Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Banlieusardises

Remonter

Haut

Légumes

De toutes les couleurs, ils savent égayer une assiette tout en fournissant des vitamines essentielles. Miam!

Salade de tomates tobiko

22 février 2008 |

Chaque semaine, on fait Ze grosse épicerie en une seule fois, et puis des arrêts occasionnels au marché du coin pour acheter, au besoin, pour une pinte de lait, une baguette ou autre produit de consommation courante. L’endroit où l’on fait Ze grosse épicerie offre chaque semaine un produit en boni pour chaque tranche de 60$ dépensée, jusqu’à concurrence de trois produits. Avec une famille à nourrir, des parents et amis de temps en temps à notre table, et un penchant pour les produits bio, la facture monte vite et on repart systématiquement avec trois produits: trois sacs de sucre qui sont tombés pile dans le temps des Fêtes, trois douzaine d’oeufs en plein la semaine où on avait un brunch à l’horaire, trois sacs de petites carottes à grignoter n’importe quand, trois chopines de champignons à un moment inopportun (il n’est JAMAIS opportun de manger des champignons à ma table… alors on leur a trouvé de nouveaux propriétaires) et cette semaine…

salade_tomates_tobiko.jpg

… trois chopines de tomates cerises! Même avec ma grande qui les adore en collation, on n’aurait pas pu toutes les passer avant de les perdre. Alors j’ai concocté cette petite recette pour les servir en accompagnement d’un pangasius enfariné et simplement doré à la poêle.
Suite

Taboulé de chou-fleur

22 novembre 2007 |

J’ai des voisines extraordinaires. Je ne vous parle pas du voisinage virtuel des Banlieusardises — vous le savez déjà, que vous êtes des gens formidables ;-)) — mais de voisines bien réelles. Il y a une adorable vieille dame qui gâte nos filles comme une authentique grand-mère. Une voisine couturière qui me refile des trucs pour alimenter ma nouvelle passion. Une voisine qui me donne jouets et vêtements peu portés par sa grande fille pour les miennes. Une autre avec qui j’échange des plantes vivaces pendant la belle saison.

Et puis il y a Josée, ma voisine qui cuisine. Qui publie des livres de recettes et conseils diététiques. Et qui, comble du bonheur, a parfois besoin de faire tester ses recettes avant publication! Pendant les froides soirées du dernier hiver, on a vu des plateaux remplis de nourriture valser entre nos deux maisons, alors qu’elle récoltait des commentaires et suggestions en vue de la publication de son dernier livre: Fruits et légumes à croquer, qui vient tout juste de paraître aux Éditions de l’Homme.

Il y a là-dedans une foule de manière de découvrir et redécouvrir les fruits et les légumes. Mais il y a une recette entre toutes qui est devenue carrément un classique chez nous depuis que Josée nous en a cuisiné: le taboulé de chou-fleur.

taboule_chou_fleur.jpg

C’est ce qu’elle appelle une «opération camouflage», et croyez-moi, ça marche! Si vous désespérez parfois de réussir à faire manger des légumes à vos tout-petits, vous tenez-là une recette miracle.
Suite

Salade de carottes pourpres au vinaigre de riz

1 juin 2007 |

Pas toujours évident de trouver un petit quelque chose pour accompagner un repas de sushis. Le radis daikon, classique accompagnement dans les restaurants japonais, est merveilleux, mais on n’en trouve pas souvent au marché d’alimentation!

Souvent, je me rabats sur un simple petit mélange de verdure ou un émincé de carottes crues. Mais l’autre soir, alors que j’avais des carottes pourpres au frigo — aussi étonnant que ça puisse paraître, on trouve plus facilement les carottes pourpres que le daikon à mon épicerie — j’ai décidé d’aller un pas plus loin et de les assaisonner un brin.

salade_carottes_pour_sushis.jpg

Rien de bien compliqué: je les ai râpées finement et y ai versé un peu de mon mélange de vinaigre de riz pour sushi. Le résultat était aussi agréable pour l’oeil que pour le palais!
Suite

Salade de céleri-rave au poivre rose et à à l’érable

4 janvier 2007 |

Mes plus plates excuses, chers lecteurs… vous n’avez eu ni voeux de Noël, ni souhaits de l’an nouveau… Si je vous dis que cette pause m’a fait le plus grand bien, me pardonnerez-vous? J’en avais vraiment besoin (de la pause, pas de votre pardon… quoi que… ;-))

Assez de justifications et d’explications, passons aux choses sérieuses: une bonne recette à partager!

salade_celeri-rave.jpg

L’année ne pouvait que débuter en beauté avec cette salade de céleri-rave, où se mélangent deux saveurs que j’adore: le sirop d’érable, et les baies de poivre rose.

En fait, le poivre rose ne m’émeuvait pas tellement, jusqu’à ce que les sympathiques proprios des Mercredis (un commerce de produits fins situé à Rosemère) me refilent en douce quelques grains provenant du Brésil. Quelle découverte! Ce poivre rose est dans une classe à part: fruité, savoureux, aromatique…
Suite

Sauté de légumes en sauce aux arachides

7 décembre 2006 |

Cuisiner un délicieux repas chaud pour deux et le déguster en feuilletant tranquillement des magazines, puis rédiger la recette sur son blogue, tout ça sur la petite heure du lunch, est-ce possible? Il me reste 20 minutes pour répondre par l’affirmative. C’est donc dire que j’ai réglé les étapes de cuisine, dégustation et lecture en moins de 40.

saute_legumes_vite_fait.jpg

Quand même, pour les besoins de l’expérience, permettez que je sois brève dans les présentations: sauté de légumes en sauce aux arachides, voici mes lecteurs. Mes lecteurs, je vous présente le sauté de légumes en sauce aux arachides.

La recette, maintenant.
Suite

Purée de chou-fleur et de rabiole au lait de coco

4 novembre 2006 |

J’avais envie de pétoncles depuis des semaines. Mais comme je retarde l’introduction des fruits de mer dans les menus de ma petite — elle présente une petite intolérance à certains poissons, et comme les fruits de mer sont particulièrement allergènes, mieux vaut attendre — ça nécessitait de cuisiner en double, un plat pour elle, et des pétoncles pour nous. Je n’aime pas cuisiner en double, doooonc je n’arrivais pas à caser les pétoncles dans un repas, CQFD.

Mais hier, de beaux mollusuques m’ont suppliée de les adopter, alors je n’ai pu résister. Et hop! des pétoncles pour les parents, et un vivaneau pour la petite. Les premiers (les pétoncles, pas les parents) ont été simplement saupoudrés de poudre de cari et cuits à l’unilatéral, le second saupoudré de cari aussi, et cuit à la poêle avec un peu de lait de coco.

petoncles_lit_puree_chou_fleur.jpg

Dès la première bouchée, j’étais aux anges: ils étaient savoureux! Comment avais-je pu attendre si longtemps pour en remanger? À la seconde, toutefois, une surprise: c’est la purée de chou-fleurs et de rabiole au lait de coco que j’avais servie en accompagnement qui volait le show, d’un avis quasi-unanime.
Suite