange, et que l’estomac se mette à gonfler, gonfler et gonfler encore à chaque verre d’eau ;-)

    Colette: :)))))))))))

  5. Tes photos sont magnifiques, je mordrais bien dedans !

  6. Miam, miam! J’en achète pour ce soir!

  7. Il est vrai que cette chouette période est déjà là. Merci d’avoir parlé de mon truc de fille-qui-a-peu -d’articles-de-cuisine-mias qui veut-toujours-le-faire-pareil.

    Il est chouette, ce presse-agrumes,

    Tarzile

  8. Il est 9h30 AM et je salive déjà.

    Le presse machin, c’est le genre de super truc que j’achète mais je ne pense pas sortir. Par contre le truc du gros sel, je l’adopte. Je vais aller faire un tour sur tes variantes d’assaisonnements. Miam!

Soumettre un commentaire